Nous contacter

A La Une

Algérie plutôt que Maroc : Sami Tlemcani donne ses explications !

Publié

le

sami tlemcani chelsea gardien orange

Né d’un père algérien et d’une mère marocaine, le gardien de but prometteur des U21 de Chelsea, Sami Tlemcani, s’est expliqué sur son choix de représenter à l’avenir l’Algérie en A alors qu’il avait répondu aux convocations du Maroc par le passé.

Dans une interview accordée à Onze Mondial, le portier de seulement 18 ans a expliqué son changement de nationalité sportive lui qui a déjà porté le maillot de l’Equipe de France U16 puis celui du Maroc U18. Le gardien formé au Paris FC et transféré à Chelsea pour 1,5 millions d’euros souhaite désormais porter le maillot de l’Algérie, son choix définitif. « Je voulais représenter ce maillot depuis petit, ça n’a aucun rapport avec le fait d’être opportuniste. Si les gens veulent connaître la vraie histoire, une semaine avant que je ne choisisse l’Algérie, le coach des gardiens du Maroc, Omar Harrak, m’a appelé. Il voulait me rencontrer à Londres pour discuter en vue d’une future sélection avec les A. Et même après l’annonce de mon choix pour l’Algérie, il m’a envoyé un message vocal pour me dire qu’il respectait ma décision ».

Cette décision a forcément déplu aux Marocains qui ont taxé le jeune gardien de provocateur. « Certains supporters ont trouvé que ma communication ressemblait à de la provocation alors que pas du tout. Ce n’était vraiment pas le cas. J’ai juste voulu montrer ma fierté de jouer pour l’Algérie. C’est quelque chose que j’ai depuis tout petit. C’est un rêve de rendre mon père fier, ma famille fière. Pour moi, c’était juste synonyme de fierté de l’afficher sur les réseaux et pas de la provoc. Je ne comprends pas pourquoi les gens s’acharnent », a-t-il répondu en révélant qu’il a été blessé par les critiques « Au début, tu lis tout. Ça commence à te toucher, tu te dis : ‘Ah non, pourquoi moi ?’, ‘Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?’, ‘Pourquoi toutes ces insultes à mon égard ?’. Au fil du temps, tu apprends à ne plus calculer. Ça va mieux maintenant. ».

Il rêve de succéder à M’Bolhi son idole

Interrogé au sujet de ses contacts avec la FAF et les attentes des responsables algériens, Tlemcani a expliqué qu’il n’avait aucune pression particulière. « Aucune ! Ils m’ont juste dit de travailler et d’être sérieux. J’ai échangé avec le président de la fédération (Djahid Zefizef, ndlr) et le coach des U23 (Noureddine Ould Ali, ndlr), le feeling est bien passé ». Précisons que c’est le joueur lui-même qui a entamé des démarches pour rejoindre l’Algérie. “Porter le maillot de l’Algérie dans un match de Coupe du Monde, que ma famille soit au stade et assiste à la rencontre. C’est mon rêve ultime” a confié le joueur qui a pour modèle un certain Raïs M’Bolhi qu’il a découvert en 2014 à tout juste 10 ans. « Raïs M’Bolhi ! Le jour du huitième de finale face à l’Allemagne, j’étais à Sarcelles avec mon père. Je regardais le match et il plongeait partout comme un chat. Il m’avait choqué, je plongeais partout chez moi. J’essayais de l’imiter, je jetais un ballon au sol et je sautais sur le béton. Je voulais juste l’imiter. C’est là où j’ai vraiment eu envie de devenir gardien

Convoqué chez les A du Maroc par Vahid Halilhodzic lors de la rencontre Guinée-Maroc (1-4) le 10 octobre 2021 à Tanger pour le compte des qualifications au Mondial 2022, Sami Tlemcani est finalement resté sur le banc. De ce fait il reste éligible pour jouer sous la tunique algérienne et a signé auprès de la FIFA un document administratif entérinant son changement définitif de nationalité sportive. Il devra désormais s’imposer en club pour espérer porter un jour le maillot de l’Algérie. Annoncé comme un prodige, le natif de Saint Maurice (région parisienne) a tout a prouvé lui qui est sous contrat avec Chelsea jusqu’en juin 2025. L’avenir est entre ses mains…

Emission Web




Tendance

Copyright © 2023 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.