Nous contacter

Interviews

Rabah Madjer : “Je ne comprends toujours pas les raisons de mon limogeage !”

Publié

le

madjer taisez vous it

L’ancien sélectionneur des Verts, Rabah Madjer est revenu sur les conditions de son limogeage par la FAF en 2018, lors d’un entretien accordé au journal qatari Al Arab. Dans une posture victimaire, la légende du football algérien estime avoir été “poignardé dans le dos” tout en étant la cible d’une campagne pour le chasser de son poste.

«Je ne regrette pas mon passage en Équipe nationale. Mon amour pour mon pays n’a pas de limites. J’ai pris l’équipe dans un mauvais moment, ce qui a ouvert la voie à certains de s’en prendre à moi et tenter de salir mon image » a estimé Rabah Madjer qui s’est longuement exprimé sur les conditions de son départ de la sélection algérienne durant l’été 2018. «Je suis victime d’un complot, on a lancé une grosse campagne à mon encontre et on m’a poignardé dans le dos ».

Retiré au Qatar où il s’est exilé avec sa famille pour oublier cette énième mésaventure à la tête des Verts, Rabah Madjer dira également qu’il n’a pas réclamé ses indemnités de départ et cela par amour à l’Algérie. «Je suis parti sans faire de bruit et j’ai payé le prix fort. Savez-vous que j’aurais pu porter plainte à la FIFA afin de réclamer mon dû, mais je ne l’ai pas fait car mes principes et mon amour pour le pays m’ont empêché de le faire». Estimant son parcours positif, l’ancien joueur du FC Porto a refusé de voir la réalité de son échec. «Comment on peut dire que j’ai échoué puisque nous avons gagné 3 à 0 face au Centrafrique, 4 à 1 face à la Tanzanie et le Rwanda par 4 à 1 avec un effectif composé essentiellement de joueurs locaux ».

“Mon fils Lotfi joue avec le Qatar car il a été ignoré par l’Algérie”

Interrogé également sur son fils Lotfi Madjer, qui évolue avec la sélection nationale du Qatar U19, Rabah Madjer se défend d’un tel choix, estimant qu’il a été ignoré par son pays. « Est-ce que d’abord mon fils a été convoqué pour jouer avec la sélection algérienne des U19 ans ? Quand j’étais sélectionneur de l’équipe nationale algérienne, mon fils évoluait à l’époque au Paradou AC et était le meilleur buteur de son équipe. J’ai même proposé à un responsable de la Fédération algérienne de football ainsi qu’à un entraîneur de le convoquer en sélection. Malheureusement ils l’ont ignoré, et il n’a reçu à ce jour aucune convocation pour porter les couleurs algériennes. Maintenant c’est à mon fils de trancher concernant sa carrière internationale. C’est son choix à lui, pas à moi , explique ainsi l’ex-capitaine des Verts.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.