Nous contacter

#Team DZ

Milan AC : Bennacer, absence prolongée et inquiétude accentuée

Publié

le

bennacer dos 4 milan ac

Normalement, son retour était fixé pour le 06 janvier et le choc face à la Juventus Turin. Mais Ismaël Bennacer n’a toujours pas rejoué avec le Milan AC depuis le 12 décembre dernier. Contre Parme AC, l’international algérien était sorti en se tenant l’arrière de la cuisse droite. Un problème aux ischio-jambiers (plus sérieux que prévu ?) qui le tient toujours éloigné des terrains.

En général, ce type de blessures nécessite 3 à 4 semaines de repos. Période de rémission dépassée par Bennacer qui n’a même pas retrouvé le chemin des entrainements avec les Rossoneri. On savait qu’il ne jouerait pas avant 2021 car l’entraîneur Stefano Pioli avait évoqué la durée éventuelle de son indisponibilité en indiquant qu’il pourrait faire son comeback dans le onze contre la Juve. Il n’en était rien pour celui qui faisait un début d’exercice remarquable avec les Milanais cumulant 1173 minutes toutes compétitions réunies.

Ces dernières heures, les médias iatliens ont annoncé que le Fennec fera aussi l’impasse sur le duel face à Cagliari ce lundi (20h45). Ce qui veut dire qu’il ne rejouera pas avant le duel contre l’Atalanta Bergame programmé pour le 23 du mois en cours.

Retour précoce et préjudiciable

Cela portera le nombre des matchs qu’il a ratés à 8. Un bon paquet. Tout cela aurait peut-être pu être évité si sa fatigue musculaire, décelée avant que l’arrière de sa cuisse ne lâche, avait été soignée avec un risque 0. En effet, avec du recul, on peut penser que le staff médical milanais a précipité son retour. En retraçant les absences du champion d’Afrique, on remarquera qu’il avait été forfait pour la réception de la Fiorentina en Serie A le 29 novembre dernier en raison d’une « surcharge musculaire ». Une brève apparition (29 minutes) quatre jours plus tard lors de la 5e journée de l’UEFA Europa League contre le Celtic Glasgow.

La suite, c’est deux rencontres, à savoir le déplacement chez la Sampdoria en championnat et celui en République tchèque pour donner la réplique au Sparta Prague, pour lesquelles l’ancien sociétaire d’Arsenal a dû déclarer forfait. Le même motif a été avancé pour expliquer la défection.

A partir de là, on pouvait deviner que les ischio-jambiers étaient susceptibles de lâcher. Et c’est ce qui était arrivé après 75 minutes passées sur la pelouse lors de l’explication avec les Parmesans. Selon nos informations, le staff médical milanais n’a pas hésité à administrer des piqûres pour le meilleur joueur de la CAN-2019 afin qu’il puisse jouer. C’est chose courante en Italie. Et, dans le haut niveau, les éléments importants comme Bennacer sont souvent sollicités.

Meïté, plus une alternative qu’une menace

Par ailleurs, le secteur médian des Lombards a été renforcé par la venue de Soualiho Meïté en provenance du Torino pour les 6 prochains mois. Un prêt avec option d’achat de 10 millions d’euros. Si cette dernière est levée au terme de sa pige de moitié de saison, le Français sera lié jusqu’en juin 2025.

Bien que l’ex Turinois évolue dans le même compartiment que Bennacer, il n’est pas une menace en soi. Il pourrait, toutefois, être une alternative si jamais le Vert, dont la valeur marchande actuelle est estimée à 40 millions d’euros, fait l’objet d’un transfert en fin de saison. D’autant plus que sa clause libératoire de 50 millions d’euros sera active à compter de la fin de la séquence 2020-2021.

Une indemnité sur laquelle un club comme le Paris Saint-Germain pourrait s’aligner afin de s’attacher les services du natif d’Arles. Surtout que son nom a constamment circulé du côté du team de la capitale française. Avant cela, le métronome du milieu de terrain d’El-Khadra devra retrouver la pleine possession de ses capacités footballistiques. Surtout que l’EN aura grandement besoin de son apport lors des échéances à venir.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.