Bordeaux : un ancien scout explique l’échec du transfert de Boudaoui

Un temps suivi par les Girondins de Bordeaux, l’international algérien Hichem Boudaoui (19 ans) ne rejoindra finalement pas le club français. Un ancien recruteur des Girondins, Laurent Calippe, remercié cet été après un changement dans l’organigramme du club, a dézingué la nouvelle cellule de recrutement dirigé par l’Espagnol Eduardo Macia. Dans une entretien accordé à GetFrenchFootball le désormais ancien scout bordelais s’est exprimé sur l’échec du dossier Hichem Boudaoui.

Depuis quelques semaines, Laurent Calippe n’est plus recruteur pour les Girondins de Bordeaux, à la suite de son licenciement par Eduardo Macia, nouveau chef du recrutement bordelais, arrivé en provenance de Leicester City. Amère après son licenciement après son retour de la CAN 2019 qu’il a supervisé, l’ancien scout bordelais s’est montré assez virulent à l’encontre de la nouvelle cellule de recrutement des Girondins qui semble à la peine durant ce mercato estival.

Je pense que Paulo Sousa souffre aussi maintenant. Il ne s’attendait pas à un recrutement aussi médiocre. Regardez l’interview que Paulo Sousa (NDLR: entraineur de Bordeaux) a donnée au début du mois de juillet, il attendait de nouveaux joueurs. Nous sommes sur le point de commencer la nouvelle saison et il n’a pas ses nouveaux joueurs. Juste Koscielny. Et il a perdu Koundé ! Donc, il n’y a pas eu de progression. Juste la stagnation. Perdre Koundé et gagner Koscielny n’est encore que poste pour poste. Rien n’a été ajouté à l’équipe. Dans l’état actuel des choses, nous n’avons pas de milieu de terrain ni meneur de jeu ni box-to-box. Ils sont tous importants ! Pour moi, ils ont pris Koscielny pour distraire les supporteurs, par rapport au pauvre mercato qu’ils font”, s’est-il emporté.

L’ancien recruteur des Girondins a ainsi illustrer ses propos avec deux cas précis : Hichem Boudaoui du Paradou AC et Romain Perraud, ancien latéral gauche de Brest. “Nous avions prévu de faire venir Romain Perraud de Nice, qui était le meilleur latéral gauche de Ligue 2. Le joueur coûtait 2 millions, avec un salaire de 35 000€ mensuel, mais Macia est arrivé et a dit non car le joueur ne l’intéressait pas“, a-t-il expliqué. Cette saison, je pense qu’il va exploser et que les clubs anglais vont se jeter dessus“. Un mauvais choix estime ce spécialiste du recrutement qui fustige ainsi le nouveau boss Eduardo Macia. Selon nos informations, l’ancien directeur du recrutement de Leicester City a privilégié d’autres pistes pour le poste d’arrière gauche et notamment une piste en provenance… d’Algérie ! En effet, c’est le latéral gauche sétifien Aïssa Boudechicha (19 ans) qui a été validé par le board bordelais. Géré par Kamel Bengougam – l’agent sportif de Riyad Mahrez –  l’international espoir algérien Boudechicha est toutefois toujours en attente de son visa d’entrée sur le sol français pour passer sa visite médicale à Bordeaux d’ici la fin du mercato. La connexion Eduardo Macia, Leicester City et Riyad Mahrez explique tout.

Sur le cas d’Hichem Boudaoui, dont le profil a été étudié par l’ancienne cellule de recrutement, Calippe a précisé que le directeur sportif du club, Ulrich Ramé, a travaillé sur le dossier mais que celui-ci a finalement été rejeté par les dirigeants bordelais. « Il a travaillé pour faire venir Boudaoui, l’international algérien. C’est un talent brillant, qui n’a que 20 ans. C’est également un joueur que nous avons repéré mais qui ne viendra pas. Il a joué avec Youcef Atal que je connais bien et il a dit qu’il était génial. Regardez l’Algérie contre la Tanzanie durant la CAN et dites-moi ce que vous pensez de Boudaoui – c’est comme regarder Tigana à son meilleur niveau ! Et pourtant nous avons besoin de milieux de terrain. Donc, je ne comprends pas du tout le raisonnement. Mais comme je viens de sortir de force, je ne veux pas que les gens disent que je dis des choses parce que je suis amer. Je vais donc attendre la fin du mois d’août. Puis, en septembre, je ferai le point.»

Malgré son label export, le PAC a encore un réseau trop faible

Donnant quelques détails sur le mode opératoire du Paradou AC pour exporter ses pépites vers l’Europe, Calippe a livré quelques informations croustillantes. “Boudaoui n’aurait rien coûté. Il serait venu en France pour une saison, Bordeaux n’aurait payé que son salaire – je pense que c’était autour de 15 000 €, 20 000 € (NLDR : en réalité nettement moins puisque Boudaoui perçoit un salaire dérisoire à la charte !) – il resterait un an et si Bordeaux le vendait, son club parent, Paradou, recevrait 70 % et Bordeaux 30%. Mais Bordeaux n’aurait payé aucun frais de transfert. Et c’est un international algérien ! Donc, je ne comprends vraiment pas ces choses. Nous n’avons pris aucun risque et tout le monde dit que c’est un excellent footballeur”. Capable de brader ses joueurs pour les placer en Europe sous forme de prêt afin de les exposer, le Paradou AC manque en réalité d’un réseau suffisamment efficace pour placer ses joueurs les plus talentueux dans les clubs français. Misant sur l’inexpérience d’un agent français inconnu au bataillon répondant au nom de Jean-Marc Bellefont, le club des frères Zetchi doit ainsi passer par des championnats de transition comme le Portugal ou la Belgique pour poser le pied en Europe. Malgré les francs succès de Bensebaini et Atal, le club formateur algérois doit encore persévérer et faire preuve de patience pour réaliser véritablement de bons coups. Mais le club algérien est incontestablement sur la bonne voie…

Yassine Benarbia, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

CHAN : 24 locaux pour préparer le Maroc à Sidi-Moussa

L'équipe nationale A' est entré...

Zetchi : “Il n’y a pas de formateurs en Algérie !”

Le président de la FAF Kheireddine Zetch...

Euro 2016 et Copa America : le programme des matchs de samedi

Retrouvez quotidiennement le programme des renco...

Algérie-USM Blida en amical ce mercredi

C'est la rentrée des classes ce lundi pour l'EN, les Verts seront en regroupemen...

Mercato : Boudebouz jugé trop cher ? Montpellier réagit !

Malgré plusieurs clubs intéressés par son profil...

CAN-2019 : Les meilleurs troisièmes, comment ça marche ?

La Coupe d'Afrique des nations (CAN-2019) qui se...

Mercato : Belaïli refuse le Qatar et attend des offres d’Europe !

Après une brillante CAN 2019 avec l'Algérie, le ...

Mercato : Belfodil refuse deux clubs !

Alors que le Standard cherche une porte de sorti...

Coupe d’Algérie: Programme des huitièmes de finale

Cette semaine se joueront les huitièmes de finale de la coupe d'Algérie, retrouv...

CSC: Meghni interdit d’entrainement

Drôle de traitement que celui réservé par le CS ...

Infantino: La FIFA promet de promouvoir le football africain

Le président de la FIFA, Gianni Infantin...

Click to Hide Advanced Floating Content