JS Kabylie : Saadi limogé, déjà 5 entraîneurs consommés !

En matière d’instabilité de la barre technique, la JS Kabylie est en train de passer pour le mauvais élève. Depuis le début de la saison, le club le plus titré du pays a vu déjà défiler cinq entraîneurs et le dernier, Noureddine Saâdi, vient de trinquer après seulement un mois de travail. Difficile de faire pire !

Noureddine Saâdi n’est plus l’entraîneur de la JSK. Le vieux technicien a été démis de ses fonctions, dimanche, après une série de mauvais résultats qui dure depuis l’automne. Les Canaris n’ont plus gagné le moindre match en championnat depuis plus 110 jours.

Cédant à la pression du public, Cherif Mellal, le nouveau patron de la JSK, a décidé de sacrifier son entraîneur de 67 ans. Pourtant, la veille il avait littéralement explosé au visage d’un journaliste qui lui demandait s’il maintiendrait son entraîneur en poste après la défaite face au DRB Tadjenant (1-0). « Ne me parlez plus de l’entraîneur. Il reste ! Ce n’est pas lui le problème », a-t-il dit.

Visiblement, Cherif Mellal ne connait pas encore le mode de fonctionnement de la JSK où une frange de supporters à ce pouvoir « occulte » de décider qui doit partir et qui doit rester. Depuis Dubaï où il séjourne, Mellal a finalement appelé Saâdi au téléphone pour lui signifier sa fin de mission.

saadi capello nouredine

 “J’ai eu une discussion avec le président Chérif Mellal (actuellement à l’étranger)  par téléphone pour une séparation à l’amiable. J’étais prêt à continuer ma mission mais certaines personnes ont voulu le contraire. Je m’apprêtais à diriger la séance d’entraînement d’aujourd’hui (dimanche) mais j’ai finalement décidé de rebrousser chemin pour éviter les tensions. Je souhaite à l’équipe beaucoup de succès en vue du reste du parcours“, a déclaré Saâdi.

A dix journées de la fin de la saison, la JSK aura ainsi consommé cinq entraîneurs (Rahmouni, Kherroubi, Chay, Ait Djoudi et Saâdi). Le club le plus titré d’Algérie s’apprête donc à nommer son 6e entraîneur de la saison. Même sous l’ère Hannachi, on n’avait pas vu défiler autant d’entraîneurs en une seule saison. On est loin des années Jumbo JetStefan Żywotko était resté 14 saisons (1977-1991) à la tête de la barre technique des Canaris, seul ou en duo.

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Officiel : Boudebouz forfait pour la CAN !

Ryad Boudebouz ne jouera pas la...

Circulez…RIEN à vendre !

Un début de saison sur les chapeaux de roues et ...

FC Sochaux : Au bonheur de Daham

Le public algérien connait bien le nom d'un cert...

NIG-ALG: Les Verts sont arrivés à Uyo

L'équipe nationale est arrivée à 17h10 à Uyo apr...

Mercato : Oukidja intéresse Stuttgart et deux clubs de Ligue 2

Après avoir obtenu son passeport algérien et bou...

Mercato : Mohamed Farès s’engage officiellement avec SPAL

Courtisé par de nombreux clubs en Serie A...

EN : Hanni écarté pour le Cap-Vert ?

A en croire plusieurs sources d’informations con...

LDC : Al-Merrikh-ES Sétif fixé au samedi 9 avril

Le match entre Al-Merrikh du Soudan et l'ES Séti...

Mondiaux universitaires de cross-country : El Hocine Zourkane sacré en Suisse !

L'athlétisme algérien est en train de rafler que...

Djamel Zidane joue sous un faux nom pour passer l’obstacle de la FAF

En cette période de mercato d'été où une véritab...

Tottenham : Bentaleb ne sera pas vendu cet été !

A en croire le média britannique ...

Bundesliga : Schalke réalise le pire début de saison de son histoire !

Le calvaire continue pour Schalke 04, les pensio...

Russie 2018 – Zone Afrique : le programme de la 4ème journée

La 3ème journée à peine terminée, c'est déjà rep...

Click to Hide Advanced Floating Content