Amical U23 : l’Algérie s’incline face à l’Irak (2 – 3)

La sélection olympique algérienne de football a été battue par homologue irakienne 2 à 3 (mi-temps: 0-1) mercredi au stade Mustapha-Tchaker de Blida dans le cadre de la préparation des deux formations pour les Jeux Olympiques 2016 de Rio de Janeiro. Une rencontre animée disputée sous les yeux du nouveau sélectionneur Milovan Rajevac.

C’est la quatrième défaite de suite des U23 algériens en amical après celle concédée à domicile devant la Palestine (0-1) en février et contre la Corée du Sud à Séoul (2-0 et 3-0) le mois suivant.

Les buts de la rencontre ont été marqués par Baghdad Bounedjah (50) et Ali Bendebeka (63) pour l’Algérie, ainsi que  Ali Adnane (45+2), Hamad Hammadi (70) et Saad Abdelamer (90+4) côté irakien.

Un deuxième match amical entre les deux équipes est prévu dimanche prochain toujours au stade Mustapha-Tchaker de Blida.

La composition de l’Algérie : Chaâl, Benguit, Ferhani (Cherifi 65’), Demou (Rebiaï 76’), Abdellaoui (Kenniche 52’), Bendebka (Merbah 76’), Aït Atmane (Draoui 65’), Belkebla, Benkablia (Draoui 68’), Bounedjah (Amokrane 52’), Meziane (Haddouche 46’)

Saïd B, LGDF

  • Best

    Décevant mais pas surprenant dans le sens où, y a pas de hiérarchie de niveau dans les catégories jeune, tout le monde peut battre tout le monde l’Irak donerait des problèmes aux espoirs argentins ou portugais.
    Notre équipe nationale à été capable de rivalisé et battre des potentiel vainqueur en CDM jeunes et des potentiel vainqueur des JO. Le Mali le Nigeria c’est pas rien c’est potentielement bien plus fort que les jeunes argentin ou portugais. Arrêter d’avoir une logique de Noms dans les catégories jeunes ça n’a rien avoir avec les A.

    Après oui c’est toujours frustrant de perdre contre une équipe comme l’irak mais avec les jeune faut s’attendre au pire. Faut sous estimer le nom faible et sur estimer l’adversaire ayant un noms
    Dans les fait c’est très différent.

  • SGHORSSEN BEO

    La sélection nationale olympique se rendra au Brésil, lieu des JO d’été à partir du 5 août et ce, jusqu’au 21 août, sans plusieurs de ses éléments-cadres. En l’occurrence Oussama Chita (blessé), Zinédine Ferhat (radié par la FAF) et Rami Bensebaïni (Rennes) dont le club entraîné par l’ex-sélectionneur des Verts, Christian Gourcuff, refuse de le libérer pour le rendez-vous de Rio de Janeiro.
    La décision du club breton de ne pas libérer son néo-défenseur international algérien officiellement notifiée mardi par Christian Gourcuff lors de la présentation à la presse de l’ex-montpelliérain a grandement perturbé les plans du coach des Olympiques, le Suisse André-Pierre Schürmann. Celui-ci comptait énormément sur le natif de Constantine durant le prochain tournoi olympique. Présent lors du stage organisé le mois dernier à Tikjda, Bensebaïni subit la loi de son néo-club qu’il a rejoint officiellement il y a une semaine environ. Un transfert qui a coûté au joueur formé au Paradou AC une belle opportunité de réaliser un «rêve d’enfance» et qui prive l’EN U23 d’un atout considérable durant la compétition olympique.
    Durant la conférence de presse qui a suivi la présentation aux médias français de la nouvelle recrue des Rennais, mardi, l’ancien driver de la sélection algérienne A, Christian Gourcuff a répondu d’une façon pour le moins insolente. « Ça n’a pas de sens de laisser un joueur sur qui on compte à disposition de sa fédération hors dates Fifa », affirmait-il. Pour quelqu’un qui a eu à « défendre » les intérêts de la FAF depuis juillet 2014, cette « réponse » a tout l’air d’une revanche sur le sort que lui aurait réservé son ex-employeur, la FAF en l’occurrence.
    En invoquant l’inadéquation du tournoi de football des JO-2016 avec les dates Fifa, Christian Gourcuff s’est complètement renié. Lui qui signifiait en de nombreuses sorties médiatiques son ras-le-bol concernant cette question. En juin 2015, à titre d’exemple, il expliquait à qui voulait l’entendre que les dates Fifa (celles des 6 et 7 juin, ndlr) pénalisaient son équipe, l’équipe d’Algérie en l’occurrence, du fait que les différents championnats où évoluent nos internationaux étaient déjà à l’arrêt et que lui ne tolérait pas que ces joueurs soient inactifs pendant plus de deux semaines.

