Nous contacter

Entretien Exclusif

Andy Delort : « J’espère porter encore longtemps le maillot de l’Algérie »

Publié

le

psg montpellier

Titulaire indiscutable et meilleur buteur du Montpellier Hérault, Andy Delort vit son meilleur début de saison depuis qu’il évolue en Ligue 1. En effet, avec 11 buts et 3 passes décisives en 27 matchs toutes compétitions confondues, le joueur de 28 ans est l’homme le plus décisif du club héraultais. À mi-parcours, le natif de Sète n’est qu’à 4 petits buts de son total de la saison passée (15 buts). Malgré la lourde défaite subie hier au Parc des Princes face au PSG (5-0), l’international algérien a eu la très grande amabilité de répondre à nos questions en zone mixte.



LGDF : Bienvenue à toi sur la Gazette du Fennec, match très difficile ce soir (5-0 pour Paris ndlr)

Andy Delort : Oui, ça a été très très compliqué, avec le but d’entrée puis le carton rouge, ça a vite tourné au cauchemar, c’est dommage. Mais bon, nous avons un match mercredi (Montpellier-Metz) pour vite se rattraper.

Tu as fait des déclarations cette semaine (sur Neymar et Paredes ndlr), es-ce que tu t’es pas mis un peu de pression? Ou c’était également pour motiver tes coéquipiers?

Andy Delort : Non, aucune pression. J’ai simplement dis ce que je pensais. Il n’y a aucun problème avec Neymar ou Paredes, j’ai juste dis ce que je pensais sur le match aller.

On va parler de la sélection si tu le veux bien. Tu es international algérien depuis moins d’un an, tu as participé à la CAN 2019, qu’est-ce qui a changé dans ta carrière?

Andy Delort : Ça a changé avec les algériens déjà (sourire). À chaque fois que je les vois, je passe des bons moments. Ensuite, oui, gagner un titre ça change beaucoup de choses et je suis très fier d’avoir participé à cette Can 2019 et de l’avoir gagné.

« J’espère gagner d’autres titres avec l’Algérie et aller en Coupe du Monde 2022 »

Ce trophée et ce nouveau statut ont-ils changé le regard des gens autour de toi? Tes coéquipiers en club?

Andy Delort : Non pas forcément, après oui bien-sûr, lorsque tu remportes un titre comme la CAN, tu fais les gros titres, mais comme je l’ai dis, je suis très fier et j’espère en gagner d’autres avec l’Algérie.

Le tirage au sort des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 a été effectué, quelle est ton impression par rapport au groupe de l’Algérie? (Ndlr : Burkina Faso, Niger, Djibouti)

Andy Delort : Oui on sait que c’est toujours compliqué, il y a une coupe du monde en jeu. Il va falloir rester sérieux et continuer sur ce que nous faisons depuis plus d’un an maintenant. On espère y aller.

On a l’impression qu’il y a une relation particulière au sein de la sélection entre les joueurs et Djamel Belmadi. Que penses-tu du sélectionneur et quelle est ta relation avec lui?

Andy Delort : C’est un coach qui est très proche de ses joueurs, tout en gardant aussi cette distance nécessaire. Tactiquement, il est très très fort et nous apporte énormément. C’est un grand entraineur, d’ailleurs, il a été récompensé il y a pas longtemps (Meilleur coach africain 2019), je lui souhaite que du bon.

Un mot sur le secteur offensif, peux-tu nous parler de ta concurrence avec Islam Slimani et Baghdad Bounedjah?

Andy Delort : On a une très bonne concurrence, ce n’est pas comme en club où on va un peu plus penser à soi. Là on est en sélection, il y a trois bons attaquants et on essaye de tout donner pour notre pays.

« Djamel Belmadi est un grand entraîneur, toutes ses paroles sont réfléchies »

Après ce titre africain remporté, comment vois-tu la marge de progression de cette équipe nationale?

Andy Delort : Après la CAN, Djamel Belmadi nous a demandé de ne pas relâcher nos efforts et de continuer à travailler, c’est ce que nous faisons et c’est aussi ce qu’il fait de son côté. Comme je disais, c’est un grand entraîneur, toutes ses paroles sont réfléchies.

Quelque chose a changé dans le football algérien depuis ce sacre en Égypte?

Andy Delort : Oui, déjà il y a un titre en plus et puis il y a des grands joueurs qui se révèlent encore plus. Il y a une ferveur que l’on connaît tous et on l’a bien vu lors de notre sacre à la CAN. Comme nous l’avons dit tout à l’heure, on continue à progresser et j’espère que nous irons le plus loin possible.

Djamel Belmadi est le nouveau « magicien » de cette sélection, souhaites-tu le voir encore longtemps à la tête des Fennecs?

Andy Delort : (Sourire) Oui bien évidemment. Quand on a la chance d’avoir un entraîneur aussi fort, on souhaite et on espère qu’il reste le plus longtemps possible avec nous.

Dernière question, la prochaine date FIFA est en mars prochain, tu as hâte d’y être ou ce n’est pas encore dans ta tête?

Andy Delort : Il reste du temps mais c’est toujours un honneur de porter le maillot de l’équipe nationale. J’espère que je vais le porter encore pour longtemps et marquer pleins de buts avec l’Algérie.

Un dernier message pour les supporteurs algériens?

Andy Delort : (Sourire) Je les aime et j’espère que l’on va vivre encore de belles émotions ensemble!

La Gazette du Fennec te remercie pour cet échange.

Andy Delort : Avec plaisir!

>> Entretien avec Andy Delort en vidéo :

Entretien réalisé en zone mixte au Parc des Princes par La Gazette du Fennec

Publicité
Cliquez pour commenter




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.