Nous contacter

Actualités

Ligue 1 : Damerdji « favorable » à un retour limité du public

Publié

le

FAF Ligue 1 Damerdji

Le président de la commission médicale de la Fédération algérienne de football (FAF) Dr. Djamel-Eddine Damerdji, s’est dit mercredi « favorable » à un retour limité des supporters dans les stades, au moment où le huis clos a été décrété pour endiguer la propagation du coronavirus (Covid-19).

« La question n’est pas d’actualité, mais ça va venir. La décision de rouvrir les mosquées ayant une capacité supérieure à 500 fidèles (à partir de ce mercredi, ndlr) est une bonne nouvelle, dans l’optique d’un retour progressif des supporters dans les stades. Autoriser par exemple 500 personnes à assister à un match dans un grand stade comme celui du 5-juillet, ne représente aucun risque. Personnellement, je suis pour le retour du public dans les stades, à condition de respecter avec rigueur la distanciation sociale et les mesures préventives », a indiqué à l’APS le Dr. Damerdji.

Après huit mois d’interruption, causée par la pandémie du Covid-19, la Ligue 1 professionnelle a repris ses droits le week-end dernier, avec le déroulement de la 1ère journée. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a déjà convoqué les secrétaires généraux de 4 clubs de l’élite pour « non respect du protocole sanitaire », lors de cette journée inaugurale. Il s’agit des SG de l’US Biskra, du CS Constantine, du NC Magra et de l’Olympique Médéa, convoqués pour la séance du jeudi 3 décembre à 11h00 au siège de la LFP à Alger.

« Nécessité de révision du protocole sanitaire »

D’autre part, le premier responsable de la commission médicale fédérale, a révélé la nécessité de revoir le protocole sanitaire, à la lumière de la récente instruction N.21 du 30 novembre 2020, établie par le ministère de la santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, relative à la reprise de travail. « Le ministère de la santé a publié une nouvelle instruction N.21 du 30 novembre 2020, qui stipule que le test PCR n’est pas un critère de guérison, pour fixer les conditions de la reprise du travail, c’est valable aussi pour le football. Autrement dit, si un joueur est testé positif et qui reste asymptomatique au bout de dix jours de confinement, sans signes cliniques, il pourra réintégrer son équipe, sans passer un autre test. Si des symptômes viendraient à apparaître, il sera bien sûr soumis à une batterie de tests : scanner, PCR, et sérologie », a expliqué l’expert algérien.

De plus, Djamel-Eddine Damerdji a écarté l’idée de suspendre la compétition, en cas d’éventuelle flambée de cas positifs. « Je ne pense pas que la compétition puisse être suspendue de nouveau, comme ça été le cas en mars dernier. Nous devons bien cohabiter avec le virus, en prenant bien évidemment les mesures nécessaires de protection. L’objectif aujourd’hui est de permettre aux gens de se divertir, même s’ils ne pourront pas assister aux matchs ».




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.