Nous contacter

Equipe Nationale

Algérie-Ghana (3-0) : Test unique, enseignements multiples

Publié

le

belaili belmadi algerie 3 0 ghana amical prepa can 2021

L’équipe nationale a été vue sous l’un de ses meilleurs jours mercredi contre le Ghana en match de préparation de la CAN-2021. Cette unique répétition avant d’entamer la défense de la couronne africaine a livré de nombreux renseignements. Analyse.

Bien évidemment, pour l’emporter, il faut marquer. Et les Verts ont scoré pour le 37e match sur les 38 disputés sous la coupe de Djamel Belmadi. Cette constante reste l’un des atouts majeurs de l’EN dans ses différentes sorties. D’ailleurs, même quand elle a concédé jusqu’à 3 buts par match, abondance compensatrice a toujours permis de sortir avec le nul à minima.

Bounedjah, la maladresse persiste

En revanche, si le rendement offensif semble stable, il y a une inquiétude. Et elle concerne Baghdad Bounedjah qui n’a marqué qu’un seul but sur les 6 derniers matchs avec les Fennecs. Ce n’est certainement pas ce qui est fait pour rassurer avant le début de la CAN-2021.

bounedjah duel algerie 3 0 ghana amical prepa can 2021

Ce trou d’air ressemble a celui qu’il avait connu durant l’édition 2019 en Egypte lorsqu’il était resté muet pendant 5 rencontres. Néanmoins, il s’était racheté en inscrivant un but tombé du ciel en finale contre le Sénégal. Et c’était le seul de la rencontre synonyme de consécration et un crédit qui perdure.

Slimani plus impitoyable

Par ailleurs, si Bounedjah a du mal avec le dernier geste, son concurrent direct (même s’ils ont des profils opposés) au poste, Islam Slimani en l’occurrence, est clairement plus adroit dans la finition. D’ailleurs, SuperSlim n’a eu besoin que d’une seule véritable occasion pour mettre le ballon au fond.

fin match ghana bravo mandi slimani public

Le sociétaire de l’Olympique Lyonnais venait de signer son 8ème pion sur les 7 dernières capes. Malgré un temps de jeu très réduit en club, le buteur historique de l’Algérie (39 buts désormais en 81 sélections), paraît prêt à aller au charbon. Qu’il soit titulaire ou remplaçant, il y a la certitude que Slimani se donnera toujours à 1000%.

Boulaya vertical, Brahimi trop “diagonal”

Toujours dans le compartiment offensif, il y a lieu de noter l’entrée en jeu remarquable de Farid Boulaya. Incorporé à la 71e minute à la place de Yacine Brahimi, le Messin a montré un condensé de sa maîtrise en 20 minutes. Il était presque passeur décisif sur le 3e but Dz signé Slimani (79′).

Mais le plus remarquable était la façon dont il a mis Atal sur orbite pour provoquer le contre son camp du 2 à 0. Avec une talonnade magique, l’ancien Bastiais a littéralement déséquilibré tout le bloque ghanéen pour laisser dédoubler et débouler son coéquipier. C’est clair, dans un 4-2-1-3, il est plus “rentable” d’avoir Boulaya que Brahimi.

Ounas, faux pied et vrai poison

Pour rester dans les as techniques, on ne peut pas omettre Adam Ounas. Certes, il n’a pas eu beaucoup de ballons à se mettre sous la dent. Or, avec lui, il faut s’attendre à tout et à n’importe quel moment. Il n’a même pas eu besoin de temps d’observation.

ounas deborde algerie 3 0 ghana amical prepa can 2021

Avec le numéro 7 que porte habituellement Riyad Mahrez, il n’était pas en surpoids. Dès la 8ème minute il trouvait la faille après avoir donné du tournis à Mensah. Dribbles, provocation et toujours dans le sens du but, le Napolitain a marqué un but et des points.

Atal, lacunes défensives et plus-value offensive

On revient maintenant à Atal qui était impliqué dans le break des Guerriers du Désert. Ce n’est un secret pour personne, l’atout principal du Niçois est évidemment son apport offensif. Il fait des choses que Houcine Benayada fait moins bien.

atal youcef deborde algerie 3 0 ghana amical prepa can 2021

Toutefois, il y a un hic: défensivement, l’ex-pensionnaire du Paradou AC est inquiétant. Et c’est la tâche principale qui lui incombe. L’évidence est que Belmadi devra choisir entre les coups d’éclats d’Atal ou la sécurité de Benayada. Quand on sait que le premier nommé a toujours eu les faveurs du sélectionneur, on croit deviner la réponse. Mais il y a une inquiétude persistante pour le flanc droit de la défense.

Mandi indéboulonnable 

Toujours dans l’arrière-garde, la titularisation de Mandi sans même qu’il s’entraine car arrivé la veille du match était un message clair: Aïssa est un indiscutable. Et pour remédier à son manque de temps de jeu en club, le coach des champions d’Afrique lui en a donné tout de suite.

Pour la paire centrale de la CAN-2021, il ne reste qu’une place. Benlamri, habituel binôme, pourrait laisser sa place pour Bedrane. Contrairement à Mandi, le premier nommé n’a pas de “pass-droit”. La première sortie contre la Sierra Leone dans 4 jours donnera plus d’indication.

Zerrouki doit jouer avec Bennacer comme avec Zorgane

Un cran plus haut, on retrouve le désormais incontournable Ramiz Zerrouki. Une heure avec le prometteur Adam Zorgane et 30 minutes avec le “regista” Ismaël Bennacer avec plus de prise d’initiatives dans la première collaboration.

zerrouki ounas belmadi algerie 3 0 ghana amical prepa can 2021

Ayant livré ce qu’on peut qualifié de son match le plus abouti depuis ses débuts internationaux, Zerrouki a conforté le choix de Belmadi. Le petit bémol est que l’entrée de Bennacer, avec lequel il est constamment aligné, a fait qu’il osait moins. Un aspect qu’il devra travailler pour garder son jeu naturel et ne pas tirer le frein à main quand il se produit avec le Milanais.

Mallus collectif : les transitions rapides font mal

Pour ce qui est de  l’aspect collectif et du bloc de l’EN, on peut relever que la première mi-temps était quasi-parfaite. Le contraste est qu’on n’a pu marquer qu’un but. Quant à la seconde, il y a eu des moments où l’adversaire a pris le dessus. Surtout quand il était en transitions offensives.

La rapidité de la projection des poulains de Milovan Rajevac a mis à mal le coulissage vers la phase défensive de Youcef Belaïli, brouillon sur ce duel, & cie. En Afrique, cela peut présenter un sacré danger. C’est pour cela qu’il faudra travailler cet aspect. D’autant plus que notre défense, bien qu’elle ait bien tenu lors de cette sortie, a montré de la fébrilité.

Bonus collectif : marquer en toutes circonstances

Pour finir, on ne parlera jamais assez de cette faculté à faire trembler les filets adverses pour Ramy Bensebaïni et ses compatriotes. Le paradoxe est qu’ils ont fait mouche deux fois dans une seconde mi-temps où il n’avait pas une meilleure maîtrise par rapport à la première.

Le secret reste la variété du jeu en plus de la distinction de profils présents sur le banc algérien. Il est clair que pour la séquence 2021 du tournoi continental, Belmadi dispose de solution de rechange de qualité. Un détail qui peut peser lors de la campagne avec des homologues à l’identité footballistique différente.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.

coupe_afrique_2021