Kerbadj – Zetchi : cohabitation impossible?

Une réunion et un grand absent : Mahfoud Kerabdj. Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), n’était pas du conclave entre le patron de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi, et les chairmen des clubs pro. Une défection qui reflète la tension qui s’accentue entre les boss de la FAF et la LFP. La situation devient invivable et la cohabitation ne devrait plus durer à ce rythme.

Présent en Egypte, où se tient la Ligue des Champions des clubs Arabes UAFA, Mahfoud Kerbadj dit, dans un communiqué publié ce matin sur le site dE son instance, qu’ «il n’a pas  été convié à la réunion qui s’est tenue lundi 24 juillet entre le président de la FAF et les présidents des clubs», non sans faire part de sa consternation « par le  contenu du communiqué de la FAF » notant que « le président de la FAF a regretté l’absence du président de la LFP qui a été invité à prendre part à ce conclave en sa qualité d’acteur majeur du football national .»

Vous l’avez constaté : les deux hommes (censés être) forts de la balle ronde nationale se parlent par médias interposés. C’est un mauvais signe. Le protocole  vient rendre les rapports plus tendus au moment où la discipline a besoin d’union pour l’aider à se relever, traverser les averses et aller de l’avant.

Sur le forme, Kerabdj a, peut-être, raison parce que Zetchi et son bureau devaient, au moins, l’inviter officiellement pour l’entrevue de lundi passé. Sur le fond, il a (complètement) tort. Tout simplement parce que c’est les clubs des deux palier suprêmes, qu’il est chargé de gérer, qui représentaient l’autre partie de ce meeting.  Comment se fait-il que Kerbadj ne se sente pas concerné par ce rendez-vous important alors que le lancement de la prochaine saison est imminent?

Zetchi en position de force

L’ancien homme fort du CR Belouizdad dit que que sa structure  « n’a été destinataire d’aucune invitation à cette réunion ni au président de la LFP ni  à la Ligue. » Une nouvelle discorde qui pourrait pousser l’ancien bras droit de Mohamed Raouraoua à laisser son fauteuil dans les jours à venir. D’autant plus que beaucoup s’attendaient à ce qu’il renonce à son poste après la venue d’une nouveau bureau fédéral.

S’il a longtemps fait part de son envie de départ, Kerbadj était, avec la bénédiction des différents présidents des teams de l’élite, toujours revenu à de meilleurs sentiments pour poursuivre sa mission. Cette fois, le désamour est manifeste. Personne ne devrait le retenir s’il voudrait faire un malheur. D’autant plus que Zetchi s’est mis les franchises des deux divisions footballistiques dans la poche en répondant favorablement à nombreuses de leurs doléances à l’issue de la désormais fameuse réunion. Affaire à suivre…

 Mohamed Touileb, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Maroc, coup de poker ou coup bas ?

Il y a 3 ans, le Maroc tournait...

Elim. CAN 2019 des U20 : le programme des matchs retour du 1er tour

On joue ce week-end les matchs retour du 1er tou...

Naples : Un sérieux concurrent pour Ghoulam en provenance du Barça ?

Décidément la blessure de Faouzi Ghoulam...

Madjer : « On jouera l’Iran en mars prochain en Autriche à Vienne ! »

Interrogé après la rencontre remportée 4-1 avec ...

JSK : Mellal dépose plainte et incrimine Berraf !

La direction de la JS Kabylie a...

Classement FIFA: L’Algérie perd une place

Le classement FIFA du mois de janvier vient de paraître et l'...

Halilhodzic : « J’ai reçu des centaines de messages des Algériens »

Brutalement viré de son poste de sélectionneur d...

Paralympiques: Samir Nouioua offre à l’Algérie sa 3e médaille d’or !

La moisson continue et est bonne pour l'Algérie ...

Click to Hide Advanced Floating Content