Nous contacter

#Team DZ

Suspension de Man City : Mahrez, éventuel départ et potentielles destinations

Publié

le

mahrez bonnet entrainement skyblues

En raison du non-respect du fair-play financier, Manchester City est exclu des compétitions UEFA pour les deux prochaines années. Pas de Champions League signifierait des pertes en termes de primes (50 millions d’euros nets minimum/an) mais aussi un éventuel départ massif des joueurs. Parmi les vedettes du club, Riyad Mahrez voudrait peut-être partir ailleurs pour tenter de gagner la C1. Les pistes FC Barcelone, Real Madrid, Chelsea et Tottenham sont potentielles.

Si la direction de Man City n’obtient pas gain de cause auprès du Tribunal arbitral du Sport (TAS) de Lausanne (Suisse), cela pourrait changer le visage de l’équipe et, par conséquent, son statut. C’est pour dire que ce géant anglais s’expose sérieusement à une hémorragie sur le plan de l’effectif. Arrivé lors du mercato estival de 2018 contre 67.8 millions d’euros, l’Algérien a déjà remporté 5 titres nationaux (1 championnat, 1 FA Cup, 1 Coupe de la Ligue et 2 Community Shields) sous les ordres de Pep Guardiola.



Il reste désormais ce trophée dont rêvent le propriétaire Abu Dhabi Group et les supporters de « Skyblues » : la C1. Depuis 2008 et l’arrivée de l’homme d’affaires émirati Khaldoon Al Mubarak, les Mancuniens courent derrière un sacre européen. La seule fois où ils étaient proches d’accomplir cet exploit était lors de la séquence 2015-2016 en atteignant la demi-finale. Mais le Real Madrid a fini par sortir les poulains de Manuel Pelligrini, entraîneur à l’époque, mettant fin au parcours continental.

L’œil attentif du Barça

Cette année, les « Citizens » retrouveront les Espagnols plus tôt. Ça sera à l’occasion d’un 1/8 de finale explosif prévu le 26 du mois en cours pour le match « aller » à Madrid. Quant à la manche « retour », elle se jouera trois semaines plus tard à Manchester. Cette explication sera cruciale pour le collectif de Man City qui jouera en pensant au fait que cette sortie pourrait être la dernière en Europe avant de purger la sanction de l’UEFA. Ça sera aussi une occasion pour Mahrez de prouver son talent sur la scène européenne. Cela inciterait, peut-être, le board madrilène à l’enrôler pour renforcer une attaque qui manque cruellement de créativité.

Pour rester en Espagne, les derniers rapports disent que la cellule de recrutement du FC Barcelone, team de rêve du Dz, suit de près l’évolution de la situation sportivo-juridique et lorgne sur l’ancien « Foxes«  ainsi que son compère Agüero. En tout cas, ce qu’il faut savoir c’est que les joueurs du double-champion d’Angleterre sortant, n’auront pas à négocier un bon de sortie si leur sigle est définitivement « blacklisté » des deux éditions à venir des tournoi UEFA.

En effet, les sociétaires peuvent être considérés comme «agents libres » sachant que la culpabilité de dopage financier « constituerait une violation de la durée implicite de la confiance et des contrats avec les joueurs.» Par ailleurs, on notera que les représentants des joueurs peuvent aussi exiger de lourds paiements garantis/des contrats renégociés pour que leurs clients ne bougent pas.

Real, le climax footballistique

Le « Fennec », qui joue plus constamment cette saison (34 apparitions pour 9 réalisations et 11 offrandes TCC), devra prendre une décision forte concernant son avenir en club. D’autant plus qu’il est lié à City jusqu’en juin 2023. En Angleterre, les grosses écuries comme Chelsea et Totteham sont aussi intéressées par le profil du natif de Sarcelles qui aura 29 ans le 21 février prochain. Surtout qu’il a largement fait ses preuves au pays de Sa Majesté.

Si Mahrez veut soulever la coupe aux grandes oreilles, il devra bien gérer les années restantes de sa carrière. Dans le cas où City ne lui offre pas cette opportunité, il faudra tenter sa chance ailleurs avec une franchise qui entend bien conquérir l’Europe. Dans ce registre, personne ne fait mieux que le Real (13 couronnes) de Zidane. Mahrez avec la tunique « Merengue », ça serait le climax footballistique pour celui qui ralliait la modeste formation de Leicester City en Championship (D2 anglaise) il y a 6 ans de cela. L’ascension témoigne du talent qui ne veut certainement pas être plombé par une sanction susceptible de le priver de gagner d’autres galons.





SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.