    Gourcuff prend sa «revanche»
    Désormais coach de Rennes, en Ligue 1 française, Christian Gourcuff se met à défendre les intérêts de ses nouveaux employeurs non sans prendre soin de lancer quelques «fléchettes» à ses anciens patrons. On verra bien quelle sera la posture de cet entraîneur lorsque son successeur à la barre technique des Verts convoquera les deux Algériens, Zeffane et Bensebaïni, pour les prochaines échéances amicales ou officielles de la sélection.
    Pendant ce temps, Bensebaïni se mure dans un silence pour le moins complice. Lors de la conférence de presse suivant sa présentation aux médias français, l’ancien joueur du MHSC n’a, à aucun moment, montré un sentiment de frustration suite à sa « disqualification » des JO-2016, tournoi que les vedettes internationales comme Cristiano Ronaldo ou Neymar payeraient de leurs poches pour le disputer. «Cela fait 2 jours que je m’entraîne avec le groupe. Ça se passe bien. À moi de tout faire pour m’imposer ici», a-t-il simplement indiqué se targuant surtout d’avoir réussi à convaincre Gourcuff de le compter dans son groupe à Rennes. Une attitude qui intrigue forcément lorsqu’on sait que son camarade au sein des U23, Zinédine Ferhat a été sanctionné pour avoir fui ses responsabilités, celle notamment de répondre aux convocations de la sélection U23 qui se préparait à Tikjda puis à l’audition prévue avec la CD/LFP. Des absences non excusées qui, selon les termes du communiqué de la FAF annonçant la radiation du natif de Bordj Ménaïel, sont confirmées par les rapports de l’administration de l’EN U23 et du sélectionneur. « Ce joueur est un récidiviste. La FAF a fermé les yeux sur plusieurs écarts disciplinaires du joueur. Je peux même vous dire qu’il a commencé avec ce genre d’agissement depuis la CAN-U20 avec Nobilo. On a fermé les yeux sur des tas de choses, notamment sur ce qui s’est passé au Sénégal et en Corée du Sud. C’est trop, il ne connaît pas ses limites», écrivait la FAF pour justifier la mise à l’écart définitive de l’ex-attaquant de l’USMA des effectifs de toutes les sélections nationales.
    Ni les explications du joueur, qui avait répliqué que son déplacement en France pour signer avec le Havre AC était porté à la connaissance du Suisse André-Pierre Schürmann, ni l’intérêt suprême de la sélection, ainsi privée de son buteur attitré et de son inspirateur, n’ont compté devant l’intransigeance de la FAF. Cette dernière, qui a bien gracié des footballeurs et des dirigeants, auteurs d’actes et de propos encore plus répréhensibles, n’a plus de parade devant la fermeté et l’insolence du propos de Christian Gourcuff quant à libérer Bensebaïni. Un joueur qui aurait pu réclamer cette faveur avant même d’apposer sa signature sur le contrat le liant pour les 4 prochaines années au Stade Rennais.
    M. B.

à VOIR aussi
Monaco : Ghezzal non-convoqué face à Besiktas

Monaco : Ghezzal non-convoqué face à Besiktas

RC Strasbourg : blessé, Saâdi forfait à Nice dimanche prochain

RC Strasbourg : blessé, Saâdi forfait à Nice dimanche prochain

Bounedjah : « J’espère avoir une chance avec Madjer »

Bounedjah : « J’espère avoir une chance avec Madjer »

Espace publicitaire
Pub 3can
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER


Ne manquez pas aussi !

Officiel: Ighil et Menad dans le staff de Madjer !

La sélection olympique algérienne de football ...

EXCLU : Madjer touchera un salaire de 4 millions DA et un contrat de 3 ans !

La sélection olympique algérienne de football ...

Djamel Belmadi en pôle position pour succéder à Alcaraz !

La sélection olympique algérienne de football ...

Alcaraz : Chronologie d’une inévitable éviction

La sélection olympique algérienne de football ...

Cameroun – Algérie (2-0), le Replay : la léthargie se prolonge à Yaoundé

La sélection olympique algérienne de football ...

CAM – ALG (2/0) : Le Nigéria qualifié, les Verts trop limités

La sélection olympique algérienne de football ...

Un 3-4-3 inédit et audacieux : ça passe ou ça casse pour Alcaraz !

La sélection olympique algérienne de football ...

Dompter les « Lions » pour débuter la rédemption

La sélection olympique algérienne de football ...

Alcaraz vise la victoire et une révolution tactique

La sélection olympique algérienne de football ...

Cameroun - Algérie : ces joueurs qui ont tout à gagner à Yaoundé

La sélection olympique algérienne de football ...