Nous contacter

Equipe Nationale

CAN 2023/Amical Burundi – Algérie : Le 4-4-2 de rigueur ?

Publié

le

Belmadi

L’équipe nationale jouera contre le Burundi ce mardi à partir de 16h00. Pour les Verts, ça sera l’ultime répétition avant la première sortie officielle, prévue dans 7 jours contre l’Angola, dans la CAN-2023 (13 janvier – 11 février). Après avoir joué en 4-3-3 face au Togo A’ vendredi dernier (succès 0-3), Djamel Belmadi pourrait essayer un nouveau schéma demain. Analyse.

Il est évident que le 4-3-3 avec sentinelle reste la stratégie préférentielle de Djamel Belmadi. Comment ne serait-ce pas le cas sachant qu’elle lui avait permis de devenir champion d’Afrique en 2019 en Egypte. D’ailleurs, c’est pour cette mise en place qu’il opte pour la majorité des rencontres des Fennecs.

Oser c’est surprendre

Néanmoins, on mentionnera que pour l’exploit et la victoire à Japoma (Cameroun) lors du barrage “aller” dans les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, il avait décidé de mettre en place un 5-4-1 qui s’est avéré payant. Malheureusement, cette stratégie a laissé transparaître certaines défaillances au retour au stade Mustapha Tchaker (Blida). Notamment avec la une suspension de Ramy Bensebaïni venue tout brouiller.

N’empêche, l’effet de surprise était là puisque les Lions Indomptables ont été battus pour la première fois à domicile depuis 1998 et 51 matchs sans défaite toutes compétitions réunies. On peut donc penser que Belmadi est flexible quand il le veut. Mais la souplesse tactique doit être travaillée et perfectionnée. Et l’ultra-dépendance au 4-3-3 fait que cet aspect connaisse une certaine forme de négligence.

Les ingrédients pour mettre en place le dispositif

En jouant les Burundais, les camarades de Ramiz Zerrouki, qui devrait être opérationnel après avoir manqué (malade) la sortie contre le Togo A’, pourraient s’articuler e 4-4-2. Dans le détail, Belmadi pourrait jouer avec 4 défenseurs et associer Zerrouki à Bennacer ou Bentaleb avec Mahrez et Chaïbi sur les côtés. Devant, il y a la possibilité d’aligner le binôme AmouraBounedjah. En alternative, l’EN peut se disposer en 4-4-2 losange avec Zerrouki devant la défense, Bennacer un peu excentré sur la droite, Chaïbi à gauche et Mahrez derrière les deux attaquants.

Cette dernière tactique serait clairement inédite. Mais avec Mahrez qui garde son toucher de balle même en se montrant bien moins enclin à répéter les courses, il pourrait donner satisfaction en étant meneur de jeu. Cependant, il y a un problème: Belmadi n’a jamais été adepte du schéma avec un vrai 10. En outre, et on en a parlé sur ce même espace, il y a la mutation en 4-2-1-3 avec deux pivots qui pourrait être intéressante. Zerrouki et Bennacer (Bentaleb) peuvent être mobiles devant le quatuor défensif et Chaïbi évoluera en pointe haute derrière l’attaquant et en soutien des deux ailiers. Avec les différents profil chez les 22 joueurs de champ, Belmadi a -à ne pas en douter- de quoi faire monter une belle mayonnaise et donner de la consistance au jeu d’El-Khadra.

Cliquez pour commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Tendance

Copyright © 2023 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.