Nous contacter

Equipe Nationale

Elim. CAN 2021: Zambie-Algérie (3-3), arbitrage inqualifiable et Verts incassables !

Publié

le

Slimani avant

L’Équipe nationale a été contrainte de se contenter d’un point ce soir face à la Zambie (3-3) pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2021. Malgré un arbitrage scandaleux du comorien Abdelaïd, l’EN, déjà qualifiée, a pu enchaîner avec un 23e match sans défaite sous la houlette de Djamel Belmadi pour rester aux commandes de la poule « H » avec 11 unités.

A peine 25 minutes de jeu et les Verts menaient déjà 2 buts à 0 contre les Chipolopolos qui ont pris le match par le mauvais bout. Rachid Ghezzal a profité de sa titularisation pour fêter sa 19e cape comme il se doit en ouvrant le score dès la 19e minute sur un service impeccable d’Islam Slimani.

Slimani se rapproche de Tasfaout

Six minutes plus tard, l’Algérie fait le break. Le même duo s’inverse les rôles. Interception et projection en dribble de Ghezzal qui se débarrasse de deux adversaires avant de mystifier un troisième sur un petit pont et centrer pour Slimani qui était à l’affut.

Le flaire du but du sociétaire de l’Olympique Lyonnais lui a permis d’inscrire sa 30e réalisation avec la tunique d’El-Khadra. Le longiligne fer de lance, associé à Baghdad Bounedjah ce soir dans un 4-4-2 flexible, se rapproche d’Abdelhafid Tasfaout (36 buts) dans le classement des buteurs historique de la sélection avec un handicap de 6 buts seulement à ce moment là de la partie.

Ghezzal touché et substitué

Alors que les camarades d’Ayoub Abdellaoui, titularisé sur le flanc gauche de la défense tout comme Houcine Benayada à droite, semblaient maîtriser parfaitement la partie, il y a eu ce penalty (très) généreux sifflé par l’arbitre de la rencontre Abdelaïd Ali Mohamed. Sentence transformée par Patson Daka (34’). Auparavant, voyant que son équipe prenait le bouillon, le driver Milutin Sredojevic a procédé à un double-changement dès l’heure de jeu en sortant Sinkala et Banda en faveurs de Musonda et Kabwe respectivement.

Pour ce qui est des choix initiaux, ceux de Belmadi étaient payants. Notamment la décision de faire entrer Ghezzal d’emblée. Toutefois, si le sociétaire du Beşiktaş JK a été impliqué sur les deux premiers buts, il y a eu ce contact et ce genou qui a un peu tourné à la 42e minute. Au retour des vestiaires, c’est Hilal Soudani qui a pris sa place. Après une première période, il y avait déjà cette ombre au tableau.

M’Bolhi et les démons du Zimbabwe

Le staff technique a opté pour la précaution pour l’homme aux 13 offrandes avec la formation d’Istanbul. Si Belmadi s’est voulu prudent, ses joueurs se sont fait avoir à la 52e minute lorsque Chama a nivelé la marque face à une défense apathique et un Raïs M’Bolhi trop approximatif dans ses sorties aériennes.

Si l’arrière-garde a montré de la fébrilité, la ligne offensive Dz a compensé la faiblesse. Notamment Islam Slimani qui a remis les Guerriers du Désert devant dès la 55e minute après que Bounedjah l’ait assisté. Cette réaction des Champions d’Afrique était nécessaire pour éviter de voir le scénario du déplacement au Zimbabwe en novembre dernier se répéter.

Pour revenir à Slimani (31 buts), on notera qu’il n’a besoin que de 5 autres buts pour égaler Tasfaout (36 buts).  La marque de ce dernier est, plus que jamais en danger. D’autant plus que SuperSlim affiche une bonne forme et pourrait augmenter son capital dans 4 jour lors de la réception du Botswana à Tchaker.

Première de Zerrouki et deuxième cadeau de l’arbitre

Si l’EN a pu reprendre l’avantage, leurs hôtes ont monopolisé le ballon. Le milieu de terrain algérien a trop couru. C’est pour cela que Belmadi a décidé de faire des remplacements. Le coach a décidé d’offrir sa première sélection à Ramiz Zerrouki incorporé au même moment (60′) que Haris Belkebla à la place des décevants Adlène Guedioura et Mehdi Abeid dans l’ordre. Malgré ce rafraîchissement du onze, Mehdi Tahrat & cie n’ont pas pu remettre le pied sur le ballon. Spécialement face à un adversaire qui a décidé de jouer l’attaque à outrance pour essayer de rester en vie dans ces « qualifiers« .

Les vagues offensives zambiennes étaient nombreuses. A chaque ballon dans le paquet, on craignait l’égalisation. L’arbitrage vicieux augmentait cette appréhension. A la 78e minute, le referee siffle un second péno imaginaire pour l’équipe receveuse qui revient au score grâce à Daka.

L’homme au sifflet a pesé dans le résultat de cette partie. Sa prestation est tout simplement inadmissible avec des décisions tendancieuses. Malgré l’arbitrage maison, Boulaya et ses compères décrochent un point pour en compter 11 après 5 tests. Derrière, le Zimbabwe revient à 3 longueurs après le succès en début de soirée au Botswana (3e, 4 points) avec la même moisson que la Zambie. Ces deux derniers sont éliminés alors que les Zimbabwéens sont officiellement qualifiés.

Zambie: 1-Mwenya Chibwe, 4-Adrian Chama(15-Collins Sikombe), 5-Luka Banda (8-Lubambo Musonda, 30’), 6-Benson Sakala, 10-Augustine Mulenga (2-Spencer Sautu, 71’), 11-Enock Mwepu, 14-Chongo Kabaso (cap.), 17-Clatous Chota Chama, 19-Nathan Sinkala(13-Rodrick Kabwe, 30’), 20-Patson Daka, 22-Gampani Lungu(12-Moses Phiri, 63’). Entraîneur: Milutin Zredojevic.

Algérie: 23-Raïs M’Bolhi (Cap.), 2-Houcine Benayada, 3-Mehdi Tahrat, 4-Djamel eddine Benlamri, 5-Ayoub Abdelaoui, 7-Rachid Ghezzal (15-El Arbi Hilal Soudani, (46’), 9-Baghdad Bounedjah (11-Farid Boulaya, 67’), 13-Islam Slimani (14-Oussama Darfalou, 90’+1’), 17-Adlène Guedioura (8-Ramzi Larbi Zerrouki, 61’), 19-Mehdi Abeid (12-Haris Belkebla, 61’). Entraîneur: Djamel Belmadi.

Les buts de la rencontre:

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.