Nous contacter

#Team DZ

Riyad Mahrez revient sur son arrivée à Leicester

Publié

le

Riyad Mahrez Leicester Angleterre

Invité du live Instagram de Smaïl Bouabdellah, Riyad Mahrez est revenu sur les différents évènements de sa carrière et notamment son arrivée en Angleterre, à Leicester City en janvier 2014.



Après avoir énuméré ses différentes péripéties jusqu’à son arrivée au Havre, Riyad Mahrez (57 sélections, 15 buts) a raconté comment son transfert en Angleterre s’est déroulé. L’Algérien, qui effectuait jusqu’alors une bonne première partie de saison 2013-2014 en Normandie (20 matchs, 5 buts et 4 passes décisives toutes compétitions confondues), a tapé dans l’œil des dirigeants de Leicester City, leader de Championship.

Leicester et ses agents insistent

« Quand j’entends Leicester pour la première fois, je me dis « C’est qui cette équipe de rugby? » (Rires) »

Désirant découvrir la Ligue 1 française, Riyad Mahrez n’est, dans un premier temps, pas tenté par cette aventure. « J’ai grandi en France donc je voulais découvrir la Ligue 1, c’était mon ambition. Quand mes agents me disent que Leicester City sont intéressés, je me dis « C’est qui cette équipe de rugby? (Rires) » ». Pas du tout emballé par l’idée de rejoindre l’Angleterre malgré l’insistance de ses agents, le natif de Sarcelles décidera de couper son téléphone durant la trêve hivernale 2013. « Au début, je leur dis que je n’y vais pas, c’est mort, qu’es-ce que je vais faire en Angleterre? Ce n’est pas pour moi, c’est trop physique. Mais ils insistent, insistent, insistent… Du coup, j’ai coupé mon téléphone pendant les vacances de décembre en me disant « C’est des malades eux, qu’est-ce qu’ils me racontent? » ».

À son retour de vacances, le joueur alors âgé de 22 ans fait toujours l’objet d’un fort intérêt du club anglais qui ne semble pas être résigné. « Je reprends l’entraînement en janvier et je me rends compte que Leicester est toujours sur moi. Lorsque l’on a commencé à parler salaire etc.. j’ai tout de suite senti qu’il me voulait vraiment. À ce moment-là, j’ai ouvert mon ordinateur portable et pour la première fois j’ai tapé sur Google « Leicester City », j’ai vu le stade, le centre d’entraînement, les installations et c’est là que je me suis dis qu’il fallait peut-être y aller ».

Finalement, après une concertation avec sa maman et suite aux échanges avec le président du Havre voulant impérativement le transférer, Mahrez décide de franchir la Manche « J’en ai parlé avec ma mère, parce que tu sais les parents ils sentent les choses, ils ont ce flair. Ensuite, le président du Havre m’a dit qu’il voulait impérativement me transférer, 600 000 euros c’était important pour le club, je lui ai dis « ok, dans ce cas là, je vais partir » ».

Son premier match avec Leicester

« J’étais sur le banc, je me disais « InshaAllah je rentre pas » »

Tout fraîchement arrivé en Angleterre et après 15 jours sans jouer, l’ancien joueur de Quimper figure sur la feuille de match contre Leeds United. Assis sur le banc et pas du tout au meilleur de sa forme, l’Algérien est totalement choqué par l’intensité des duels en Championship : « J’étais sur le banc et je me disais « InshaAllah je rentre pas » (Rires). Ça cognait de partout sur le terrain, je n’étais pas prêt physiquement et je ne voulais pas rentrer ».

Heureusement pour l’ancien Havrais, Nigel Pearson (entraîneur de Leicester à l’époque) n’incorporera pas son tout nouveau joueur pour ce match (victoire de Leicester City 1-0). « Je suis pas rentré ce jour-là, j’étais grave content. Le coach m’a dit qu’il ne me ferait pas débuter les 3-4 premiers matchs pour que je m’acclimate bien ». La suite? l’ailier droit et ses coéquipiers accèderont à la Premier League et après une première saison dans le bas du classement, ils parviendront à créer l’exploit de remporter la Premier League en 2016, premier titre national pour les Foxes.

>> Le Live en intégralité

Publicité
Cliquez pour commenter



300x250 01 FM

SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.