Nous contacter

A La Une

Élections FAF : Zetchi, le coup de grâce du MJS !

Publié

le

zetchi communique mjs fin

C’est un véritable coup de tonnerre pour Zetchi ! Il ne subsiste plus aucun doute désormais quant à la position du MJS face au projet de mise en conformité des statuts de la FAF avec ceux de la FIFA, prôné et surtout souhaité par l’instance fédérale. Un communiqué de la tutelle qui fait suite à une réunion interministérielle chargée de suivre le processus électoral de renouvellement des instances des structures d’organisation et d’animation sportive vient de clore le débat une bonne fois pour toute. 

C’est un communiqué qui sonne d’une certaine manière comme une réponse à l’appel de Kheireddine Zetchi à la collaboration avec les pouvoirs publics depuis Sidi-Bel Abbès dans l’optique de trouver un deal pour la réforme des statuts que souhaite amender la FAF. A ce moment-là, le président de la fédération espérait sans doute encore trouver un compromis avec le ministre. Même si  sa conciliation ne l’a pas empêché outre mesure d’exhiber la menace « fantôme » de la FIFA. 

En guise de réponse, s’il en est, le MJS a publié ce mardi soir un communiqué (dans les deux langues, voire ci-dessous) il rappelle que « la circulaire ministérielle du 08 juin 2020, susvisée, interdit de recourir aux mesures disciplinaires abusives et à toute modification des codes électoraux et des statuts jusqu’à la fin du processus électoral de renouvellement ». Clair, net et précis. 

L’État algérien indique la porte de sortie à Zetchi…

Le bureau de Zetchi n’a donc pas le droit de toucher au code électoral sous la forme d’un processus d’amendement de ses lois et ses statuts avec ceux de la FIFA, comme il le martèle depuis l’été. S’il subsiste encore un doute, il est définitivement évacué par ce communiqué qui met véritablement à mal les ambitions du potentiel candidat Zetchi dans la course pour le trône de la FAF.

Il va sans dire que  Kheireddine Zetchi ne s’est pas prononcé de manière claire sur la question. Mais il est certain que ce communiqué confirme si besoin est que l’homme n’a plus le soutien nécessaire de l’État algérien à un candidat qui postule à la présidence d’un poste aussi « stratégique », politiquement cela s’entend. Game over ?

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.