Nous contacter

Actualités

CAN-2021: Fouzi Lekjaa à l’origine de tensions diplomatiques entre le Cameroun et le Maroc 

Publié

le

Fouzi Lekjaa évoque le retour progressif des supporters dans les stades

Pour son positionnement en faveur du report de la CAN, Fouzi Lekjaa est devenu depuis quelques jours l’homme à abattre. Visé directement par les propos de Samuel Eto’o, le Marocain était, par son allégeance sans vergogne à Gianni Infantino, à l’origine de frictions diplomatiques entre le Cameroun et le Royaume. 

«Je le répète, ce que j’ai du mal à croire, c’est que certains Africains sont complices», déclarait, il y a cinq jours Samuel Eto’o au micro de Canal+ au sujet des tentatives de la FIFA de reporter la CAN-2021 qu’accueillera le Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022. Par cette phrase, le tout nouveau président de la FECAFOOT visait particulièrement son homologue marocain, Fouzi Lekjaâ, coupable aux yeux de l’ancien Ballon d’Or de rouler pour Gianni Infantino.

Selon Maghreb-intelligence qui reprend une source influente de la CAF, c’est le Marocain, Fouzi Lekjaâ qui s’est montré le plus insistant à l’idée de reporter la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), lors de la réunion du comité exécutif de la CAF par visioconférence, dimanche dernier.

Une attitude pour le moins ambiguë qui ne passe pas du tout au Cameroun. Selon toujours Maghreb-intelligence, le parti-pris de Faouzi Lakdjaâ en faveur du report de la CAN a manqué de peu de déclencher une crise diplomatique entre le Cameroun et le Maroc; l’ambassadeur de ce dernier à Yaoundé ayant été convoqué pour s’expliquer.

«Son seul souci est de gérer sa carrière et de plaire au patron de la FIFA»

Maghreb-intelligence, qui cite toujours une source à la CAF affirme que l’ancien buteur du FC Barcelone «n’hésite pas à pointer du doigt Fouzi Lekjaâ qu’il accuse de rouler pour Gianni Infantino aux dépens des intérêts de l’Afrique qu’il représente pourtant à la FIFA. L’argument semble faire mouche, puisque plusieurs dirigeants du football africain donnent raison à Samuel Eto’o» et d’ajouter «Son seul souci est de gérer sa carrière et de plaire au patron de la FIFA, Gianni Infantino,  Lekjaâ continue à œuvrer en coulisses pour le report de la CAN», rajoute la même source.

Clairement, l’image de homme d’influence et de poigne qu’essayait, jusqu’ici, d’entretenir Fouzi Lekjaâ au sein du centre névralgique du football africain a été sérieusement écornée depuis. Depuis, Samuel Eto’o l’a pris en grippe. Ce dernier est allé jusqu’à se plaindre aux autorités de son pays de l’attitude du Marocain, au point de mettre en péril les relations diplomatiques entre ls deux pays.  Quelqu’un risque de se faire taper sur les doigts…

Publicité

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.