Nous contacter

Actualités

Le basketteur Mohamed Harat interdit d’embarquer à l’aéroport d’Alger

Publié

le

Haret avant

Le basketteur international Algérien, Mohamed Harat, sous contrat avec le club d’Al-Manama, a été interdit lundi matin d’embarquer à bord de l’avion qui devait le conduire d’Alger à Dubaï, pour rejoindre par la suite Bahreïn.



Harat a assuré qu’il était en possession de tous les documents nécessaires au voyage, à savoir « les billets d’avion Alger-Dubaï et Dubaï-Manama, l’autorisation d’entrée sur le territoire bahreïni délivrée par le ministère des Affaires étrangères de Bahreïn, ainsi que (son) contrat professionnel FIBA ».

« A mon arrivée à l’aéroport ce matin (lundi), j’ai été traîné de bureau en bureau, avant que la cheffe d’escale ne me refuse l’accès à l’avion. J’ai insisté auprès d’elle en précisant que j’étais un athlète professionnel muni de tous les documents relatifs au voyage, mais cette dame a refusé tout dialogue », a expliqué l’international algérien, qui risque de perde son contrat professionnel.

« J’ai respecté toutes les conditions de voyage, j’ai même payé le test PCR de COVID-19 que je devais faire à mon arrivée à Manama, mais Air Algérie m’a interdit de prendre l’avion. Je suis un international qui représente l’Algérie, je pensais qu’on allait me traiter avec plus d’égard », a-t-il regretté, indiquant que « la direction générale d’Air Algérie était au courant de (son) cas après avoir été contacté par l’ambassade de Bahreïn à Alger ».

De son côté, le chargé de communication d’Air Algérie, Amine Andaloussi, a expliqué que « l’espace aérien algérien est toujours fermé et que les vols actuellement en circulation sont des vols de rapatriement », soulignant qu’Air Algérie « peut refuser un client s’il ne remplit pas les conditions de voyage ».

« Même pour un transit, le client doit être muni d’une autorisation de l’aviation civile du pays concerné afin de pouvoir embarquer à bord d’un vol », a-t-il ajouté.

Après deux saisons dans le Championnat du Qatar, où il a évolué successivement avec Al-Shamal (2018-2019) et Al-Arabi (2019-2020), avec à la clé un titre de MVP décroché lors du dernier exercice, Harat devait entamer une nouvelle aventure dans le Championnat du Bahreïn. Avant de rejoindre le Golfe, le joueur de 30 ans s’était distingué avec le GS Pétroliers en Coupe d’Afrique des clubs champions en s’adjugeant le titre de meilleur marqueur de l’édition 2017 avec 24 points de moyenne et avait été choisi dans le meilleur Cinq.

Publicité
Cliquez pour commenter




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.