Nous contacter

Entretien Exclusif

Adam Oudjani : « Avec Lens et l’Algérie, je rêve de perpétuer la tradition familiale »

Publié

le

adam oudjani rc lens interview cherif ahmed

Grand espoir du centre de formation du RC Lens, Adam Oudjani (19 ans) a effectué ses débuts en pro en amical avec son club formateur durant la période estivale. Aux portes de la Ligue 1, le bien nommé Oudjani s’est confié à La Gazette du Fennec sur son parcours et ses ambitions sportives. Entretien à cœur ouvert avec un jeune talent promis à un grand avenir qui rêve de marcher sur les traces de ses illustres ainés !



LGDF : Bonjour Adam Oudjani, merci d’avoir répondu à notre sollicitation. Comment vas-tu ?

Adam Oudjani : Pas de soucis, c’est normal. Ça va pour l’instant on sort d’un stage de cohésion avec le club (entretien réalisé le 10 août), hier on a eu un jour de repos ça m’a fait du bien.

Peux-tu te présenter au public algérien en quelques mots ?

Je m’appelle Adam Oudjani, bientôt 19 ans. Je joue au poste de meneur de jeu au RC Lens depuis mon arrivée à l’âge de 11 ans. Et j’ai signé pro en 2019. Je suis un dribbleur, qui aime beaucoup toucher le ballon. Je suis aussi très adroit devant les buts (12 buts lors de l’exercice 2019-2020 avec la réserve du RC Lens).

Comment tu as vécu la période de confinement ?

Comme tout le monde au début c’était compliqué. Mais je me suis petit à petit habitué. Le staff technique nous a donné un programme à faire, et on était bien suivi. Aussi, je n’ai pas changé mes habitudes en matière de diète.  Je fais très attention à ce que je mange pour éviter les blessures.

« La comparaison avec mon oncle et mon grand-père ne me dérange pas, je suis fort mentalement ! »

Est-ce que la reprise fut compliquée pour toi ?

Au début, physiquement ce qui est normal, car même si on s’entraîne individuellement mais ça ne remplace en rien l’entraînement collectif, ce ne sont pas du tout les mêmes sensations.

Adam, tu es le neveu de Chérif qui fut notamment l’unique buteur lors de la finale de la CAN 1990 gagnée par l’Algérie contre le Nigéria, ton grand père Ahmed paix à son âme, était une grande figure de de l’équipe du FLN, c’est aussi une légende au RC Lens, n’est-il pas difficile de se faire un nom quand on a d’illustres prédécesseurs comme ça ?

Non pas du tout beaucoup de gens pensent que cela peut me freiner mais je suis quelqu’un de fort mentalement et j’arrive facilement à me canaliser sur mon travail. Mon oncle ainsi que mon grand père que je n’ai pas connu (décédé en 1998) sont une fierté familiale et je ferai tout pour perpétuer la tradition.

adam oudjani rc lens pere cherif ahmed

Ton oncle ainsi que ton grand père furent de pures numéro 9, alors que toi tu es un pur meneur de jeu, tu ne perpétues donc pas la tradition familiale ?

J’ai déjà joué ce poste au FC Méricourt. Mais depuis que je suis à Lens (depuis ses 11 ans) je ne joue qu’au milieu de terrain.

Est-ce que tes parents ont voulu que tu deviennes footballeur ou était-ce par pur choix personnel ?  

Quand j’étais petit je partais souvent avec mon père assister à ses entraînements. Pour moi devenir footballeur professionnel était une chose tout à fait naturelle. Sans mon père je ne pense pas que j’en serais  arrivé là.

« Mon meilleur souvenir de formation au RC Lens est la victoire en Danone Nations Cup avec les U12 »

Quel est ton meilleur souvenir vécu lors de ta formation au RC Lens ?

C’était lors de notre victoire à la Danone Nations Cup en 2012 à Wembley (avec les U12). On avait joué de grosses équipes et la consécration au bout était magnifique. C’est un souvenir inoubliable.

Tu as signé en pro en mai 2019 à l’âge de 17 ans, peux-tu nous dire comment cela s’est passé ?

J’ai fait un très beau parcours avec les U17 en coupe Gambardella, on avait vraiment une équipe solide mais on s’est fait éliminer par les Girondins de Bordeaux en quart de finale. Sur le plan personnel c’était une réussite totale et j’ai signé pro en mai.

Qui avait remporté la coupe cette année-là ?

C’est l’AS Saint-Étienne, d’ailleurs Bilel Benkhedim (NDLR : un joueur franco-algérien) avait marqué en finale.

adam oudjani buteur amical prepa rc lens

Lors de la saison 2019-2020 tu as réalisé de très bonnes performances en National 2 avec la réserve du RC Lens en marquant notamment 5 buts, est ce que tu t’attendais à une prolongation de contrat de la direction lensoise ?

Non pas du tout, j’étais focalisé sur mon travail, malgré le fait que je n’ai pas été un titulaire régulier mais j’ai marqué 12 buts. J’ai eu aussi un petit passage à vide au milieu de la saison mais à la fin la direction lensoise m’a proposé un nouveau contrat.

Avant de signer pro tu t’entrainais déjà avec l’équipe première, qu’est ce qui t’as le plus sauté aux yeux lors de tes premiers entraînements ?

J’ai fait seulement deux entraînements  avec eux, et ce qui m’a marqué c’est l’intensité et l’engagement physique. Ce n’est pas du tout la même chose avec l’équipe réserve.

