Nous contacter

Décryptage

Bensebaïni, un produit Dz à la rigueur allemande

Publié

le

Bensebaini avaant

Il n’a pas eu besoin d’un grand temps d’adaptation. Avec le maillot du Borussia Mönchengladbach, Ramy Bensebaïni est tout simplement brillant. En atteste son remarquable bilan. En Bundesliga, il a inscrit 5 buts et délivré 2 offrandes en 12 apparitions seulement. Des chiffres qui confirment le talent et la faculté d’adaptation pour celui qui ne cesse de gravir les échelons depuis 5 saisons. Rétrospective et projection.



De la 3e division algérienne à la Bundesliga allemande, le chemin semble très sinueux et sans acheminement. Mais Bensebaïni a relevé le défi et traversé ce périple admirablement. En seniors, sa carrière a commencé en 2013-2014 quand son club, le Paradou AC, a été rétrogradé en Division Nationale Amateur (DNA). Au terme de l’exercice, il est prêté au Lierse SK (Belgique) pour un an. Il y joue 30 rencontres et inscrit 2 réalisations.

Après avoir mis un pied en Europe, le natif de Constantine ne le remettra plus en Algérie puisque le Montpellier HSC lui offre un contrat provisoire d’une année. En Ligue 1 française, il connaîtra le gros de sa progression. Même si les Héraultais renoncent à lever son option d’achat, le Stade rennais, grâce à l’insistance de Rolland Courbis, saute sur l’occasion et achète son bail au team de Hydra en déboursant 2 millions d’euros.

Proposé par Courbis et validé par Gourcuff

La mise est assez conséquente pour un footballeur labellisé « Algérie ». Mais les dirigeants bretons ont eu le flair et le courage de mettre le paquet sur lui sur insistance de Rolland Courbis qui a proposé le dossier lors de son court passage chez les Rennais. Mais c’est un autre technicien français, fraichement débarqué sur le banc des Bretons, qui a validé son recrutement :  Christian Gourcuff. Ainsi, l’ancien driver de l’EN, adoubait clairement celui qu’il avait convoqué en sélection en 2015 en marge de la double-confrontation face à la Tanzanie pour le compte des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Le défenseur n’a pas joué pour autant, mais le driver a eu le temps de voir ses capacités de plus près. Il s’est dit qu’il y avait des choses à en tirer. Et il n’avait, vraisemblablement, pas tort.

Même si Gourcuff ne passera que la séquence 2016-2017 sur le banc des Hermines, le Dz continuera d’y jouer pendant les deux années d’après en faisant une trentaine d’apparitions par saison en moyenne. Assez pour intégrer l’équipe nationale. Mieux, il jouera même la CAN-2017 avec Georges Leekens. Mais, comme la plupart de ses coéquipiers de la nouvelle génération, il s’épanouira définitivement sous Djamel Belmadi avec qui il gagnera la Coupe d’Afrique des nations 2019 sur le flanc gauche de l’arrière-garde d’El-Khadra.

M’Gladbach, un choix pas anodin

Avant ce fait majeur avec la sélection, il a connu un autre moment fort en décrochant la Coupe de France en club en disposant du Paris Saint-Germain en finale. Avant cet aboutissement, il avait inscrit le but victorieux en demie face à l’Olympique lyonnais mais aussi un but mémorable face au Bétis de Séville en Europa League.

Ces deux grosses étapes lui ouvriront les portes de la Bundesliga où il débarque, contre un chèque de 8 millions d’euros, chez le Borussia Mönchengladbach auréolé de son statut de champion d’Afrique. Peut-être que beaucoup n’avaient pas trop compris ce choix à l’époque. Surtout que sa nouvelle destination n’est ni le Bayern Munich, ni le Borussia Dortmund qui sont les deux sigles les plus en vue en Allemagne.

Cependant, le concerné semblait sûr de sa décision prise en considérant beaucoup de paramètres. « J’ai discuté avec Marco Rose et Max Eberl, qui m’ont exposé le projet du club. Celui-ci m’a tout de suite plu. Le Borussia est un grand club, je souhaite y poursuivre ma progression. Je suis très content d’être ici. Presque la moitié de l’équipe est francophone, cela va faciliter mon intégration », avait-il déclaré. Loin d’être un langage destiné à la consommation.

Le Fennec était convaincu que les Die Fohlen était la maquette parfaite pour montrer ses points forts. « J’aime autant défendre que porter le danger en partant de loin. J’espère pouvoir faire valoir mes qualités de contre-attaquant en Bundesliga », analysait le latéral gauche. Et en contre-attaque, il semble exceller plus que jamais. Attestation avec ses 5 buts inscrits depuis son arrivée en plus des 2 passes décisives qu’il a pu délivrer. Auparavant, sur toute sa carrière (149 rencontres toutes compétitions réunies), il avait trouvé la faille à 6 reprises et assisté ses compères à 2 fois. L’effet de loupe est là.

Un bond qualitatif

En outre, on ressent une certaine rigueur tactique et une forte présence dans les différentes phases de jeu. Bensebaïni s’est parfaitement imposé comme un élément incontournable et le premier tireur de penalty. D‘ailleurs, il avait transformé celui face à l’Eintracht Frankfurt pour la reprise de la Bundesliga samedi dernier et le succès (1/3) des siens en déplacement. Un résultat qui leurs a permis de grimper sur le podium (52 points) derrière le Borussia Dortmund (54 points) et le Bayern Munich (58 points) contre lequel il avait planté un doublé mémorable le 7 décembre dernier.

A 25 ans, le Constantinois est plus que jamais épanoui. Aussi, il a beaucoup d’atouts. Une bonne relance et transmission de balle, travaillées à l’académie Paradou gérée par Jean Marc Guillou, un sens du placement et une vocation offensive qu’il commence à exploiter de manière optimale. Tout cela ne devrait pas nous faire oublier qu’il peut évoluer aussi dans l’axe défensif ou en milieu gauche dans une défense à trois.

Il y a là nombreux points forts pour qu’il puisse gagner plus de galons à l’avenir et taper dans l’œil des grands clubs. Les noms de Manchester United (son club de cœur pour l’anecdote) ainsi que le Real Madrid ont récemment circulé comme potentiels intéressés. Crédible parce que Ramy n’a rien à envier à ses semblables intrinsèquement. En attendant, il doit continuer à s’éclater et (pourquoi pas ?) exploser les chiffres.




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.