Feghouli : ”On a joué pour le peuple, je suis fier d’avoir un coach comme Belmadi ! ”

Dans un entretien accordé à Foot Mercato, le milieu des Verts, Sofiane Feghouli est revenu sur les beaux moments vécus en Egypte et notamment sur son ressenti après avoir décroché le sacre africain face au Sénégal le 19 juillet dernier.

Interrogé de prime à bord sur la promesse faite avant la Coupe d’Afrique, Sofiane Feghouli a déclaré  : ” C’est toujours facile de parler, mais il est vrai qu’on a parlé et qu’on a fait ce qu’on a dit . Un grand bravo à tous les joueurs qui ont participé, qu’ils aient beaucoup ou peu joué. Tout le monde a été essentiel dans cette victoire historique. Mais je tire surtout un grand coup de chapeau au staff technique qui a été essentiel dans cette victoire, qui a su inculquer un état d’esprit exceptionnel, qui a su faire jouer la concurrence qui été d’ailleurs saine, qui a su appeler les meilleurs joueurs du moment. Tactiquement, le staff a fait un travail énorme. Ils nous on vraiment facilité la tâche. Félicitations à eux mais aussi aux supporters qui sont venus nous soutenir en Egypte. Beaucoup d’Algériens ont fait le déplacement à leurs frais. Ce n’est pas rien. Cette victoire est pour eux qui ont été essentiels dans cette conquête du deuxième titre continental.”

Champion d’Afrique avec les Fennecs le 19 juillet dernier, Sofiane n’a pas eu le temps de savourer le titre, le joueur du Galatasaray n’a pratiquement pas eu de vacances : ” je n’ai pratiquement pas coupé. J’ai eu dix jours de vacances cette année. Donc j’ai du me remettre tout de suite au travail. Je n’ai pas eu vraiment de vacances donc je n’ai pas vraiment réalisé à l’extérieur car j’étais concentré, dans ma bulle. Je n’avais pas le temps de savourer durant la compétition. Après le tournoi, j’ai essayé de couper tout de suite pour me consacrer à ma famille le peu de temps que j’avais. Je n’ai donc pas vraiment réalisé pour être honnête. Mais je sais que j’ai fait quelque chose d’incroyable avec ma sélection. J’en suis fier. Je ne compte pas m’arrêter là. A chaque rassemblement, je fais attention à ce qu’on ne se relâche pas car on a encore de belles choses à accomplir avec l’Algérie.”

Questionné sur son ressenti après la victoire finale et au moment de soulever le titre continental, Sofiane a répondu : ” Oui, absolument. Gagner une CAN à 24 équipes en Egypte en été avec la chaleur, ce n’était pas facile. C’est quelque chose d’hors norme. On a eu la meilleure attaque, la meilleure défense. Ça veut tout dire. Gagner ce titre était un objectif quand j’ai commencé en sélection à 20-21 ans. J’ai dit que j’allais écrire ma propre histoire. L’équipe nationale était au plus mal. J’avais dit que je viendrais en sélection quand je pourrais apporter un plus à cette équipe. En 2014, j’étais très fier car on s’était qualifié en huitièmes de finale. Donc on l’a fait. En 2019, gagner une Coupe d’Afrique des Nations à 24 équipes à l’extérieur, c’est fait. Je suis vraiment très heureux pour la sélection. Je n’oublierais jamais ce 19 juillet pour ce qu’on a accompli. On y est arrivé grâce à tout le monde. L’état d’esprit a été remarquable. Partir pendant un mois et demi en compétition, tu ne vois pas trop ta famille, les joueurs ont été très professionnels. Quand vous êtes corrects et que vous travaillez, tôt ou tard vous êtes récompensés par Dieu. J’en suis très heureux.”

Il y’a deux ans, la France a remporté son deuxième titre mondial. Les Bleus avaient déclaré que leurs vies avaient changé depuis,  Est-ce aussi le cas en devenant champion d’Afrique ?

