Nous contacter

Equipe Nationale

Algérie 0-0 Sierra Leone : Les notes des chroniqueurs de “C’est vous l’Expert”

Publié

le

onze algerie contre sierra leone can 2021

On aurait espéré un meilleure entame que celle-ci. Tenue en échec par une valeureuse Sierra Leone, l’Algérie se met, déjà, un peu de pression en vue du second match programmé ce dimanche face à la Guinée Equatoriale. Sous un soleil de plomb et une chaleur étouffante, les hommes de Djamel Belmadi n’ont pas su trouver la faille malgré une deuxième mi-temps où les occasions ont été nombreuses. Au départ, un 4-3-3 avec une pointe basse (Belkebla) et deux meneurs de jeu (Brahimi et Feghouli) qui n’a jamais mis à mal le très scolaire 4-4-2 des Leone Stars. Incapables de trouver ses meneurs entre les lignes, l’arrière-garde a beaucoup trop abusé des longs ballons, une aubaine pour son homologue sierra léonaise positionnée bas et dont le gardien n’hésitait pas à sortir. Les entrées en seconde période, notamment de Bounedjah et Bendebka ont amené plus de présence dans la surface pour le premier et plus d’activité dans l’entrejeu pour le second. Après ce match nul, les Verts devront s’imposer face à la Guinée Equatoriale puis la Côte d’Ivoire pour s’assurer la première place du groupe E. Voici les notes (moyennes effectuées) des chroniqueurs de C’est vous l’Expert. 

Rais M’bolhi (5/10) : Pas grand chose à faire pour le portier d’Al Ettifaq ce mardi au vu des occasions adverses non cadrées. Ses sorties aériennes, plus maitrisées et sa vigilance sur les passes mal appuyées de ses coéquipiers de l’arrière-garde ont évité un scénario catastrophe dès la première mi-temps. Toujours aussi intéressant sur sa ligne.

Youcef Atal (4.5/10) : Son premier ballon en retrait a failli tourner à la catastrophe et a finalement conditionné la suite de sa rencontre. Très hésitant sur son côté, il n’a pas eu l’assurance nécessaire pour faire les différences habituelles dont il est capable. Du mieux en seconde période avec notamment deux duels défensifs remportés sur des contres attaques adverses. Offensivement, il aurait pu terminer sur une meilleure note mais son centre pour Benrahma n’a finalement pas fait mouche.

Abdelkader Bedrane (5.5/10) : C’est lui qui vient sauver Atal suite à sa passe mal appuyée du début de rencontre. En jambes physiquement, il a remporté la plupart de ses duels et a su annihiler certaines occasions des Leone Stars. Une seule fausse note, il a trop facilement été malmené avant le centre amenant la première situation dangereuse adverse. Son carton jaune, un peu sévère, a précipité sa sortie (45′) au profit d’un Djamel Benlamri (5/10), auteur d’une entrée intéressante et d’interventions bien senties.

Ramy Bensebaini (6/10) : L’homme du match côté algérien pour les chroniqueurs de C’est vous l’Expert. Annoncé malade en conférence de presse d’avant-match, l’ancien Rennais a finalement tenu sa place et de bonne manière. Appliqué défensivement, il a pris le pas sur son vis à vis direct tout au long de la rencontre. Moins présent qu’à l’accoutumée sur le plan offensif en première période, il est vite revenu à ses vieilles habitudes lors du second acte comme sur cette frappe du droit qui aurait pu donner l’avantage aux siens.

Bensebaini vs Sierra Leone

Haris Belkebla (5/10) : Aligné en sentinelle dans un milieu à trois avec deux meneurs de jeu, le Brestois, habituellement plus à l’aise dans un double pivot, a été abandonné dans l’entrejeu. Seul devant la défense, il n’a pas su ressortir proprement les ballons face aux deux milieux sierra léonais. Néanmoins, son abnégation et ses quelques précieuses récupérations grâce à son anticipation lui ont permis de sauver une partie mal embarquée.

Sofiane Feghouli (4/10) : Un match à oublier pour le numéro 10 algérien. Loin d’être au top de sa forme, celui qui a très rarement déçu en EN n’a pas eu le rendement escompté. Son positionnement très haut sur le terrain ne lui a pas permis d’être cette “courroie de transmission” entre l’arrière-garde et les offensifs. Blessé en début de préparation et s’entrainant seul il y a encore quelques jours, l’ancien Valencian a finalement laissé sa place à un autre Sofiane, Bendebka cette fois-ci, auteur d’une entrée convaincante et qui devrait donner plus d’options au sélectionneur national.

Yacine Brahimi (3.5/10) : Une rencontre très compliquée pour le sociétaire d’Al Rayyan. Ralentissant le jeu des Fennecs par moment, ratant de simples passes ou contrôles à d’autres, le champion du Portugal 2018 s’est également montré trop tendre dans le dernier geste. A l’image de son face à face mal négocié en seconde période ou sa frappe trop peu appuyée quelques minutes plus tard, oubliant un Youcef Belaili bien placé sur sa gauche. Les différences qu’il faisait, jadis, en un-contre-un se font de plus en plus rares. Remplacé par Farid Boulaya (64′) qui a apporté plus de verticalité au jeu des Verts.

Yacine Brahimi vs Sierra Leone

Youcef Belaili (4/10) : Les matchs se suivent et se ressemblent pour l’Oranais. Pas au top physiquement, comme lors de la coupe arabe, l’ancien du Taraji mise sur sa capacité à faire la différence sur des coups d’éclats. Sa percussion et sa qualité technique restent des atouts non négligeables mais une coupe d’Afrique réussie passera par une régularité sur l’intégralité des rencontres.

Riyad Mahrez (5/10) : Le meilleur joueur offensif algérien ce mardi. Sa soyeuse patte gauche a permis aux Fennecs de se procurer plusieurs occasions et il aurait même pu trouver la faille avec son mauvais pied en seconde période. Beaucoup plus impliqué défensivement, notamment lors du premier acte, le capitaine de l’EN a péché dans le dernier geste, tout comme ses coéquipiers, par manque de lucidité et excès de précipitation.

Mahrez dribble Sierra Leone

Islam Slimani (4,5/10) : Trop esseulé, l’attaquant de l’OL s’est, comme à son habitude, démené, mais ses appels ont rarement ou mal été servis. Ses décrochages pour toucher quelques ballons et amener de la disponibilité face au bloc bas adverse ont entrainé un manque de présence dans la surface. Ce dernier a finalement été comblé par l’entrée de Baghdad Bounedjah (65′), volontaire, mais encore beaucoup trop maladroit dans les derniers mètres des Leone Stars.

 

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.

coupe_afrique_2021