Mercato : Hanni pas « chaud » pour le Spartak Moscou

Sofiane Hanni a suscité un intérêt vif du Spartak Moscou cet hiver. Le club russe a tenté d’attirer l’attaquant algérien du RSC Anderlecht, en vain. L’Algérien n’a pas souhaité donner suite à cet intérêt. Suffisant pour refroidir les ardeurs des Russes alors que son club a fixé son prix de départ à 12 millions d’euros !

Sofiane Hanni pourrait bouger cet hiver. L’Algérien et son club étudieraient l’éventualité d’un départ sans pour autant le crier sur tous les toits. Néanmoins, la presse belge a fait part de l’intérêt du Spartak Moscou, 3e du championnat russe et habitué des coupes européennes.

Anderlecht réclamerait 12 millions d’euros, selon La Dernière Heure, soit dix fois plus que le million et demi (2 millions avec bonus) payé par les Mauves à Malines, l’ancien club de Hanni. Côté russe, le Spartak serait disposer à lâcher 8 millions d’euros pour le transfert du Fennec qui bénéficierait d’un salaire de 1,5 millions d’euros annuels.

Toutefois la destination ne semble pas emballer outre mesure l’international algérien qui a fait savoir à ses agents qu’il ne souhaitait pas donner suite à cet intérêt. « S’il venait à quitter Anderlecht en janvier, ce serait pour une destination qui lui plaît vraiment et qui conviendrait à sa famille », annonce ses proches sans toutefois donner plus d’indices sur la destination qui séduirait le capitaine d’Anderlecht. A moins d’une offre financière plus alléchante, Sofiane Hanni ne rejoindra donc pas la Russie.

Nabil B. LGDF

Click to Hide Advanced Floating Content