Nous contacter

A La Une

Football national : Valse des entraîneurs et problème du DTN

Publié

le

reunion zefizef bureau medouar BF 21.07 10

La Ligue professionnelle algérienne de football vient de consommer sa sixième journée à l’issue de laquelle, on comptabilise pas moins de sept entraineurs déjà limogés depuis le début de la saison. Et le comble c’est que cela se passe au moment où du côté de la Fédération algérienne de football (FAF), le président Djahid Zefizef se trouve confronter à un problème au sein de son Bureau fédéra ainsi que pour la nomination d’un nouveau Directeur technique national (DTN).

En effet, à la fin de la sixième journée du championnat d’Algérie on enregistre l’engagement du coach tunisien, Faouzi Benzarti au MC Alger qui devient ainsi le septième coach pour la nouvelle saison 2022-2023 au sein de la Ligue 1 professionnelle. Kheireddine Madoui, champion d’Algérie, détenteur de la Coupe d’Algérie et des coupes africaines dont la super coupe d’Afrique, avec l’ES Sétif, a eu beaucoup de difficultés à rester à la barre technique au CS Constantine. Par contre, d’autres entraineurs ont été remerciés ou limogé, c’est selon, et ils s’agissent du coach de la JS Kabylie, le Belge Jose Riga, le Bosniaque Faruk Hadzibegic, au MC Alger, Toufik Rouabah (HB Chleghoum Laid), Abdelhakem Benslimane (MC El Bayadh), Azzedine Rahim au NC Magra et le Tunisien Nassif Al Bayaoui à la JS Saoura, sans oublier Abdelkader Amrani avec le MC Oran et l’US Biskra qui veut actuellement faire revenir le coach Youcef Bouzidi qui a été limogé après avoir réalisé une très bonne saison l’année passée avant de le remplacer par Cherif Hadjar. Mais à Chelghoum Laid on veut engager ce dernier pour remplacer le départ du technicien Toufik Rouabah.

Encore faut-il s’attendre à d’autres « limogeages » ou « départs » des coachs de l’élite, en cas de mauvais résultats. Ce phénomène qui se renouvelle chaque saison chez nous, n’est apparemment pas près de connaitre une fin pour, ne serait-ce qu’une stabilité digne des grands clubs dans le monde où, on ne parle de changement de coachs qu’après une dizaine de matchs de championnat. Par ailleurs, cela se passe au moment où le président de la Fédération algérienne de football, Djahid Zefizef, veut faire du ménage la DTN, avec le replacement de Taoufik Korichi. Et on parle de plusieurs noms pour diriger la DTN : le dernier en date, l’ex-sélectionneur des Verts, et actuellement en retraite, Christian Gourcuff. Mais, pour le moment rien n’est encore officialisé par qui de droit. Mieux encore, il se dit que le président de la FAF n’a pas saisi le Ministère de la jeunesse et des sports pour les candidats cités. Car, aux dernières nouvelles, le successeur de Charafeddine Amara voudrait d’abord informer les membres de son BF lors de la prochaine réunion pour entériner un des candidats ou du moins en choisir l’un d’eux ou encore nommé un nouveau DTN. Mais il va falloir d’abord dresser le véritable profil d’un futur DTN pour la FAF avant de le choisir parmi des candidats postulants.

Enfin, il est utile de faire remarquer que certains membres du bureau fédéral seraient sur le point de démissionner de leur poste à cause des cumuls de fonctions, qui est interdit par la loi et les règlements. Et là, le président de la FAF tente actuellement de les faire revenir sur leurs décisions respectives. Mais, des observateurs et spécialistes se demandent comment ces personnes vont laisser leur mandat dans leurs Ligues respectives pour un poste au BF ?…

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.