Nous contacter

#Team DZ

Al Ahli SC: Benlamri, un salaire de 4 millions d’euros qui donne le tournis !

Publié

le

benlamri ahli saudi lyon ol entrainement

L’aventure de Djamel Benlamri (31 ans) à Lyon ne devrait pas se prolonger dans le temps. La deuxième année de contrat en option ne devrait pas être levée par les Gones et un retour en Arabie Saoudite est quasiment acté. A moins que…

C’est une évidence. Voire plus. Djamel Benlamri ne devrait pas rester à l’OL au-delà de cette saison. S’il est acquis qu’il ne bougera pas durant ce mercato d’hiver, il n’en demeure pas moins que tous les indices plaident pour un départ en fin de saison.

Frustré par son temps de jeu, le défenseur des Verts n’a fait que ronger son frein sur le banc de touche depuis son arrivée à Lyon cet automne. En tout et pour tout, l’ancien joueur du NAHD n’a fait que 3 apparitions pour 49 minutes de jeu, un bilan bien en deçà de ses espérances.

De ce fait, un départ se profile d’ores et déjà à l’horizon. D’autant que le Ahli Saudi ne lésine sur aucun effort pour attirer le champion d’Afrique en titre. Selon plusieurs médias saoudiens, l’actuel troisième du championnat d’Arabie Saoudite proposerait à l’Algérien un salaire de 4 millions d’euros. Un joli pactole qui donnerait sérieusement à réfléchir à l’international algérien.

Nice et Lorient ont tenté le coup cet hiver

D’après, Fayçal Zid, porte-parole d’Al Ahli, « Le dossier Djamel Benlamri est beaucoup suivi car c’est avant tout une demande des supporters. La direction du club a formulé plusieurs offres officielles à l’Olympique Lyonnais. Il y a eu des négociations. Lyon ne s’oppose pas à un départ. Il y aura un transfert la saison prochaine et non pas cet hiver. « , a t-il indiqué. La position de l’OL est donc claire: elle ne compte pas prolonger Benlamri. Un départ vers le Ahli est donc plus qu’évident. D’autant que le Mondial-2022 se profile à l’horizon. Précisons également que des clubs français (Nice, Lorient, Montpellier et Nîmes) ont tenté de recruter Benlamri, dès cet hiver, mais le club lyonnais a fermé la porte à un départ.

En tous les cas, l’offre du Ahli est du genre à donner le tournis. Djamel Benlamri n’en est clairement pas insensible. La parenthèse lyonnaise est en passe de se refermer à moins qu’un concours de circonstances favorables lui permette d’obtenir davantage de temps de jeu et gagner l’estime de son entraineur Rudy Garcia, qui le considère pour l’heure comme un 4ème choix dans la hiérarchie des défenseurs centraux lyonnais…

Benlamri  à l’entrainement et en match:

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.