Nous contacter

A La Une

Repositionné en axial Feghouli brille au milieu du FC Valence

Publié

le

En seizièmes de finale retour d’Europa League, le FC Valence a étrillé son adversaire du soir. 6-0 au match aller et 4-0 au retour, soit 10-0 au total. L’addition est salée pour le Rapid Vienne. Les Autrichiens n’auront jamais existé face aux hommes de Gary Neville. Qualification amplement méritée, collectif retrouvé, le coach anglais peut également se réjouir du comportement de son équipe qui est désormais sur une dynamique positive. Autre point positif, la prestation aboutie de Sofiane Feghouli. Replacé au coeur du jeu le Fennec a brillé de mille feux !

Malgré l’ampleur du score du match aller, les Valencians ont été sérieux et appliqués durant cette rencontre. Annihilant toutes les velléités viennoises, les coéquipiers de Sofiane Feghouli n’auront pas réussi à traduire leur domination entrevue lors du premier acte. Sans réellement forcer, ils ont réussi tout de même à inscrire deux buts non comptabilisés pour position de hors jeu. La première période aura surtout été marquée par une banderole insultante érigée dans les tribunes par les supporteurs Ultras du Rapid de Vienne.

Le but de Feghouli face à Vienne:

Cette ambiance délétère n’aura toutefois pas influé sur la volonté de vaincre du FC Valence. La seconde période aura été celle de la concrétisation. Rodrigo 59′, Feghouli 64′, Piatti 72′ et Vezo 79′ ont été les buteurs d’un cinglant 4-0. Auteur du second but mais également d’une superbe passe décisive pour l’argentin Pablo Piatti, le Fennec replacé dans l’axe du terrain aura été l’instigateur des nombreuses offensives du FC Valence.

Sofiane Feghouli placé au coeur du jeu du FC Valence.

Si l’Algérien a amélioré ses statistiques durant ce match (5ème but de la saison toutes compétitions confondues), la grande surprise aura sans doute été son repositionnement sur le terrain à l’entame du match. Positionné d’habitude comme ailier droit par le coach anglais, l’ancien Grenoblois a été replacé dans l’axe en lieu et place de Dani Parejo, l’habituel titulaire au poste. Pas une nouveauté en soi puisque Soso est un milieu axial de formation. Mais une nouveauté tout de même car depuis ses années grenobloises, Feghouli n’était plus plus apparu dans cette position si ce n’est un court laps de temps en sélection sous l’ère Vahid Halilhodzic. Chassé le naturel, il revient au galop.

La passe en profondeur de Feghouli pour Piatti:

À l’image de son équipe, le n°8 de Valence est apparu un peu emprunté en première periode, temps d’adaptation oblige. La seconde période en revanche aura été celle du retour aux sources. L’Algérien au coeur du jeu a fait étalage de sa panoplie technique et de sa vision du jeu. Véritable rampe de lancement, Feghouli a été à la baguette du jeu offensif de son équipe.

Verdict: ce repositionnement aura été concluant et devrait vraisemblablement être reconduit à l’avenir. De quoi donner des idées au sélectionneur national Christian Gourcuff, peut-être ? Un losange formé par Feghouli au centre, Mahrez à droite, Brahimi à gauche et Slimani en pointe aurait vraiment fière allure ! Les angles de ce système seraient-ils eux aussi obtus ? Affaire suivre…

Le positionnement de Feghouli dans le Onze de départ:

1918183_1173576056119905_1173363786315517056_n

Rachid Amine, La Gazette du Fennec

Publicité
Cliquez pour commenter




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.