Nous contacter

#Team DZ

Manchester City: Mahrez ou l’évolution du technique au clinique

Publié

le

Mahrez

Plus que jamais, Riyad Mahrez est un joueur influent à Manchester City. En tout cas, en termes de stat’, il est le Citizen le plus décisif. Certes, l’Algérien est moins spectaculaire. Parallèlement, il est plus décisif. Et cela n’est pas fait pour déranger Pep Guardiola ou lui déplaire.

Dimanche, lors du derby face à Manchester United, le gaucher a laissé une nouvelle fois son empreinte. Avec 2 réalisations, Mahrez a activement participé à la démonstration de force et le succès 4 buts à 1 contre le rival. C’était la première fois qu’il marque aux Red Devils en Premier League.

Plus prolifique que jamais

Grâce à ce doublé, il a passé le cap de 20 buts toutes compétitions réunies avec 21 pions et 7 passes D en 23 titularisations. En Angleterre, seul Mohamed Salah (Liverpool) avec ses 27 goals a pu aller au-delà de cette barre. Pourtant, ce n’est pas les grands attaquants qui manquent quand on pense au Sadio Mané, Harry Kane, Cristiano Ronaldo et d’autres qui n’ont pas pu afficher autant de consistance.

Statistiquement, le capitaine de l’équipe nationale réalise sa saison la plus prolifique en étant décisif toutes les 73 minutes. Jamais, il n’a été aussi limpide dans la finition comme le montre sa volée sur le 1er but dimanche. Son geste était très réussi dans l’exécution. Même si beaucoup lient le technique au spectaculaire, il faut savoir que la reprise sans contrôle montre à quel point l’ancien pensionnaire de Leicester City sait manier son pied.

Quand on le voit jouer, on peut constater que Riyad est moins provocateur dans le jeu. Surtout en 1 contre 1. D’ailleurs, son coach avait récemment déclaré qu’« il peut faire plus. Surtout dans les duels. Il est un peu faible par moments. Maintenant, on se connaît depuis longtemps. Et il sait que ce sont des critiques constructives à prendre du bon côté ». Avec l’Espagnol, l’exigence n’a jamais de limite.

Muter pour durer

On est clairement en train d’assister à une forme de mutation footballistique chez le Fennec qui privilégie le réalisme à l’esthétisme. Même si, par moments, son envie de faire danser la défense ressurgit. Mais jamais contre le sens du jeu ou pour faire le geste de trop. Désormais, l’ailier droit joue juste et bien tout en s’appliquant à être le plus décisif possible et en se montrant plus “égoïste” afin de soigner son bilan personnel. Comme s’il s’est finalement rendu compte que pour survivre et intégrer les plans pérennes de Guardiola, il faut scorer avant tout.

D’ailleurs, il est le meilleur buteur du club en Premier League, Ligue des Champions (6 unités), FA Cup (3 unités) et Carabao Cup (2 unités) depuis l’entame de la saison. En outre, en championnat, il a fait mouche à 10 reprises en ne disputant que 1117 minutes. Limpide. Et si ombre au tableau il y a, on peut noter qu’il est moins passeur avec 7 offrandes “seulement”. Mais cela est prévisible quand on sait que les Skyblues jouent sans avant-centre véritable. La présence d’un buteur racé aurait pu rendre ses chiffres plus impressionnants.

280415794 1210158143069479 164775797507905036 n

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.