Nous contacter

Equipe Nationale

Belmadi face au spectre de l’inertie

Publié

le

belmadi chrono entrainement jaune doha preparation can 2021

Djamel Belmadi a piqué ses 24 joueurs pour les deux matchs amicaux à venir contre le Mali et la Suède le 16 et 19 novembre dans l’ordre. Et on ne peut pas dire que ses choix aient fait l’unanimité auprès des Algériens. Le sélectionneur peut toujours sortir l’argument de la liste “contestée” qui lui a permis de remporter la CAN-2019. Sauf que, cette fois, la donne n’est pas la même. La vue est extrêmement brouillée.

Comme à chaque publication de la liste, il y a des personnes qui sont d’accord, d’autres moins et d’autres pas du tout. D’ailleurs, celle des Fennecs retenus pour la fenêtre internationale de novembre ne déroge pas vraiment à la règle.

Aribi en énigme unanime

Entre le choix étonnant de convoquer 4 gardiens pour deux rencontres amicales, la présence énigmatique de l’attaquant Karim Aribi, qui est contesté par les supporters mêmes de son club le CR Belouizdad, et le manque d’indices qui montrent que le sélectionneur entend bien rajeunir la sélection, c’est la totale confusion.

Depuis les déroutes à la CAN-2021 et la non-qualification à la Coupe du Monde 2022, le coach des Verts n’a presque rien changé. La majorité de l’équipe, qui était déjà proche du fin de cycle, est toujours là. Certes, les résultats ayant suivi les deux échecs sont bons avec 5 succès en 5 matchs. Mais il y a le spectre dangereux de l’inertie qui plane.

On a comme l’impression que le chef de la barre technique de l’EN a peur de larguer les joueurs et les idées qui n’ont pas franchement donné satisfaction lors des moments fatidiques depuis le sacre continental en 2019. Certes, tout s’est joué sur un détail et 10 secondes de déconcentration au stade Mustapha-Tchaker un soir maudit de 29 mars. Mais sa donne est à considérer car elle a des conséquences sur les moyen et long termes.

Expérimenter c’est révolutionner

Sans cela, on ne serait pas là aujourd’hui à donner “tort” au successeur de Rabah Madjer sur le banc d’El-Khadra qui n’a pas franchement de comptes à rendre sur ses choix… du moment que le verdict du terrain l’acquitte. Mais force est de rappeler qu’il y a une sorte d’immobilisme dans l’équipe qui réduit significativement les options en cas d’urgence.

En effet, les matchs de préparation devraient plus servir à l’expérimentation plus qu’à l’obsession des résultats qui restent anecdotiques. Le fait qu’on soit absent du Mondial 2022 devait permettre à Belmadi d’essayer des variantes techniques mais aussi de nouveaux éléments. Et ce n’est manifestement pas l’approche du technicien de 46 ans. Les conséquences de cette stratégie se sauront lors des rendez-vous à venir. Et on espère que ça ne sera pas à préjudice.

>> La liste de Belmadi pour le regroupement de novembre:

Liste A belmadi nivembre 2022 avec leris aribi

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.