Nous contacter

Equipe Nationale

CAN 2021 : Les Verts carrément dans le rouge !

Publié

le

mahrez prise de tete guinee equatoriale defaite

La CAN vire au cauchemar pour l’Algérie et ses supporters. Après la désillusion face à la Sierra Leone (0-0), les protégés de Belmadi n’ont pas fait mieux face à la Guinée Équatoriale. Pire ils ont perdu (0-1). Mais à y regarder de plus près les deux revers subis à Douala ne sont pas tout à fait les mêmes. Derniers du groupe E avec 1 petit point, les Verts sont désormais dans le rouge !

Dominer n’est pas gagner !

Tout d’abord rappelons que les déplacements sur le continent n’ont jamais été simple. Une fois de plus, il n’y a (presque) plus de petites équipes. À Gaborone, au lendemain du sacre africain, c’est le coup de génie de Belaili qui avait illuminé cette soirée d’automne 2019 grâce à un corner direct. Un an plus tard, c’est face au Zimbabwe que les Verts n’ont pu faire mieux qu’un nul 2-2 sur une pelouse sèche et bosselée. Enfin et toujours dans les qualifications à cette CAN 2021, le champion d’Afrique avait concédé un nul 3-3 en Zambie. L’arbitre du match avait sifflé 2 penalties litigieux pour l’adversaire. Ces déplacements difficiles dans le jeu et l’environnement, ne sont donc pas inédits pour Mahrez et ses camarades.

Des occasions en veux-tu en voilà

Dans ses 2 matchs face à de petites nations du football, l’Algérie a eu la possession (69% hier) et a eu pléthore d’occasions. La Sierra Leone (108eme) et la Guinée Équatoriale (114ème) se sont présentés avec un bloc défensif solide et une envie décuplée de résister face au champion en titre. Les occasions n’ont pas été au fond par manque de lucidité et/ou de réussite. Brouillonne face aux Leone Stars, la première mi-temps face au Nzalang Nacional laissait penser que Belmadi avait remis ses joueurs dans le bon sens. Mais ce fût trop peu, trop tard. En effet, le sélectionneur national avait opté pour un onze de départ bien plus équilibré dans ce second match que le 4-1-4 ultra offensif du début de la compétition. Le 4-2-3-1 conjugué au retour de Bennacer devait permettre de mieux maitriser les situations offensives tout en gardant un certain équilibre. Belmadi revenait à un dispositif maîtrisé.

Des offensifs inoffensifs …

Mais c’était sans compter la défaillance physique de certains. Belaili et Mahrez n’avaient plus les jambes. Bennacer et Feghouli manquaient de rythme. Bounedjah et/ou Slimani étaient trop seuls. Les latéraux ont essayé en vain. Trop de hors jeu, de coups de pieds arrêtés tous inoffensifs ou en encore trop de frappes non cadrées (3 sur 13).

Mais une fois n’est pas coutume, Belmadi a effectué ses changements assez tôt dans la partie (64ème). Des remplacements poste pour poste qui n’ont rien changé. Pire, Boulaya a fait une mauvaise entrée. A La 73ème le changement tactique arrive avec l’entrée de Brahimi qui décale un Belaili cramé en second attaquant. Trop tard.

L’Algérie rencontrera un tout autre adversaire ce jeudi à 17h sur cette fichue pelouse de Japoma à Douala. Le sélectionneur insistera-t-il sur le schéma et les joueurs utilisés lors des deux premiers matchs ou innovera-t-il en s’appuyant sur des joueurs frais ? Et pourquoi pas démarrer avec deux attaquants ? Dans tous les cas les Verts sont dans le rouge et c’est nouveau depuis l’arrivée de Belmadi à l’été 2018. Les Champions d’Afrique sont donc dos au mur. Il faudra gagner pour passer dans un trou de souris et ainsi éviter de renter à la maison par la petite porte.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.

coupe_afrique_2021