Nous contacter

Equipe Nationale

Cameroun – Algérie: Retrouver le liant avant de croiser les Lions

Publié

le

Algérie Guinée équatoriale

Après un sacré accroc lors de la CAN-2021, l’équipe nationale devra retrouver son haut degré de performance pour la prochaine date FIFA en mars. En effet, dans deux mois, les Verts auront rendez-vous avec le dernier tour qualificatif à la Coupe du Monde 2022. Le sort a voulu qu’ils héritent d’un Cameroun qui semble avoir le vent en poupe en plus d’être une bête noire dans les confrontations officielles. Tout passera par la remobilisation.

Le passif est implacable comme le présent est inquiétant. L’EN devra chasser le signe indien s’elle veut rallier le Mondial qatari. Et pour cause, elle devra se défaire des redoutables Camerounais. Certes, ce n’était pas la meilleure équipe à tirer. Mais, en l’état actuel, chacun des 5 potentiels adversaires représentait un danger. Non pas parce que les camarades de Riyad Mahrez n’ont pas les moyens de s’imposer peu importe l’adversité mais parce qu’ils ont énormément perdu de la qualité qu’on leur connaissait.

Sortir du trou d’air

L’échec camerounais est cuisant. On peut même le classer dans le registre du “traumatisant”. Toutefois, on est persuadé que les protégés de Djamel Belmadi peuvent se remettre d’aplomb avant de croiser le chemin des Indomptables Lions. D’ailleurs, le sélectionneur d’El-Khadra a tout de suite mis le cap sur le dernier tour de qualification après l’élimination. “Il faudra se consacrer aux barrages. C’est trop tôt pour expliquer comment utiliser cet échec pour se relever. On a fait sur trois matchs ce qu’on n’avait pas eu sur trois ans. Ce sentiment de la défaite est amer. Détestable même”, avait-il estimé.

Belmadi sait que ses protégés ont connu le passage à vide à un moment où il avait besoin de la plénitude de leurs moyens. Et la donne sera la même pour mars prochain. Les Dz auront deux mois pour se remettre en question et se replacer sur le droit chemin. Et ce, même si le coach reconnaît qu’“On est dans le doute. Il va falloir se remettre dans les barrages. Une Coupe du monde, ce n’est pas rien. Il va falloir travailler désormais”. Le bleu de chauffe doit être mis pour ce rendez-vous qui peut marquer un tournant dans l’EN version Belmadi. Et cette fois, on ne veut pas vivre un scénario catastrophe.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.

coupe-du-monde-2022