Adam, actuellement beaucoup d’équipes évoluent avec deux relayeurs, et une sentinelle, à l’instar des grands d’Europe comme le  Real, PSG, Manchester City, Barça, Arsenal, est ce que pour ta carrière, ce ne serait pas plus judicieux d’évoluer comme relayeur ?

Oui c’est vrai. Il m’arrive de jouer à ce poste au RC Lens. J’ai également joué quelques fois comme ailier, mais je préfère jouer dans l’axe que ce soit en 10 ou en 8.

« Ma famille à Skikda est très fière de ma progression et suit mes performances de près »

Cette saison le RC Lens va évoluer en Ligue 1 après 5 saisons en Ligue 2, comment cela a été vécu de l’intérieur entre toi et tes coéquipiers ?

C’était quelque chose de magnifique. Lens est un club qui doit évoluer chaque saison en Ligue 1.

Comment se passent pour l’instant les matches de préparation, est ce que tu te sens bien physiquement et comment t’as vécu ton premier but en pro ?

Tout se passe bien. C’est normal qu’à la reprise on est pas en forme optimale mais petit à petit le corps s’adapte bien. Marquer son premier but en pro est toujours réjouissant.

adam oudjani duel amical prepa rc lens

Quels sont tes objectifs pour cette nouvelle saison ?

Travailler dur et progresser et s’imposer en équipe première. Il m’arrive de visionner mes vidéos pour améliorer mes imperfections tactiques. Je dois également travailler mon repli défensif. Le football aujourd’hui exige pour tout le monde de défendre ce qui ne fut pas le cas auparavant.

Ta famille est originaire de Skikda en Algérie. Comment ils perçoivent ta progression au RC Lens ?

Oui c’est ça, exact. Je suis originaire de Skikda. Ma famille là-bas est très fière de moi et suit ma progression de près. J’espère qu’un jour je vais la rendre fière.

« Aucune personne de la Fédération algérienne ne m’a contacté et je suis prêt rejoindre l’Équipe nationale »

Est-ce que tu vas souvent en Algérie ? C’est important pour toi d’y aller ?

Avant j’y allais souvent mais un peu moins ces dernières années. Ça me fait toujours plaisir d’aller là-bas.

En mars dernier la FAF a mis en place une cellule de détection de joueurs évoluant en Europe, 152 joueurs âgés entre 16 ans et 23 ans ont été repérés en France, est-ce que quelqu’un t’as contacté personnellement ou par le biais de ton agent ?

Personnellement personne ne m’a contacté mais mon oncle Chérif a été contacté à ce sujet mais rien de vraiment clair.

adam oudjani rc lens alou diarra

Est-ce que tu aurais un message à adresser à la fédération algérienne de football ?

Je suis prêt à répondre à la convocation de l’Équipe nationale, pour moi ça sera un énorme plaisir d’évoluer sous ce maillot et perpétuer la tradition familiale. Il me reste encore beaucoup de travail à faire avec mon club et je mets tous les moyens de mon côté pour réussir.

« Mon oncle Chérif est toujours là pour me conseiller et mon agent Boula est comme un grand frère »

Ton oncle Chérif est recruteur au FC Nantes, est ce qu’il te conseille sur l’évolution de ta carrière ?

Avant il venait souvent au stade pour me voir jouer, mais maintenant il a un programme chargé donc c’est un peu plus compliqué. Par contre il m’appelle pour me donner des conseils et m’orienter.

Tu as comme agent, Boula, qui n’est autre que l’ancien agent de Djamel Belmadi, est-ce que tu peux nous parler de ta relation avec lui ?

Boula c’est comme un grand frère pour moi. Il a toujours été là dans les moments difficiles, car quand on fait ce métier il faut être prêt psychologiquement et ce n’est pas toujours évident. Boula est quelqu’un qui sait trouver les bons mots pour me booster. (NDLR : agent très connu sur le marché français, Hocini Boulanouar dit « Boula » est l’ancien agent de Djamel Belmadi, Madjid Bougherra ou Antar Yahia).

« Belmadi est un entraineur de grande classe… aussi j’adore le profil de Bennacer ! »

Est-ce qu’il y a un joueur en équipe nationale algérienne qui te plait particulièrement ? 

J’adore le joueur qui évolue à l’AC Milan, Ismaël Bennacer.

As-tu regardé les matches de la CAN ?  

Oui j’ai tout regardé c’était vraiment un kiff. Surtout le but victorieux de Mahrez contre le Nigéria en demi-finale. J’ai suivi ce match avec mes cousins à Lille.

Que penses-tu de Djamel Belmadi ?

Un entraîneur de grande classe ! Il a apporté de la rigueur tactique à l’Équipe nationale et surtout j’ai senti qu’il y a un bon groupe, tout le monde défend et fait les efforts pour les autres.

adam oudjani rc lens presentation

Avant de finir, qui vois-tu rempoter la Ligue des Champions cette année ?

Je vois clairement le Bayern Munich, ils sont vraiment très forts cette année mais le PSG peut également faire quelque chose.

La Gazette du Fennec te remercie Adam d’avoir répondu à notre sollicitation.

Merci à vous et à bientôt.

Entretien réalisé par Yanis Toumert pour La Gazette du Fennec

Les débuts d’Adam Oudjani en amical avec les pros :

RC Lens : Première en pro pour Adam Oudjani




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.