Nous contacter

Actualités

Affaire Yahia : conflit endogène et méthodes peu amènes !

Publié

le

yahia anthar usma achour djelloul serport groupe

L’aventure d’Anthar Yahia à l’USM Alger est en train de prendre une triste tournure. On n’est plus dans un simple divorce entre deux parties qui n’ont pas d’avenir en commun. L’affaire Yahia tourne à l’humiliation d’un homme qui a donné au football algérien et qui rêvait d’une reconversion dans le milieu impitoyable du championnat local.

Tombé en disgrâce avec Serport après un début de saison catastrophique de l’équipe première, Anthar Yahia voit son aventure avec le club de Soustara s’achever d’une manière peu amène. Séduit par le projet algérois au point de s’installer définitivement au pays en ramenant avec lui sa petite famille, l’ex-défenseur des Verts est en train de vivre un véritable cauchemar. En effet, 4 mois après son arrivée à Alger et après 4 matchs de championnat, la direction de l’USMA a décidé de mettre fin de façon brutale et sans rémission au contrat de son directeur sportif qui avait pourtant été engagé pour un projet sportif de trois saisons.

Et au lieu de s’asseoir autour d’une table pour essayer de trouver un compromis pour la résiliation du contrat, l’USMA a choisi une méthode typique des clubs algériens pour se débarrasser d’un fonctionnaire dont on ne veut plus : l’humilier et lui pourrir la vie. 

Ainsi, sur décision de Achour Djelloul, illustre inconnu dans le monde du football, Anthar Yahia a été déchu de son statut de directeur sportif et vulgairement reconverti en responsable des jeunes. Pis, il n’a plus accès à son bureau. La direction du club algérois a décidé de changer les serrures de sorte à ce que Yahia ne puisse plus y accéder.

Enfin, l’ancien capitaine des Verts a été empêché de faire le déplacement à Constantine avec l’équipe première. Si lundi, Anthar Yahia s’était attelé à exercer ses fonctions le plus naturellement du monde en assistant à l’entrainement, de peur d’un retour de bâton – on pourra toujours l’attaquer pour abandon de poste – il s’est montré plus discret ce mardi.

Selon son entourage, Yahia a de nouveau rendez-vous en tête à tête avec Achour Djelloul ce jeudi pour essayer de résilier le contrat à l’amiable. L’ancien directeur sportif de l’US Orléans ne compte pas faire de concessions. Autrement dit, l’entreprise étatique Serport devra lui payer une indemnité de départ conséquente. Dans le cas contraire, il a décidé de saisir le TAS de Lausanne, seule partie compétente à traiter l’affaire. Fort d’un contrat signé avec un passeport européen et un salaire versé sur un compte bancaire en euros, Anthar Yahia est parfaitement dans son droit aux yeux de la FIFA et ne compte pas céder d’un iota.

Fallait-il en arriver là ?

Le débat Yahia-USMA, le divorce dans “C’est vous l’Expert” :

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.