Nous contacter

Sélection A

EN : Le limogeage de Madjer acté aujourd’hui !

Publié

le

C’est désormais une certitude, la FAF s’apprête à tourner définitivement ce dimanche 24 juin la page Rabah Madjer. Le Bureau Fédéral qui se réunira ce matin en session ordinaire entérinera le limogeage du sélectionneur national, resté, quant à lui, cramponné à son poste jusqu’au dernier souffle guettant un soutien inespéré d’en haut avant que le MJS Mohamed Hattab ne vienne « officialiser » son limogeage inéluctable. Par ici la sortie !



Agacé récemment par les informations le donnant partant, Rabah Madjer est sorti de sa « réserve » pour annoncer que son objectif était de « bâtir une Équipe Nationale conquérante » et que « l’argent n’a jamais été un moteur » en réponse à ceux qui affirmaient qu’il voulait percevoir toutes ses indemnités en cas de limogeage. En parallèle, le sélectionneur des Verts s’est dit prêt à s’asseoir autour d’une table avec le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, pour parler de son bilan. Un bilan positif, soutient-il toujours mordicus.

Sur le principe, s’il en est, le sélectionneur national refuse ainsi de céder son poste sous prétexte qu’il ne peut pas être limogé sans avoir joué aucune rencontre officielle, demandant à être jugé après la Gambie. Sauf que ce « sursis », le premier responsable du football algérien refuse de le lui accorder. Néanmoins, Zetchi n’a jamais voulu « affronter » Madjer en tête à tête. Il a pris le soin à chaque fois d’éviter la rencontre fatidique. Ami de Madjer dans la vie, le fondateur du Paradou AC a même pris ses devants en annonçant via communiqué que « seul le Bureau fédéral est habilité à limoger Madjer ». Une manière de se démarquer personnellement d’une telle décision qui sera prise de toute façon et qui sera attribuée au BF et à l’unanimité s’il vous plait !

Le MJS confirme depuis l’Espagne !

D’une certaine façon, les déclarations du Ministre de la Jeunesse et des Sports depuis Tarragone en Espagne, ce samedi, dans lesquelles il annonce ouvertement et sans ambages le limogeage de Madjer ne pouvaient pas mieux tomber pour Zetchi et son bureau qui n’assumera certainement pas la responsabilité de ce fiasco sans nom. Le divorce avec Madjer étant d’ores et déjà consommé, il va sans dire que c’est aussi la décision des pouvoirs publics. Le MJS a déclaré que « c’est un devoir de prendre la décision de se séparer de Madjer car il s’agit de l’équipe nationale », a-t-il dit, expliquant qu’une telle décision répond aussi au souhait du public algérien. Ce qui est une évidence.

La déclaration sans équivoque du MJS Hattab :

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

Publicité
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Publicité

SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.