Nous contacter

Actualités

JSK : Mellal, échec et mat !

Publié

le

mellal demission

On savait que les jours de Chérif Mellal à la tête de la JSK étaient comptés, mais la façon avec laquelle sa chute a été précipitée a laissé plus d’un dubitatif. Le  tribunal  administratif de Tizi-Ouzou a prononcé dans une ordonnance la destitution dudit président et le gel des activités du CA et appelle à l’organisation d’une assemblée générale le 11 février prochain. La décision lui a été signifiée par voie de huissier de justice.

Chérif Mellal n’est plus président de la JS Kabylie depuis mercredi après-midi. Du moins, réglementairement. Puisque le tribunal de administratif de Tizi-Ouzou, faisant suite à une plainte de plusieurs actionnaires de la SSPA/JSK, a prononcé le gel des activité du conseil d’administration du club de la ville des Genêts, mercredi.

Ledit tribunal a constaté en effet que le conseil d’administration n’est pas conforme au code du commerce, dont l’article 618 exige du CA un minimum de 20 % des actions du club. Or actuellement, ce dernier n’est détenteur que de 2,8 des actions globales, d’où la décision de nommer un huissier de justice qui procédera à l’organisation d’une nouvelle assemblée générale le 11 février prochain au cours de laquelle il sera procédé à l’intégration du CSA/JSK actionnaire majoritaire à hauteur de 74% et la nomination d’un nouveau DG en la personne de Yazid Yarichène en lieu et place de Mellal.

Mellal fait de la résistance

Si l’on se fie donc à l’ordonnance du tribunal administratif de Tizi-Ouzou, Chérif Mellal n’est plus président du CA depuis jeudi. Néanmoins, l’homme ne compte pas se laisser faire pour autant. Dans une déclaration faite à la chaine III ce vendredi, il affirme qu’il est «  toujours président. Il est vrai que nous avons reçu une ordonnance de la justice, mais on compte la contrecarrer. Je vais me défendre jusqu’à mon dernier souffle (sic) car je ne laisserai pas la JSK entre les mains de voyous », insiste -t-il.

Dans son intervention, Chérif Mellal a profité pour appeler «Ait Mouloud à démissionner. Il n’a pas d’agrément et il a des antécédents judiciaires. Je sais qu’ils veulent se servir de lui pour m’atteindre. Je ne le laisserai pas », menace t-il.

Néanmoins, à en croire plusieurs sources concordantes, le nouveau président du CSA obtiendra son agrément ce dimanche et sera intégré dans le conseil d’administration de la JSK lors de l’assemblée générale du 11 février, comme le lui requiert la loi.

De ce fait, l’avenir de Cherif Mellal à la tête de la JSK semble d’ores et déjà scellé. Après deux ans et demi de règne, il laissera le souvenir d’un dirigeant controversé, grand consommateur de coach et qui aura été plus vu dans la gazette des faits divers que pour ses exploits sportifs.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.