Nous contacter

Focus

Edito/CHAN 2022 : Siffler les hymnes, à bannir des stades

Publié

le

supporteurs dz 1

A l’aube du Championnat d’Afrique des Nations 2023 (du 13 janvier au 4 février) l’Algérie, pays organisateur de la 7e édition, poursuit ses préparatifs afin d’accueillir l’événement continental le plus attendu. Également candidat pour abriter la CAN-2025, le géant africain, de part sa superficie, devra réussir ce test qui sera sans aucun doute un baromètre important aux yeux de la CAF avant d’annoncer le pays qui remplacera la Guinée, qui s’est vu ôter l’organisation de la 35ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations pour retard.

Exemplaire. C’est le mot opportun qui devra être prononcé par la CAF le 4 février prochain à l’issue de la compétition si l’on veut avoir des chances de décrocher l’organisation de la Coupe d’Afrique 2025. Si les autorités algériennes font du bon travail jusqu’à présent, ils devront continuer sur cette lancée et veiller à ce que la deuxième compétition la plus attendue sur notre continent, après la CAN, se déroule dans d’excellentes conditions.

Mais dans de tels événements, l’apport des autorités n’est pas suffisant, tant les supporteurs jouent un rôle tout aussi décisif. L’exemplarité dans les tribunes devra être de taille. Siffler les hymnes est un comportement irrespectueux et loin de l’éthique que devra afficher le supporteur algérien. Profitons de cet événement pour y mettre fin. D’ailleurs, aucun algérien ne souhaiterait que son hymne soit sifflé, on serait même les premiers à le faire entendre si c’était le cas.

Il est important de respecter tout le monde et il n’est à cacher pour personne que dès le début de la compétition certains voudront salir l’image de l’Algérie comme ce fut le cas pendant les Jeux Méditerranéens l’été dernier à Oran, en publiant des fakes news à outrance. Le phénomène des sifflets pendant les hymnes ne fera que donner le bâton pour se faire battre.

L’épisode du Cameroun est clos inutile, d’en faire l’ennemi N°1 de la compétition

Certains supporteurs Dz pourraient profiter de la présence du Cameroun pendant la compétition et tenteront d’en faire l’ennemi numéro 1 sur la pelouse comme ce fut le cas pendant la Coupe du Monde 2022 au Qatar, mettez-y une croix dessus. Le Cameroun a décroché son ticket pour la Coupe du Monde et l’a disputée. Désormais la page est tournée. L’esprit revanchard, c’est à la troupe de Belmadi de l’avoir dans le rectangle vert avec fairplay, pas aux supporteurs dans les tribunes. On doit aussi apprendre à perdre mais aussi assimiler nos déboires pour se relever et mieux avancer. Et comme dirait Yasmina Khadra « pour vivre heureux, il faut vivre sans rancune. »

Le comportement à adopter est d’accueillir le Cameroun comme tous nos invités, à contrario on donnerait une mauvaise image de notre pays et on nourrira les vautours qui n’attendent que cette occasion.

Soyons responsables de nos actes et souhaitons la bienvenue à tout le monde comme nous savons si bien le faire. Au final, le football n’est qu’un sport. Je ne suis ni donneur de leçon, ni une personne parfaite, comme vous et comme tout le monde je commets des erreurs, derrière ces quelques lignes, comme tous les Algériens, je souhaite que le CHAN-2023 soit une totale réussite pour notre pays. On peut le faire.

Bonne chance à tous.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.