Nous contacter

Equipe Nationale

EN : Saïd Benrahma devra cravacher !

Publié

le

benrahma boudaoui djibouti victoire tchaker septembre 2021

Malgré une place de titulaire qu’il commence à s’approprier en club avec West Ham United (Premier League), Saïd Benrahma se retrouver confronté à une rude concurrence en sélection sur le côté gauche de l’attaque. Dans ce secteur de jeu, Youcef Belaïli semble avoir un crédit conséquent qu’il s’assure d’augmenter à chaque sortie avec les Verts.

Une demi-heure, c’est le temps qu’a eu Benrahma jeudi pour montrer ce qu’il peut apporter offensivement dans une rencontre contre le Djibouti où les vagues Dz étaient incessantes. On pensait alors que l’ancien joueur de Brentford pouvait enfin décanter son compteur de buts avec l’équipe nationale.

Toutefois, malgré quelques belles incursions et des combinaisons intéressantes, le Hammer n’a pas pu contribuer au festival. Et ce, même si les Fennecs ont signé deux nouvelles  réalisations en sa présence sur le terrain. Après 11 sélections, le natif d’Aïn Témouchent n’a toujours pas trouvé la faille avec l’Algérie.

Il attend le « déclic »

Il faut dire que sur le flanc qu’il affectionne tant, il y a un dénommé Belaïli qui affole les compteurs quand il porte le maillot d’El-khadra. On parle d’un élément qui a signé 7 passes décisives sur les 5 dernières apparitions. Même s’il n’a pas marqué depuis le 18 novembre 2019 à Gaborone (succès 0-1 face au Botswana), l’Oranais soigne assez ses stat’ pour rester le choix numéro 1 du coach de l’EN.

D’ailleurs, après la raclée infligée au Djibouti, Djamel Belmadi a envoyé un message clair en indiquant que : « ce que tu fais en club, tu es censé le faire dans la continuité en équipe nationale. Ceux qui jouent ont validé leur match en sélection. A la fin, c’est ce que tu fais en sélection qui m’intéresse le plus. Benrahma attend ce petit déclic en équipe nationale.»

Et en numéro 10, ça donnerait quoi ?

En décrypté, le driver des Guerriers du Désert a trouvé que ce qu’a fait l’ancien Niçois sur la pelouse du stade Mustapha Tchaker était loin de ce qu’il attendait. Du moins insuffisant. Parallèlement, Belaïli réalise des performances qui retarderont probablement l’avènement d’autres joueurs au poste, lui qui a rangé aux oubliettes un certain Yacine Brahimi dont plus personne ne parle. Par ailleurs, il y a une certaine flexibilité tactique qui pourrait mettre plus en valeur Benrahma dans un poste de numéro 10 derrière les attaquants. D’autant plus que Belmadi n’a pas manqué de rappeler qu’« on a atteint un tel niveau que ce n’est plus si facile de former un 11. Je n’ai pas d’équipe B. Les joueurs savent pourquoi ils sont là.»

En d’autres termes : Benrahma et les autres se doivent de se tenir prêts à tout moment. Et qui sait ? Peut-être que le déclic sera provoqué le 07 septembre prochain à Marrakech (Maroc) face au Burkina Faso. Et si c’est lui qui nous offrira les trois points, on ne dira pas non.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.