Nous contacter

Actualités

Zetchi et Medouar dans un sacré pétrin !

Publié

le

received 540293123580846

Selon nos sources, la saison footballistique 2019-2020 en Algérie risque l’annulation. Tout bonnement. Le Ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) aurait pris la décision. En raison du coronavirus, l’opus 2019-2020 des différentes disciplines n’ira pas à son terme. Le football y compris. N’ayant aucun amendement qui concerne les cas de forces majeures, la Fédération algérienne de football (FAF) et la Ligue de football professionnel (LFP) auront de lourds dossiers à gérer.



C’est une véritable bombe à retardement que Kheireddine Zetchi et Abdelkrim Medouar, respectivement patrons de la FAF et la LFP, devront désamorcer. En effet, il se murmure que les autorités algériennes ne veulent pas que les compétitions sportives reprennent pour la saison en cours. Ça serait, pour eux, la meilleure des solutions pour maîtriser la propagation du coronavirus. Verdict attendu pour la fin de semaine.

Fait inédit

Ainsi, les responsables de la balle ronde en Algérie devront se plier à la recommandation. Avec tout ce que cela peut impliquer comme conséquences sur le plan administratif ou celui économique. Le sport roi aura tout à perdre et Medouar ainsi que Zetchi joueront leur crédibilité. Ils devront gérer une crise sans précédent. En effet, jamais la saison de foot n’a été interrompue en Algérie. Même durant la décennie noire.

Déjà, à la mi-mars, il y avait des signes qui n’auguraient rien de bon. Les avis étaient divergents rien qu’en évoquant l’éventualité que le challenge n’aille pas au bout. « Je regrette la polémique provoquée par certains responsables de club par rapport à la situation actuelle. Ceux qui jouent le titre souhaitent la poursuite du championnat, alors que ceux qui sont menacés par la relégation préfèrent une saison blanche ! » avait déclaré l’(ex) président de l’ASO Chlef. Constat véritable.

Pas protégés par le règlement

En plus du volet financier et des clubs qui connaissent, à la base, des problèmes de trésorerie quand le championnat se déroule normalement, il y aura un éventuel champion à consacrer et des clubs à faire descendre ou monter. Et il n’y a pas d’alinéa spécifique dans les règlements qui puisse traiter ce chaud dossier. L’O Médéa, la JSM Skikda, le WA Tlemcen et le RC Relizane jouent l’accession en D1 Pro. Pour leur part, le NA Hussein-Dey et le NC Magra risquent la rétrogradation. Et ce après 23 journées. A 7 rounds de la fin des épreuves, les résultats sportifs pourraient être annulés. Frustrant.

Certes, si le gouvernement décide que les épreuves ne reprennent pas, ça ne sera pas contestable. Parce qu’il s’agit là de l’intérêt général. Mais, la FAF et la LFP pourraient se heurter à des plaintes des clubs qui allaient prendre l’ascenseur vers l’élite. Ce vide juridique ne pourrait donner lieu à un trop-plein de tensions. Le COVID-19, le championnat Dz risque de ne pas s’en remettre de sitôt.



300x250 01 PF

SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.