Nous contacter

Actualités

Coupe de la CAF : L’ES Sétif qualifiée sans passer par les barrages ?

Publié

le

presentation caf trophee ldc coupe confederation

L’ES Sétif pourrait ne pas avoir à disputer les barrages face à l’Asante Kotoko (Ghana) pour s’assurer une place dans la phase de poules de la Coupe de la Confédération CAF. En effet, l’Entente peut être qualifiée administrativement parce qu’Al-Hilal Omdurman (Soudan), tombeur des Ghanéens lors du dernier tour de la Ligue des Champions, aurait falsifié les résultats du dépistage coronavirus de la délégation ghanéenne.

L’affaire ressemble un peu à celle du joueur du Nabil Lamara (MC Alger) qui a été déclaré positif à la COVID-19 le privant de jouer le match « aller » contre les Buffles du Borgou au Bénin. Sauf qu’au retour du pays, le latéral gauche du Mouloudia s’est rendu que les résultats du test étaient un « faux-positif ».

Cependant, pour l’Asante Kotoko, la manche « retour » à Omdurman en s’était pas jouée parce qu’il y avait une contamination massive dans les rangs des visiteurs. Au total 7 joueurs ont été diagnostiqués comme porteur du virus. Ce qui avait contraint à l’annulation de la partie avec la décision d’une qualification des Soudanais vainqueurs (0-1) au terme de l’acte I à Kumasi.

Résultats contradictoires et suspicions de fraude

Par conséquent, le club ghanéen a décidé de saisir la Confédération africaine de football (CAF) sur « les anomalies avec les résultats du COVID-19 » que la Commission des Compétitions Interclubs devrait examiner. La formation 25 fois championne du Ghana a joint à son recours des résultats d’analyses contradictoires émanant de deux établissements sanitaires soudanais. Un premier dépistage fait par les laboratoires de la Direction générale de la médecine curative à Khartoum qui indiquait que le joueur était positif au Coronavirus. Pour le second, il a été fait par le Centre d’analyses médicales militaires  dans lequel les traces du SRAS-COVID-19 n’ont pas été détectées dans l’organisme du même joueur, à savoir l’attaquant Kwame Opoku.

Tout cela peut remettre en considération la crédibilité des premiers résultats qui ont causé l’annulation de la rencontre. Si Al-Hilal est coupable d’avoir trafiqué les résultats, cela sera considéré comme une entorse au protocole sanitaire menant à la disqualification du représentant soudanais. Ce dernier se retrouve dans la poule « B » en compagnie du TP Mazembe, Mamelodi Sundowns et le CR Belouizdad. Dans le cas où la falsification est avérée, c’est Asante Kotoko qui le remplacera dans le quatuor. Ce qui signifiera que l’Entente se hissera directement pour la phase de groupes de la Coupe de la Confédération CAF. Affaire à suivre…

PCR Al Hilal

resultats PCR

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.