Nous contacter

A La Une

La « Serie A » sérieusement compromise !

Publié

le

serie A italie covid stade desinfection

Hier dimanche, Vincenzo Spadafora, le Ministre des Sports italien, entendait « demander de proroger la suspension pour tout le mois d’avril de toutes les compétitions sportives » jugeant « irréaliste » une éventuelle reprise fixée au 3 mai prochain. Aujourd’hui lundi, le syndicat des joueurs italiens (AIC) ne s’est pas montré plus optimiste en estimant que la saison 2019-2020 « pourrait s’arrêter là.»



Du temps de la Rome antique, il y avait la damnatio ad bestias pour mettre fin aux jours d’une personne. Aujourd’hui, c’est tout l’Italie qui voit le spectre de la mort roder avec la propagation inarrêtable du coronavirus. La barre dramatique de 10.000 décès a été franchie. Une statistique montrant le degré du cataclysme sanitaire qui se déteint, fort logiquement, sur la vie et les autres secteurs.

Le sport, à l’arrêt depuis le 9 mars dernier ,n’y échappe. Spécialement le championnat de football dont la saison 2019-2020 est, plus que jamais, menacée par l’annulation après le déroulement de 26 journées. L’éventuelle reprise, fixée au 3 mai, est improbable selon le ministre des sports Vincenzo Spadafora. Et on ne peut pas dire qu’il soit le seul à le penser.

Potentielles pertes de 720M d’euros

Damiano Tommasi, patron du Syndicat des joueurs italiens (AIC), a reconnu, aujourd’hui lundi, que les choses se présentent mal pour poursuivre la compétition. « Les championnats pourraient s’arrêter là. Nous avons un nouvel élément sur la table. Après les paroles du ministre, la préoccupation que les championnats s’arrêtent existe : il faut donc se poser le problème de l’arrêt de la saison d’un point de vue sportif, des contrats. En gros, formel.»

L’idée prend sérieusement forme au pays de la Squadra Azzura avec toutes les répercussions que cela engendrera sur le plan économique. On parle d’une perte estimée à 720 millions d’euros entre droits de diffusion, billetterie et marketing. Ajoutez à cela les masses salariales à couvrir qui pourraient rendre l’ardoise plus salée.

Bennacer à vendre ?

Pour atténuer ce cataclysme financier, des clubs ont déjà établi des plans. La direction de la Juventus Turin s’est mise d’accord avec les joueurs pour ne pas leur verser les 4 prochains mois de salaire si l’épreuve est définitivement arrêtée. En échange, Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers auront des émoluments avec effet rétroactif quand les choses rentreront dans l’ordre.

Par ailleurs, une éventuelle crise financière en Serie A pourrait pousser des joueurs à changer d’air. Parmi eux Ismaël Bennacer qui évolue à l’AC Milan. Les Rossoneri ont déjà eu des problèmes économiques il y a quelques temps. Cette passe risque de replonger les Milanais dans le côté rouge des économies. A partir de là, vendre le Fennec, qui a une valeur marchande conséquente, pourrait aider l’équipe 7 fois championne d’Europe à respirer sans assistance. Affaire à suivre…




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.