CAN : une messe estivale avec 24 prétendants ?

Lifting en vue pour la Coupe d’Afrique des nations de football. Ce matin, à l’occasion du symposium du football africain qui se tient  à Rabat (Maroc), le Comité exécutif de la Confédération africaine (CAF) a fait une proposition pour étendre le nombre de sélections participantes de 16 à 24 avec le décalage de la date du tournoi pour l’été (entre juin et juillet) au lieu de l’hiver (janvier –février). La décision finale quant à cette formule pourrait être prise dès demain par l’instance confédérale!

Le timing de la CAN a souvent posé problème. Elle est le cauchemar des clubs européens et des joueurs africains professionnels qui se voient souvent coupés dans leur élan en pleine saison. La messe continentale a se joue habituellement en janvier et février. Lorsque la plupart des championnats du Vieux Continent, destination prisée par une grande partie des footballeurs africains, amorcent la fatidique deuxième partie de l’exercice. Récemment, certains footballeurs ont même décidé de renoncer à la CAN suite à des pressions de leur employeur. Quand ce n’est pas un refus manifeste, ceux sont des blessures « diplomatiques » qui sont diagnostiquées le temps que le tournoi débute. Une solution à ce problème pourrait donc être trouvée. A condition que la CAF entérine la décision de faire jouer le tournoi africain durant l’été avec tout ce qu’elle peut renfermer comme avantages et inconvénients. Notamment pour ce qui est du nombre des prétendants.

En effet, les révoltions souhaitées suscitent diverses avis. Les partisans du changement pensent que « sur l’aspect sportif, cela permettra d’avoir plus d’opportunités pour les joueurs à travers le continent. Cela augmentera aussi les revenus de la CAF, nous pouvons les tripler. Cela renforcera également le développement des infrastructures». C’est ce qu’a estimé le patron de la Fédération nigérienne (FENIFOOT), Amaju Pinnock, qui fait partie du Comité exécutif de la CAF. En face, il y a un son de cloche différent. Et il provient de l’ancien gardien de la sélection camerounais Joseph-Antoine Bell qui trouve que le probable nouveau mode de compétition «réduira juste à une poignée le nombre de pays africains capables d’accueillir le tournoi.»  Plus de pays participants signifie plus de moyens infrastructurels et financiers dans une Afrique qui n’excelle pas dans ce domaine malgré la progression appréciable constatée depuis quelques années.

D’autres donnes à considérer

Par ailleurs, il faut savoir que durant l’été, dans certaines nations africaines, la chaleur pourrait être insupportable. Littéralement compromettante pour pouvoir disputer un match de football. Il y a aussi des régions où il y a des orages et de fortes pluies, en cette période de l’année, susceptibles d’interrompre le spectacle. Surtout quand sait que les pelouses du continent ne sont pas terribles car non accommodées pour supporter les sérieux aléas métrologiques avec un gazon de qualité moyenne et des tribunes non-couvertes. Beaucoup de paramètres à considérer pour une décision qui risque d’être historique dans une Afrique qui a tout d’atypique. Cette idée devra donc être débattue pour décider si oui ou non elle est susceptible de permettre « l’écriture d’une page d’histoire dans la transformation du football africain ». C’est le but derrière ce symposium tenu au Royaume comme l’a révélé le nouveau patron de l’instance confédéral continental : le Malgache Ahmad Ahmad.

L’allusion du changement est là

Peut-être un indice annonciateur d’un lifting qui coïncidera avec la venue d’un nouveau boss à la tête de la structure après le règne ininterrompu d’Issa Hayatou lors des 28 dernières années. Reste maintenant à savoir quelles éditions seront concernées par cette éventuelle inédite formule sachant que les trois séquences à venir (2019, 2021 et 2023) de la CAN ont toutes été attribuées au Cameroun, Côte d’Ivoire et Guinée dans ce sens. L’institution d’Ahmad Ahmad ne pourra pas demander aux pays hôte de faire des prévisions pour 24 sélections mais il y aura certainement moyens de changer la période du déroulement du tournoi. On devrait avoir plus de détails dans les heures à venir.

Mohamed Touileb, La Gazette du Fennec

 

Ne manquez pas aussi !

Dopage : l’affaire Merzougui provoque des remous

Comme il fallait s'y attendr...

Programme TV : Bennacer fait ses débuts avec Tours

Voici le programme des matchs intéressants à sui...

Asie : Belmadi décroche le AFC Pro

La qualification à la CAN-2019 dans la poche, ...

U23 : L’Algérie s’incline face à une surprenante équipe d’Irak

La première rencontre amicale entre les sélectio...

Mahrez, Slimani et Ghoulam dans l’équipe type africaine de l’année 2016

Le football algérien est représenté en force dan...

Leicester : Le maire rebaptisera des rues au nom des joueurs !

La folie Leicester s'est propagée à la classe po...

« C’est vous l’Expert » : Le serial buteur Bounedjah à l’antenne !

Votre rendez-vous hebdomadaire est de retour pou...

Belfodil : « le Standard est un club très chaud ! »

Buteur en amical face à l'OM, Ishak Belf...

EN : Halliche et Guedioura appelés à la rescousse

Le sélectionneur national a décidé de rappeler e...

Mohamed Belkacemi, présentation de l’invité de C’est vous l’Expert !

Partons à la découverte de Mohamed Belkacemi, le...

La composition de Rajevac dévoilée

Le sélectionneur national, Milovan Rajev...

Click to Hide Advanced Floating Content