Mahrez : un retour, une double frustration et des interrogations Mahrez : un retour, une double frustration et des interrogations

Mahrez : un retour, une double frustration et des interrogations

« Quand tu ne sais plus où aller, souviens-toi d’où tu viens ». Un proverbe qui sied parfaitement à Riyad Mahrez. L’international algérien était au cœur de l’actualité transferts dans les dernières heures du mercato. Il a été autorisé à quitter le regroupement de l’Équipe nationale mercredi soir dans l’optique de conclure une transaction vers un club du top niveau. Hélas, il n’en fut rien. Le Fennec était de retour en Algérie hier. Est-ce le lieu idéal pour oublier la désillusion personnelle ? D’autant plus que l’EN aussi est au plus mal après sa déroute en Zambie samedi qui l’a mise hors-course pour la Coupe du Monde 2018 en Russie.

Chelsea FC, Manchester United, FC Barcelone, ces trois clubs lui ont tourné le dos même s’il a fait pieds et mains pour être le plus près possible des lieux réservés pour une éventuelle visite médicale avant de signer un bail. Riyad Mahrez s’est rendu en Europe pour tenter de forcer le destin fabuleux que beaucoup lui promettaient. Hélas, son avenir s’écrit toujours avec Leicester City où il devra jouer pour les 4 mois à venir. Au minimum. Une première moitié de saison qui décidera grandement du restant de sa jeune carrière. Après avoir décidé de rester chez les « Foxes » l’été dernier, le gaucher souhaitait vivement changer d’air à l’issue de l’exercice 2016-2017 en Premier League. Un vœu rendu public via un communiqué où il faisait part de son désir de tenter une nouvelle expérience. Tout un été a défilé sans que les offres n’atterrissent sur les bureaux de son employeur. Exceptée l’AS Roma (Serie A/Italie) qui avait fait une offre concrète, aucune autre équipe n’a négocié pour le numéro 7 de l’EN.

Égoïsme légitime ?

Trop peu de prétendants pour un joueur à l’incontestable talent. Frustrant, à bien des égards. Quand on est sacré Meilleur joueur dans le championnat d’Angleterre, on ne peut qu’avoir la légitime prétention et ambition de basculer dans une plus grande dimension. Cela ne se passe pas comme prévu avec le natif de Sarcelles. L’incompréhension est totale. C’est certainement la crainte de voir les opportunités passer qui l’avait contraint à mettre toutes les chances de son coté dans les ultimes instances de la fenêtre des transferts. Beaucoup diront qu’il a plus penser à son intérêt plutôt que celui de la sélection. Ce qu’il faut savoir aussi c’est que c’est le club qui peut faire en sorte que le joueur soit compétitif pour son équipe nationale et non le contraire.

Parfois, il faut savoir être « égoïste ». Riyad l’a, peut-être, été sur ce coup. Condamnable ? Fortement oui ! Toutefois, cela reste compréhensible même si sa présence en Zambie aurait, probablement, pu changer le cours de la partie et la posture d’ « El-Khedra ». Le dommage sportif est là tout comme le préjudice moral pour le MVP de la Premier League 2016.

La leçon Coutinho

De son coté la Fédération algérienne de football (FAF) n’a pas l’habitude de gérer cas pareils. Parallèlement, quand on voit la manière dont l’instance footballistique brésilienne s’est comportée avec le cas Coutinho, on ne peut que ressentir de la frustration. Le sociétaire de Liverpool était fort susceptible de rejoindre le FC Barcelone mais il est resté au pays. À des milliers de kilomètres de l’Espagne. Il a eu le temps de jouer 30 minutes et de planter un but. Et ce, même si la rencontre de la « Samba » face à l’Équateur était anecdotique étant donné qu’elle avait déjà le billet pour le Mondial en poche.

S’il est annoncé comme titulaire pour le match de demain (20h30) face à la Zambie, on ne sait pas dans quel état psychologique il sera. La frustration d’une signature jamais conclue ajoutée à la contreperformance réalisée par ses compères à Lusaka sont – grandement – suspectés de calmer l’impétuosité du « raz-de-Mahrez ». On l’espère pas. Gageons que le bouillant public du stade Hamlaoui saura réconforter un joueur talentueux qui a encore du bonheur à offrir à sa sélection nationale.

Mohamed Touileb, La Gazette du Fennec


à VOIR aussi
Mahrez : « Manchester City, c’est le club qu’il me fallait ! »

Mahrez : « Manchester City, c’est le club qu’il me fallait ! »

Belmadi : « Je suis peut-être fou, mais je veux gagner la CAN 2019 ! »

Belmadi : « Je suis peut-être fou, mais je veux gagner la CAN 2019 ! »

Soudani égalise à la derniere minute face à Wigan

Soudani égalise à la derniere minute face à Wigan

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

EN : Hanni finalement retenu dans la liste de Leekens !

Grand absent de la liste de 31 joueurs dévoilées...

Mercato : Même blessé, Boulaya reste très convoité

Malgré sa grave blessure au genou droit (rupture...

C’est vous l’Expert : Émission de présaison !

C'est vous l'Expert fera officiellement sa rentr...

Guedioura retrouve les Gunners, match capital pour Medjani !

C'est la reprise en Europe après une trêve inter...

Ligue 1 : Programme de la 2ème journée

En matchs avancés de la 2ème journée de Ligue 1 ...

EN Féminine : Courte défaite au Sénégal

L’Equipe Nationale Féminine était au Sén...

USM Alger : Hamza Koudri fait appel de sa suspension

L'international algérien Hamza Koudri...

CHAN Rwanda 2016 : L’Algérie grande absente de la compétition !

Le Championnat d'Afrique des Nations, compétitio...

Halilhodzic : « En Algérie, tout le monde est impatient »

Pour rétablir et bâtir une nouvelle notoriété, p...

Shakespeare : « On attendait une réponse de Mahrez »

Auteur du but égalisateur face à West Brom (1-1)...

Programme du vendredi : Ghezzal convoqué face à Metz

Une journée assez calme ce vendredi pour les ...

Europa League : Les groupes des Algériens connus

Le tirage au sort de la petite Europa League...

FIFA : le Président Infantino adresse ses félicitations à l’USMA

Le nouveau président de la FIFA, Gianni Infantin...

Belfodil : « le Standard est un club très chaud ! »

Buteur en amical face à l'OM, Ishak Belf...