”Non. Ma femme et mes enfants, c’est ça qui a changé ma vie. Grâce au foot, c’est vrai que tu donnes de l’émotion, tu pleures, tu rigoles. C’est quelque chose d’extraordinaire. Mais de là à dire que ça a changé ma vie, non je n’irais pas jusque là.”

La CAN un souvenir gravé 

Les Verts avaient fêté le sacre à Alger, des millions d’Algériens étaient dans les rues de la capitale pour voir passer leurs champions accompagnés du trophée arraché sur les terres égyptiennes, Sofiane Feghouli a affirmé à ce sujet : ” C’était incroyable. J’avais vécu notre retour du Mondial en 2014. Là en 2019, je crois que c’était encore mieux. Il y avait du monde de partout. Des enfants, des grand-mères, des grands-pères, des jeunes, etc…tout le monde était réuni dans la rue pour crier, montrer sa joie et sa fierté d’être algérien. Il y avait de quoi…On a fait un parcours exceptionnel et je suis très heureux que ça ait pu donner beaucoup de joie qui peut-être passent des moments difficiles durant l’année. Sincèrement, on a joué pour le peuple. Cette récompense est, pour nous, exceptionnelle. En Algérie, l’équipe nationale c’est plus que du foot. Ca a une histoire, notamment avec l’équipe du FLN. La sélection est au premier plan pour les Algériens. Cette victoire est plus que du football. On en est ravi et fier. On va tenter de continuer car on a une équipe et un collectif très fort. On peut accomplir de belles choses les prochaines années.”

L’esprit de fraternité instauré par le coach national Djamel Belmadi n’a pas échappé au journaliste qui présente le Belmadi comme le grand frère du groupe, Feghouli a déclaré :” Djamel, c’est lui qui est la base de tout. En dix mois, il a fait un travail remarquable. Humainement, il a le respect de tout le monde. Au niveau de son travail, c’est carré. On prend du plaisir aux entraînements. Au niveau de la compétence, c’est du très haut niveau, je peux le dire. Pas parce que j’aime beaucoup Djamel et que c’est mon coach. Non, j’ai eu beaucoup d’expériences et j’ai connu beaucoup de coaches. Je peux vous dire que Djamel Belmadi c’est du très haut niveau. Objectivement, tout le monde l’apprécie parce qu’on sait qu’il est correct, qu’il a des principes et des valeurs. Il est droit. A partir du moment où la concurrence est saine, personne ne peut dévier. Celui qui dévie il se met tout seul en dehors du groupe. Ce qui s’est passé en sélection cet été est tout à fait normal. Quand tu as un coach compétent, des joueurs de qualité et que tu fédères autour de toi, si t’es bon et honnête tu vas être récompensé tôt ou tard. C’est ce qui s’est passé.”

Grace à sa touche, Belmadi a réussi à réveiller le Lion qui dormait dans chaqu’uns des joueurs qui l’ont accompagné en Egypte ce qui lui a valu un titre africain et la 4ème place FIFA Best Coach Of The Year seulement une année à la barre technique de l’Algérie, Feghouli s’est dit fier de voir son coach dans la liste des meilleurs entraîneurs de l’année ” C’est plus qu’une fierté. Personnellement, je suis trop fier d’avoir un coach comme lui, qui est compétent, franc, direct et travailleur. Le connaissant lui, il ne court pas après les trophées individuels. Ce n’est pas du tout son objectif. Pour lui, ce qui compte, c’est le football et les trophées collectifs. C’est ça qu’on retient. Lui est très heureux de ce qu’il a fait. Il a encore faim, il veut encore nous faire progresser car on sait qu’on a encore une belle marge de progression. Il ne pense qu’à ça et attend chaque rassemblement avec impatience. Le peu de temps qu’il a pour travailler est exploité au maximum. C’est un honneur d’avoir un coach comme ça. On est à fond derrière lui. On le suit.”

