Nous contacter

Actualités

Ligue 1 : La FAF encourt le risque de fausser l’éthique

Publié

le

reunion bureau federal zetchi bf

C’est demain jeudi que le Bureau Fédéral tranchera sur le mode de compétition pour la Ligue 1 dans sa saison 2020-2021. Dans l’incapacité de pouvoir faire jouer 38 journées, deux autres formules que celle standards seront sur la table. Dans les deux cas, le championnat sera écourté. Dans un cas, l’éthique risque d’être sérieusement faussée.

La Fédération algérienne de football (FAF) assumera, comme convenu au terme de la consultation écrite organisée pour décider du sort de la séquence écoulée, le palier avec 20 pensionnaires au lieu de 16 habituels. Toutefois, pour que l’opus 2020-2021 se tienne, il faudra s’adapter à la situation sanitaire et un intervalle temps très restreint qui ne permet pas d’organiser les 38 journées.

Ainsi, il est désormais question de faire jouer l’épreuve en forme de round-robin ou un all-play-all. C’est-à-dire que les clubs s’affronteront chacun une seule fois. Pas de mode aller-retour. Et probablement sur terrain neutre. Le team qui récoltera le plus de points sera sacré champion d’Algérie et les 4 premiers de la classe seront désignés pour représenter l’Algérie dans les compétitions de la CAF (Ligue des Champions pour les 2 premiers et la Coupe de la Confédération pour les 3e et 4e).

Descente annulée ?

Pour la seconde mouture, le principe est le même. Sauf qu’il y aura des play-offs en forme de « Final 4 », qui verra s’affronter les 4 premiers à l’issue des 19 journées (le 1e face au 4e et le 2e opposé au 4e avec explication finale entre les deux qualifiés) pour désigner le lauréat. Pour le bas de tableau, il y aura des play-downs pour connaître les relégués. Cependant, dans le cas où les championnats amateurs, dont l’entame est prévue pour fin décembre, sont annulés, il n’y aura pas d’accession et, par conséquent, pas de descente.

Ce scenario peut sérieusement affecter l’éthique car les formations qui se trouvent dans la zone rouge du ranking n’auront plus rien à perdre ni à gagner. Ainsi, les rencontres qu’ils animent deviennent presque caduques footballistique. Mais elles influenceront directement sur la première partie du classement où l’enjeu perdure. Ce qui fausserait un championnat habituellement sujet aux suspicions d’arrangements même en temps « normal ».  On n’est clairement pas sorti de l’auberge. Pour Kheireddine Zetchi et son équipe, le casse-tête est là.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.