Nous contacter

Equipe Nationale

Affaire Algérie-Cameroun: Amara vole au secours de Belmadi 

Publié

le

amara avec belmadi echange dialogue

Sujet d’une salve de critiques au lendemain de son interview à FAF TV, Djamel Belmadi a pu compter sur un soutien inattendu en la personne du président de la FAF, Charaf-Eddine Amara. Présent au tournoi de la presse à la Coupole, le président partant a tenu à répondre au communiqué de la FECAFOOT.

Alors que les réactions s’enchainent au lendemain de la sortie médiatique de Djamel Belmadi, le président de la FAF, Charaf-Eddine Amara a tenu à remettre les choses dans leur contexte tout en défendant le coach national dont les déclarations ont, selon ses dires, été mal interprétées.

Répondant du tac au tac au communiqué de la Fecafoot, le futur ancien président de la FAF a tenu à calmer le jeu et réitéré le respect et le soutien de la FAF à son homologue camerounaise. «Il n’y a rien dans les déclarations du sélectionneur national qui porte atteinte à l’honneur et à l’intégrité de la Fédération camerounaise de football. M. Belmadi a usé de son droit de protestation contre un arbitrage scandaleux qui n’est pas à la hauteur d’une telle compétition. Il est de notre droit le plus absolu de le dénoncer», a déclaré Amara et d’ajouter «Nous avons introduis un recours et une réclamation. Mais à chaque fois, on n’a à aucun moment accusé la Fédération camerounaise ni son président Samuel Eto’o. Eto’o est un ami que nous respectons,  comme nous respectons la fédération camerounaise. La FAF et l’Algérie étions les premiers à avoir soutenu le Cameroun pour l’organisation de la CAN-2021 et Samuel se souvient ce que je lui avais dit. Ceci est une preuve du respect que voue l’Algérie et la FAF à toutes les associations du football africain». 

« Eto’o est mon ami ! »

Charaf-Eddine Amara a assuré, par ailleurs, que «Les déclarations du sélectionneur national ont été sorties de leur contexte. Son discours a été tout simplement mal compris. Je le répète, à aucun moment nous n’avons douté de l’intégrité de la Fédération camerounaise de football». 

Concernant aux réactions suscitées par les déclarations de Djamel Belmadi notamment chez certains consultants français, le patron de Madar Holding dira: «Je ne commente pas les commentaires. Que chacun assume la responsabilité de ses propos. Cela ne m’empêche pas de les dénoncer à chaque fois».

A signaler que ls déclarations du président de la FAF interviennent au moment où le communiqué de réponse à la Fecafoot que devait pondre la FAF dans l’après-midi de mardi est toujours en stand-by.

 

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.