Sur les prochains objectifs à atteindre, Feghouli a répondu : ”Ce sont les qualifications pour la prochaine CAN et pour la Coupe du Monde. En tant que vainqueurs de la précédente édition de la coupe d’Afrique, on doit tout faire pour se qualifier de nouveau. Ensuite, on va tenter de se qualifier pour le Mondial. On va essayer de progresser. Ça va être long et il y aura certainement des moments difficiles. Mais il faudra toujours rester ensemble et être soudés. On sait ce qu’il faut faire pour gagner. On l’a fait lors de la CAN. On sait aussi ce qu’il ne faut pas faire comme lors de la précédente CAN en 2017. Ce qui nous a fait du mal à nous et à notre peuple. Il ne faut pas refaire ça. On a l’expérience maintenant. Il faut toujours essayer de s’améliorer et conserver notre humilité. C’est ce qui fait la force des grandes équipes.”

Questionné par le journaliste sur la jeune génération de Fennecs qui montent en puissance, Soso à affirmé : ” On a un groupe facile. Tout le monde est accueilli les bras grands ouverts. On a une jeune génération qui va faire parler d’elle dans le futur si elle reste sérieuse et professionnelle. Le potentiel d’Adam Ounas, de Youcef Atal, de Ramy Bensebaini et d’autres est de très haut niveau. J’espère que dans les années à venir, l’équipe nationale va perdurer au haut niveau. Ça fait plaisir de voir jouer beaucoup de jeunes algériens dans de grands clubs. Par le passé, je me souviens que s’il y avait un ou deux algériens c’était énorme. Là, on voit qu’actuellement il y en a de partout. Quand j’allume ma télé, je mets un coup Monaco, un coup Nice, la Serie A, la Liga, etc..Ça fait vraiment plaisir. J’espère que les futures générations, grâce au travail effectué par cette génération, vont pouvoir se dire qu’elles aussi peuvent devenir professionnelles, faire de grandes choses et gagner une CAN. Si nous on l’a fait, les autres peuvent le faire aussi. Il y a de futurs talents qui vont éclore les prochaines années. On commence à former des jeunes, notamment avec l’académie du Paradou en Algérie. C’est un exemple pour le football algérien. Les autres clubs doivent s’inspirer de ça. On a de jeunes talents dans les centres de formations en France. A eux de continuer comme ça pour faire de l’Algérien un joueur de très haut niveau, qu’il ait une grosse cote. On sait que c’est dur de venir jouer en Afrique, que pour certains leurs carrières peuvent être plus difficiles que s’ils étaient dans une sélection européenne, la reconnaissance, la joie et la fierté qu’on vous donne, ça n’a pas de prix. Quand vous croisez les supporters algériens dans la rue, l’amour qu’il vous donne c’est mieux que de l’argent.”

Sur la jeune pépite milanaise, Ismaël Bennacer, meilleur joueur de la CAN 2019, Feghouli n’a pas tari d’éloges : ” Ismaël a une histoire bizarre. Ca faisait un petit moment qu’il était en sélection mais il avait peu joué avant la CAN. Mais nous qui nous entraînons avec lui, on le connaissait depuis longtemps. On savait qu’il avait un vrai talent. Il fallait juste lui faire de la place au milieu de terrain pour lui donner l’occasion de jouer. Avec les méformes et les mauvaises performances des joueurs qui étaient en place à son poste, Djamel lui a donné sa chance et il a su la saisir. Il l’a fait de fort belle manière. Isma c’est un petit-frère, un gars équilibré dans sa tête. C’est quelqu’un qui peut vraiment aller au très haut niveau. Ce qui lui arrive est tout à fait normal. Il a faim et il a envie de montrer qu’il est un grand joueur. J’espère qu’il aura un avenir encore meilleur que moi ou les joueurs qui ont la trentaine bientôt. J’espère qu’il fera une grande carrière, qu’il jouera dans les meilleurs clubs du monde. Nous on sera toujours ses premiers fans. On le supportera toujours. J’espère qu’il va rendre heureux tous les Algériens et surtout sa famille.”

