Nous contacter

A La Une

Zetchi, campagne électorale pour un non-candidat !

Publié

le

Zetchi Belmadi Algérie FAF

Discret dans les médias depuis quelques temps, Kheireddine Zetchi a multiplié les sorties. Déjà deux en moins d’une semaine ! Pour un président qui se dit partant à coup sûr à la fin de son premier mandat, il donne carrément l’air de quelqu’un qui est déjà à fond dans sa campagne électorale.



Ce mardi sur les ondes de Radio Chaîne II, Kheireddine Zetchi s’est exprimé pendant près d’une heure sur les questions brûlantes du moment. Et des questions, ce n’est pas ce qui manque avec l’arrêt, définitif ou pas, du championnat, validation du classement à l’issue de la 22e journée ou saison blanche carrément; l’avenir de Djamel Belmadi,  le sien à la tête de la FAF, autant d’actualités que « Didine », comme le surnomment affectueusement ses proches, a commenté différemment. Parfois avec entrain. D’autres fois, plus vaguement. Brouillant presque.

« L’Algérie peut se targuer de posséder l’un des meilleurs entraîneurs au monde »

Au rayon des certitudes, Zetchi en avait quelques quitus. Comme lorsqu’il évoqua Djamel Belmadi avec qui il dit entretenir « une relation fraternelle. Je suis franchement frappé par la rigueur dont il fait preuve dans son travail au quotidien. Avec lui, la fédération peut se targuer d’avoir l’un des meilleurs sélectionneurs au monde ». Rien que ça. Et le président de la FAF n’a pas cherché le moins du monde à démonter les offres que l’actuel sélectionneur aurait reçu. « C’est un entraîneur très demandé. Je sais que depuis la CAN 2019, il a reçu un bon nombre d’offres très très alléchantes (sic) ». 

« Un lien indéfectible avec l’Algérie »

La notoriété de Belmadi ne semble pas inquiéter outre mesure le boss de la FAF, convaincu que son sélectionneur « a un attachement indéfectible avec l’Algérie », a t-il assuré et de confirmer qu’il restera encore en poste. « Son objectif est d’aller en Coupe du Monde 2022 ». Ce qui sous-entend que l’ancien marseillais en aura au moins pour deux ans de plus à la tête des Verts.

« Saison blanche ou non, aux clubs de décider en toute démocratie »

Cela étant dit, Zetchi s’est montré moins incisif lorsqu’il était question d’évoquer le sort de la saison 2019-2020. Faut-il aller au bout ? Doit-on décréter la fin de saison et déclarer le CRB champion ou aller directement vers la saison blanche ? « Vous allez me demander s’il faut décréter une saison blanche ou désigner le champion à partir du classement arrêté à la dernière journée. Nous inviterons les clubs à décider. La majorité décidera en toute souveraineté », a t-il suggéré et d’ajouter : «Pour ma part, j’estime que le championnat ne s’est pas terminé. Le champion ne sera déclaré que si la saison va a son terme (…) ». En gros, Zetchi penche pour la saison blanche, mais laisse le choix de décider aux clubs, comme si ceux-ci étaient capables de se concerter et sortir, dans la sérénité, avec une décision consensuelle qui contentera tout le monde ! 

« Continuer à combattre  les ennemis de la FAF avec ou sans moi »

Interrogé enfin s’il maintenait encore sa décision de ne pas briguer un second mandat, Zetchi a essayé d’esquiver,  puis de botter en touche avant de consentir à y répondre sans avoir prononcé une seule phrase claire. En gros, le président de la FAF est parti, comme la dernière fois, à la chasse à ceux « qui essaient par tous les moyens de tirer la fédération vers le bas. Ces ennemis de la République et de la réussite doivent être combattus avec ou sans moi ». Avec ou sans lui, voilà qui nous change du « Je ne me présenterai pas quelles que soient les circonstances » de vendredi dernier, et qui laisse la place à la possibilité, aussi infime soit-elle, de le voir se porter candidat.



300x250 01 FM

SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.