Nous contacter

A La Une

Djamel Belmadi, une ambition sans limites

Publié

le



Invité de l’émission « Talents d’Afrique » sur Canal+ Sport, le sélectionneur national Djamel Belmadi a réitéré son envie d’aller plus haut avec les Verts et ne veut surtout pas se fixer de limites. Le récent champion d’Afrique 2019 voit grand et a toujours soif de trophées. Décryptage.

L’ambition est le fumier de la gloire. Djamel Belmadi l’a, visiblement, très bien compris. Celui qui n’a (malheureusement) obtenu qu’un seul trophée durant sa carrière de joueur (trophée des champions 1995 avec le PSG) veut désormais se rattraper en tant qu’entraîneur. Avec, notamment, un championnat du Qatar remporté 4 fois, une coupe du Golfe des Nations et bien entendu un triomphe en Coupe d’Afrique des Nations 2019 avec l’EN, l’ex-coach d’Al Duhail en veut encore plus, toujours plus.

L’entraîneur algérien ne s’en cache pas, il est très ambitieux et ne se fixe aucune barrière. Dans les jours qui ont suivi sa nomination à la tête des Fennecs durant l’été 2018, l’ex-joueur de l’OM avait surpris son monde en annonçant vouloir aller en Égypte pour gagner la CAN et ce, malgré les problèmes que rencontrait l’EN depuis près de deux ans. Le pragmatisme, l’ambition et bien entendu le travail sont les maîtres mots de Belmadi, ce dernier réussira à convaincre ses joueurs qu’ils seraient capables d’aller remporter la compétition.

Interrogé dans l’émission Talents d’Afrique, le sélectionneur algérien a réitéré ses grandes ambitions, cette fois-ci au niveau mondial. « C’est bien de préciser qu’il fallait d’abord se qualifier (pour le Mondial 2022), parce que c’est long, difficile, compliqué. Ne pas y aller serait pour nous un échec considérable, merci de rajouter de la pression (rires). Ensuite, dès qu’on fera le travail et qu’on sera qualifié, l’objectif sera de la gagner. Plus sérieusement, tempère Belmadi, tout en étant réaliste, l’objectif ce ne sera pas de participer, ce ne sera pas de faire juste du mieux que l’on peut, ce sera de tout donner et de croire en l’impossible. De toute façon, les joueurs ont compris le truc, ils ne se fixent aucune limite ».

Ce mode de communication est bien entendu volontaire de la part du quadragénaire qui veut repousser les limites et lancer un appel à ses propres joueurs que tout est possible avec du travail et de l’ambition. Il en a, par ailleurs, parler avec ces derniers juste après le sacre de juillet. « Après la CAN, on a eu une réflexion entre nous, et cette réflexion c’est est-ce que qu’on a envie de progresser, est-ce qu’on veut aller encore plus loin, est-ce qu’on en est capables, moi j’estime que oui. J’estime qu’il y a tout ce qu’il faut pour pouvoir aller encore plus haut ».

Le triomphe comme fin, l’ambition et le travail pour moyens 

Se perfectionner pour atteindre les sommets, ne pas se reposer sur ses acquis, tels sont les lignes directrices du staff en place pour, à terme, arriver à des résultats. On dit souvent que les trophées marquent les esprits, et quoi de mieux que d’entrer dans l’histoire du football à travers de grands succès.

L’équipe nationale est passée à côté de nombreuses compétitions continentales et mondiales par manque de rigueur et de travail mais aussi par manque d’ambition, laissant ses concurrents directs prendre le large au classement des titres remportés. Désormais, le temps est à la continuité, les succès amenant les succès, la haine de l’échec doit devenir une philosophie au sein du groupe Algérie.

Se reposer sur ce sacre en Égypte s’apparenterait à une erreur pour la bande à Belmadi, ce dernier sait d’ailleurs parfaitement que tout triomphe passe par un énorme travail et une remise en question constante. « Quand je dis on va en Égypte pour gagner la Coupe d’Afrique, à partir du moment où on l’a dit, dès que la conférence de presse est terminée, on enchaîne directement sur le travail et on ne lâche plus rien. On dit des choses, puis on bosse pour réaliser ce qu’on a raconté. Donc ça sera dans le même truc ».

Un coup calculé

Déclarer dans une émission de grande audience, et au beau milieu de « stars » du football africain, vouloir « remporter la coupe du Monde », cela paraît fou. Mais Djamel Belmadi y a sans doute réfléchi depuis des jours, mesuré les risques et calculé les retombées, avant de balancer un telle « bombe ». Car annoncer viser la coupe du Monde pourrait être pris, au pire pour de la folie, au mieux, pour de l’ambition démesurée qui ne fera qu’ajouter de la pression, et pas qu’un peu, sur les épaules des joueurs et de Belmadi lui-même. Mais connaissant ce dernier, le risque est bien calculé. Pour un homme qui ne laisse pas de place au hasard, il semble avoir prévu son coup.

En restant sur la même dynamique, l’homme fort de l’EN pourrait réaliser de grandes choses. Avec cette belle génération, l’avenir des Verts semble tenir de belles promesses. Sans oublier le plus important : le triomphe comme fin, l’ambition et le travail comme moyens.

Questions-réponses de Belmadi : 

🔴 Le sélectionneur national Djamel Belmadi 🇩🇿 se prête au jeu des questions réponses 😄 !#TeamDZ #LGDF #Belmadi #CDM2022 #LesVerts

Gepostet von La Gazette du Fennec am Donnerstag, 16. Januar 2020

Abdelkader Sanafir, La Gazette du Fennec

Publicité
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Publicité

SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.