Nous contacter

A La Une

Coupe de France : Nassim Akrour, l’inoxydable

Publié

le

Akrour

Dans un peu moins d’une heure, Nassim Akrour jouera, à 48 ans passés, peut-être un 1/32 de finale de Coupe de France chez Aubagne FC avec Chambéry Savoie Foot, son club actuel qu’il a rejoint il y a 3 ans. L’ancien international algérien (17 sélections) prolonge sa carrière et défie le temps. Certes, il évolue en National 3. Mais sa longévité reste pour le moins remarquable.

L’enthousiasme et le plaisir de jouer au foot semblent toujours intacts. Et cela surprend son entraîneur Cédric Rullier qui se demande “comment il fait avec les tonnes d’entraînement qu’il a derrière lui, pour rester le même, enthousiaste, chambreur et surtout avec toujours cette haine de la défaite dans les petits jeux ?”.

Plus vieux joueur à disputer un 1/32 de finale de Coupe de France !

L’expérimenté attaquant vient trois fois par semaines de Grenoble, à une heure de route, pour s’entraîner. Il n’a manqué que 7 séances depuis le début de l’exercice en cours dans lequel il a planté 6 buts en 11 rencontres. Parfois, lui-même s’étonne car il joue saison par saison sans trop se projeter. “Comment je fonctionne ? En fait je ne sais pas vraiment. Chaque début de saison, je regarde si mon corps va bien. Après, je ne sais comment dire… Je conserve ce plaisir du jeu et de m’amuser. Cela a toujours été en moi”, confie le meilleur buteur de l’histoire de Grenoble Foot 38 (110 buts) et du FC Istres (73 buts).

En outre, le natif de Courbevoie (région parisienne) est conscient que son corps ne lui permet pas de faire ce qu’il accomplissait auparavant. Ainsi, il concède ne plus avoir “les jambes qui vont comme avant, je n’ai plus cette vitesse. Mais j’ai les déplacements, j’ai mes analyses du mouvement des uns et des autres, avant de recevoir le ballon. Mes jambes tiennent encore. Je peux encore accélérer aussi. C’est plus la tête qui fonctionnent que les jambes. Et heureusement d’ailleurs car dans le foot, c’est la tête qui doit être fonctionnelle”.

Le collectif compense tout

Désormais, Akrour se repose sur l’aspect collectif du foot. “Il y a le groupe aussi qui me porte. Et puis cela me permet de garder la forme : le foot, c’est cela. C’est comme ceux qui se lancent dans un marathon, mais moi, je le fais en courant après un ballon, avec les amis, un vestiaire, de la tactique et du jeu”, lâche-t-il dans des propos rapportés par RMCSport.

Aujourd’hui en amateur, celui qui compte 17 capes avec l’Algérie (6 pions) a disputé 391 matchs en professionnel pour 111 buts et 5 passes décisives. Ce dimanche, il pourrait montrer la voie aux siens pour poursuivre l’aventure en Coupe de France et se hisser en 1/16 et prolonger le plaisir.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.

×
close button