Nous contacter

Actualités

Handball Mondial 2021: Norvège-Algérie (36-23), la marche était trop haute

Publié

le

20210122 215121

Mathématiquement éliminée du Championnat du Monde 2021 de handball abrité par l’Égypte (13 – 31 janvier) après le revers concédé face à la France (29-26) mercredi dernier, l’équipe nationale n’a pas fait le poids contre la Norvège ce vendredi soir en s’inclinant 36 à 23 (17-11 mi-temps).

L’EN jouait pour la forme et pour essayer de se familiariser avec le plus haut niveau. Mais ce n’était pas le cas de la Norvège qui avait besoin de s’imposer pour entretenir ses chances de se qualifier en quarts de finale du Mondial. Et la logique a été respectée puisque les Scandinaves ne se sont pas faits prier pour gagner et ajouter deux précieuses unités à leur cagnotte.

Manque d’adresse sur les tirs

Après ce succès, les Norvégiens ont pris la seconde place du groupe III de ce tour principal. Ils totalisent 6 points. Soit le même nombre d’unités que le Portugal. Et comme ils ont battu les Lusitaniens il y a  deux jours de cela, les coéquipiers de Sander Sagosen (8 réalisations), élu homme du match, sont devant à la faveur du goal-average particulier. Ils sont, par conséquent, bien placés pour être dans le Top 8 et accompagner la France, leader du sextuor avec 8 points équivalant à la note complète depuis l’entame de la compétition.

Pour revenir à la prestation des Verts, il faut mentionner qu’il n’y avait pas la même grinta que contre les Français. Même si le gardien Yahia Zemmouchi, qui a montré de belles choses, et ses camarades ont tenté de ne pas laisser l’adversaire s’envoler. Fait préjudiciable, ils ont montré beaucoup d’approximations offensives avec une conversion de 52% de tirs convertis  seulement. Pas très propre il faut le reconnaître. Et cela a valu un handicap de 6 buts à la pause.

Passivité et Portes qui sévit… en vain

Après le retour des vestiaires, les Fennecs ont montré une perméabilité inquiétante sur le plan défensif. Une passivité à laquelle le sélectionneur Alain Portes a tout de suite essayé de remédier en demandant un temps mort. Surtout que ses poulains ont pris un 4-1 sur les 4 premières minutes. Les doubles vice-champions du Monde venaient de passer à la vitesse supérieure et notre Sept National ne semblait pas en mesure d’arrêter la machine.

Après 10 minutes en seconde période, Ayoub Abdi, généreux dans l’effort (7 buts), & cie n’ont trouvé la faille qu’à deux reprises contre 9 pour leurs homologues. En face, le keeper Kristian Sæverås (23 ans) a fait le boulot sur sa ligne avec 9 parades qui ont  plombé le moral des Algériens clairement émoussés sur le plan physique en raison de l’enchaînement des rencontres et la préparation perturbée qu’ils ont eue. Il y avait de la frustration comme l’illustre l’expulsion de Hichem Kaâbache à la 47e.

Après les rencontres de la deuxième journée du « Main Round », El-Khadra pointe à la dernière place avec un 0 point derrière la Suisse, vaincue par le Portugal (29-33), et l’Islande, qui a subi la loi de la France (26-28) plus tôt dans la soirée, qui comptent 2 points dans la musette. Les Helvétiques seront au menu des Dz pour l’ultime rencontre afin d’éviter de terminer dernier de la classe dans ce second tour. A défaut, et comme lors de sa dernière participation en 2015 à Doha (Qatar), notre sélection jouera pour éviter la 24e place.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.