Nous contacter

Actualités

JO 2020 : Les conséquences du report

Publié

le

Jo 2020 avant

Alors que le verdict d’un maintien des Jeux Olympiques 2020 était prévu dans 4 semaines, le CIO a profité de l’accord du Premier ministre japonais pour annoncer officiellement le report de la XXXIIe olympiade à Tokyo. 



Ce n’était pas le programme prévu par le CIO il y’a quelques jours, pourtant ça l’est à présent. Les Jeux Olympiques 2020, prévus à Tokyo (24 juillet au 9 août), ont été reportés d’un an annonce le Comité international Olympique ce mardi. Profitant de l’accord du Premier ministre japonais, le bureau de Thomas Bach, n’a pas eu d’autre choix que celui-ci. Le déferlement exprimé par les différentes fédérations nationales a décidément fait changer l’avis de l’ancien escrimeur allemand qui gère le Comité International depuis 2013.

Avant le coup de théâtre de ce mardi, personne n’attendait la réponse avant un mois. Le CIO avait fixé le verdict des JO 2020 dans les quatre semaine à venir. Cependant, c’est par le biais d’un communiqué publié par l’instance olympienne que l’annonce a été faite. Les Jeux Olympiques prévus cet été dans la capitale nippone ont été reportés.  »Dans les circonstances actuelles, sur la base des informations fournies par l’Organisation mondiale de la santé, le président du CIO et le Premier ministre du Japon ont conclu que les Jeux de la XXXIIe olympiade à Tokyo doivent être reprogrammés à une date au-delà de 2020, mais pas plus tard que l’été 2021. » On peut comprendre qu’aucune date n’a été choisi pour le moment.

Les compétitions s’entremêlent !

Les dirigeants sportifs devront se confronter à un véritable enchevêtrement des différents événements sportifs. A commencer par les mondiaux de natation, qui devront se tenir l’année prochaine (16 juillet-1 août 2021) dans la préfecture de Fukuoka (Japon). Quant aux mondiaux d’athlétisme, prévu aux Etats-Unis du 6 au 15 août 2021, l’IAAF étudie déjà une possibilité de décaler la joute planétaire pour 2022. Rappelons que les deux disciplines ne sont pas les seules concernées, il est ici question de la quasi-totalité des sports olympiques. Le CIO n’aura pas d’autre choix que de s’entretenir avec les autres fédérations internationales afin de trouver une issue à cette entrave.

La facture sera salée pour les Japonais !

Le report de la compétition n’est certainement pas une bonne nouvelle pour le Japon d’un point de vue économique. En effet, selon l’économiste et professeur à l’Université de Kansai, Katsuhiro Miyamoto, le coup du report est chiffré à 5.35 milliards d’euros, rien que ça !

Le Japon se trouve contraint de casser sa tirelire afin d’entretenir ses infrastructures ainsi que son village olympique jusqu’à l’année prochaine. D’autres spécialistes ont, toute de même, indiqué que le pays pourra récupérer une partie de l’argent investi pour l’entretien de ses infrastructures olympiques au terme de la manifestation planétaire.

Publicité
Cliquez pour commenter




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.