Nous contacter

Actualités

JO 2020/ Boxe : Imane Khelif, projet de médaille pour Paris 2024

Publié

le

imane khelif 2024 paris tokyo harrington ireland boxe 2020

En boxe, la fougue ne suffit pas. Parfois, l’expérience compte. Imane Khelif (22 ans), opposée à l’Irlandaise Harrington Kellie Anne (31 ans) qui l’a sortie en quarts de finale des -60kg, l’a vérifié à ses dépens. Ainsi, la boxeuse algérienne a vu son rêve de décrocher une place sur le podium olympique à Tokyo prendre fin. Malgré cela, la native de Tiaret a montré de belles choses laissant espérer qu’elle soit prête pour les JO-2024 à Paris (France).

Elle le savait préalablement. Telle une prémonition. Dans une interview qu’elle avait accordée à LGDF avant de s’envoler pour l’ultime stage pré-Olympiades en Russie, Khelif avait cité celle qui a mis fin à son parcours comme sérieux obstacle dans sa quête de médaille au Japon.  « je sais qu’il y aura de boxeuse de haut niveau face à moi. Je citerais la Brésilienne Beatriz Ferreira, championne du Monde 2019. Il y a aussi l’Irlandaise, championne du Monde en 2018 », avait-t-elle énuméré.

Et elle n’avait pas tort puisque les deux boxeuses qu’elle a nommées ont pu se hisser au carré d’as. Elles peuvent même postuler pour le titre olympique chez les -60kg si elles gagnent leurs combats respectifs. Ferreira sera opposée à la Finlandaise Potkonen alors que Harrington croisera les gants avec la Thaïlandaise Seesondee. Interrogé par la presse de son pays après son 1/4 de finale face à l’Algérienne Khelif, la redoutable Irlandaise n’a pas caché avoir été impressionnée par sa rivale. “Elle lançait de très loin mais faisait des grognements fous, comme ‘Whooooh’, et je me disais ‘Oh mon Dieu, qu’est-ce que c’est ?'”, a déclaré Harrington qui a bénéficié d’un arbitrage assez douteux contre Khelif. “Elle avait de très longs bras. C’était difficile d’entrer et de faire ce que j’aimerais faire. Ce n’était pas un combat incroyable, mais c’est un combat que j’ai gagné. “Elle me souriait et tirait la langue. Je souriais juste en retour, comme pour dire : ‘Regarde, tout est amusant et amusant jusqu’à ce que ma main se lève’.”

Le temps pour progresser et conquérir le « top 3 »

Au classement général, Khelif a terminé 5e. Elle a donc tenu son rang et confirmé son classement mondial. Désormais, pour celle qui a commencé la boxe après les JO-2016 de Rio (Brésil), il y a ce palier à franchir. Après cette première expérience sur les rings olympiques, elle ne peut qu’en sortir grandie. Avant ce rendez-vous, elle s’était fixé comme objectif de devenir championne du monde en 2021. Elle a certainement su qu’il lui reste du travail pour dominer sa catégorie sans partage.

Pour cela, il faudra du travail et ne pas bruler les étapes. Le sacre mondiale pour 2021 paraît trop précoce. Cependant, sur le long terme, il y aura les joutes parisiennes dans 3 ans pour lesquelles elle pourrait se présenter dans dispositions mentales et athlétiques optimales. Elle aura aussi le vécu nécessaire pour bien aborder les combats. Le jeune âge reste un atout considérable pour la poids “léger” qui a tout pour écrire une belle histoire dans l’avenir.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.