Nous contacter

Equipe Nationale

EN/Flexibilité tactique : Pas à n’importe quel prix pour Belmadi

Publié

le

belmadi mahrez belaili cadre zeghba bounedjah

Djamel Belmadi a décidé de changer certaines choses même s’il n’a pas touché à son ossature. Pour la date FIFA de mars, il y aura 6 nouveaux Fennecs parmi les 25 concernés par la fenêtre internationale et la double-confrontation face au Niger. Les nouveaux venus ont des profils assez polyvalents et distincts. Cela offre différentes solutions au sélectionneur qui en est persuadé comme il l’a indiqué ce dimanche en conférence de presse tenue au Centre technique national (CTN) de Sidi-Moussa.

La fois où le chef de la barre technique de l’EN a changé son schéma et ses habitudes, cela avait coïncidé avec le match crucial face au Cameroun dans l’étape finale des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. A l’aller, ce cran a été récompensé avec le succès 1 but à 0 à Japoma. Malheureusement, au match “retour”, le technicien s’était retrouvé sans latéral gauche de métier après la suspension de Ramy Bensebaïni. Et bien qu’il disposait d’un gaucher, Ahmed Touba en l’occurrence, il a opté, sous la contrainte et le manque de certitudes, pour Youcef Atal pour remplir ce rôle.

Il reste un peu sur la “défensive” quand-même

Finalement, tout cela n’a pas été payant compte tenu du résultat final. Le manque d’alternatives a fini par plomber la sélection. Fort heureusement, les choses sont en train d’aller dans le bon sens. En effet, de nouveaux profils sont à la disposition de Belmadi qui pourrait avoir plus de facilités pour affronter les situations urgentes dans l’avenir. « Nous avions un manque de concurrence au niveau du poste de latéral gauche, nous en avons deux, qui ont l’habitude de jouer dans des systèmes différents », estime-t-il.

Pour autant, il ne compte pas laisser tomber certains principes de jeu. « Je ne dis pas que je ne vais pas bétonner un jour mais l’objectif est toujours de marquer. Pour avoir un style offensif, il faut des qualités. Nous aurons toujours l’idée d’avoir un football attrayant mais parfois c’est possible, parfois non. Les systèmes sont une chose, l’idée et les objectifs du jeu en sont une autre », rappelle-t-il.

S’assouplir sans s’exposer

Toutefois, il assure qu’« on visera toujours un jeu offensif attrayant. On peut avoir des résultats en bétonnant derrière, ce n’est pas philosophe. Ça ne veux pas dire que je ne le ferai jamais mais je préfère le jeu ». Pour renforcer les Verts, le successeur de Rabah Madjer a axé sur le flanc gauche de la défense avec les arrivées de Jaouen Hadjam et Rayan Aït-NouriComprenez donc que l’idée de jouer avec 5 défenseurs (trois axiaux et deux latéraux portés vers l’avant) le tente. Cela donne aussi la possibilité de replacer Bensebaïni dans l’axe.

Dans sa conception, Belmadi envisage d’être moins “raide” sur le plan tactique dans les différents compartiments. Ainsi, il pense que « Houssem Aouar peut nous faire arriver à une autre étape, à un niveau supérieur. Un Chaïbi, à terme, et d’après sa polyvalence, peut jouer partout devant. Tout ça est très intéressant ». Reste désormais à voir si le coach mettra cela à à profit concrètement… sans que cela altère les résultats qui restent importants.

1440

Emission Web




Tendance

Copyright © 2023 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.