Nous contacter

Equipe Nationale

Info LGDF/EN: Belmadi largue Belaïli en guise de sanction!

Publié

le

belaili belmadi algerie 3 0 ghana amical prepa can 2021

Coup de tonnerre chez les Verts ! Il pourrait être l’un des absents de marque pour le stage de mars. Youcef Belaïli risque, selon nos informations, faire les frais d’un comportement qui ne plait pas franchement à Djamel Belmadi depuis plusieurs regroupements déjà. Avec les renforts annoncés en attaque, le sélectionneur aurait, à moins d’un revirement de dernière minute, décidé de se passer de lui en guise de sanction pour la double-confrontation face au Niger dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2025. Explications.

Certes, Belmadi l’a aligné face à la Suède parce qu’il n’avait pas franchement de solutions. Mais la donne est en train de changer et les plans aussi. En injectant du sang frais, le coach de l’EN veut optimiser la concurrence et faire comprendre à certains éléments, longtemps immunisés, qu’ils ne sont pas assurés d’une place permanente en sélection.

Des cadres vont sauter pour la date FIFA à venir. Et cela n’est pas lié qu’à leurs performances. En effet, Belmadi compte bien resserrer les vis pour ce qui est de la discipline après avoir remarqué certaines anomalies. Entre son mécontentement à quitter la pelouse face au Nigéria en octobre et son attitude lors du regroupement de novembre, le crédit du milieu-offensif de 31 ans a fortement baissé aux yeux de l’entraîneur des Fennecs.

Tronche tirée et huis clos brisé

D’ailleurs, à l’hôtel AZ d’Oran, le joueur a étrangement “briseé” le huis-clos que voulait Belmadi avant d’affronter le Mali le 16 novembre écoulé où il a d’ailleurs débuté sur le banc. Le sociétaire de l’AC Ajaccio a aussi fait entrer ses frères et des amis à l’entraînement pour rencontrer les autres joueurs. Sur le moment, le chef de la barre technique n’a pas vraiment voulu en faire tout un plat. Cependant, après le revers (2-0) à Malmö contre les Suédois, Belmadi semble avoir revu sa stratégie pour reprendre les choses en main.

Ainsi, le comportement de Belaïli l’a mis sur un siège éjectable. Il se murmure qu’il a déjà appris qu’il pourrait être écarté (momentanément pour faire passer le message). D’ailleurs, il chercherait un moyen pour faire l’impasse sur la prochaine sortie en club et la réception de l’AS Monaco pour que son absence soit plus “diplomatique” et justifiée par un pépin physique. Ceci est une approche “orgueilleuse” de la situation.

Baisse de régime et légèreté 

Cependant, il n’est pas sûr que son employeur lui accorde cette faveur. Surtout qu’il a, paradoxalement, un impact direct sur les résultats des Corses avec lequel il est assez performant (6 buts et 3 passes décisives en 15 apparitions) même si l’équipe lutte pour la relégation.

Pour ce qui est de la sélection, il a toujours été un élément majeur depuis l’arrivée de Belmadi qui a, peut-être, dans son remue-ménage dans la tête, repensé à ce raté à bout portant face au Cameroun à Tchaker qui aurait pu changer la donne dans la qualification à la Coupe du Monde 2022.

La légèreté sur le plan disciplinaire vient se greffer à sa baisse de régime avec El-Khadra où il n’est plus aussi décisif (1 but et 2 offrandes sur les 13 derniers matchs). On est clairement loin de l’intenable Belaïli, qui a éparpillé sa magie sur les terrains égyptiens à la CAN-2019 remportée par l’Algérie. Et, pour rappel, c’est Belmadi qui l’avait réhabilité. Pour clore, on notera que l’autre joueur à tomber des plans de Belmadi est un défenseur et pas n’importe lequel. Toutefois, cette décision a des arguments sportifs pour motivation.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.