Dix ans après l’Algérie rejoue en France où elle affrontera ce mardi la Colombie, neuvième nation au classement FIFA . Sofiane Feghouli s’est livré sur ce match : ” Jouer la Colombie qui est une équipe de haut niveau, ça fait plaisir. Ça permet d’avoir une bonne expérience et de jouer une équipe différente d’une équipe africaine. Ça va nous permettre de nous jauger face à l’une des meilleures nations au monde. Ensuite, jouer en France c’est bien aussi pour tous les Algériens qui vivent en France, les Français d’origine algérienne. Ils vont pouvoir voir l’équipe nationale jouer. C’est une bonne chance de faire ça de temps en temps. On jouera d’abord le Congo en Algérie avant d’aller jouer à Lille à Colombie. C’est bien. Durant ce stage, on espère bien se préparer pour les échéances de novembre qui vont être très importantes. Ce stage d’octobre va nous permettre de monter en régime et de nous confronter à l’une des meilleures nations qui est la Colombie. Qui plus est devant un public algérien de France.”

Questionné sur un probable match face à la France, Sofiane Feghouli a répondu :” sportivement, ce sont les champions du monde. Donc c’est sûr que ce serait une super confrontation pour nous pour voir où nous en sommes. Ensuite, sincèrement, je préfère jouer face à des équipes sud-américaines, des équipes qui nous ressemblent on va dire, afin de voir ce qu’on doit améliorer. J’aime bien des équipes comme la Colombie, le Chili, etc.. C’est plaisant de jouer contre des équipes de ce profil-là. Après, c’est la fédération qui verra ce qu’elle veut faire. Nous, les joueurs, qu’on joue contre la France, l’Allemagne ou une autre sélection, c’est avec plaisir qu’on participe à ces rencontres.’Soso avait répondu de la même sorte lors de l’interview qu’il avait accordé à La Gazette du Fennec que vous pourrez retrouvez ici

Source : Foot Mercato 

Yanni Abdelli, La Gazette du Fennec


à VOIR aussi
Botswana-Algérie : Écart de prestige à assumer

Botswana-Algérie : Écart de prestige à assumer

Belmadi : « On s’attend à un match compliqué face au Botswana »

Belmadi : « On s’attend à un match compliqué face au Botswana »

Belmadi répond à la polémique Benzema: “Je suis content de mes attaquants !”

Belmadi répond à la polémique Benzema: “Je suis content de mes attaquants !”

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

Mercato : le Torino pense à Boudebouz

En quête d'un meneur de jeu, le club italien du ...

Voilà pourquoi Raouraoua rêve de Wilmots

Toute l’Algérie du football et même celle qu...

EXCLU : Christian Gourcuff et l’Algérie, c’est terminé !

Christian Gourcuff l'a décidé. Il ne poursuivra ...

Benseibaini : “Je serai le premier supporter contre le Nigeria !”

Déçu de ne pas être convoqué parmi les 23 pour a...

U20 : Algérie-Ghana vendredi prochain au stade du 5 Juillet !

La FAF a décidé de domicilier la rencontre ...

U20 : Stage de préparation au CT de Sidi Moussa

Après la belle qualification pour le prochain to...

NIG-ALG : Leekens fait le forcing et arrache le OK de Ghoulam !

Aller, on se relaxe ! Faouzi Ghoulam...

A’ : Madjer convoque 24 joueurs y compris Chaouchi pour l’Arabie Saoudite !

La FAF a publié une liste de 24 joueurs locaux +...

Stage de mars : l’entrainement des Verts à Sidi Moussa

Les 24 joueurs convoqués par le sélectionneur na...

Click to Hide Advanced Floating Content