Nous contacter

Equipe Nationale

EN : Un record construit d’ambition et d’abnégation

Publié

le

Djamel Belmadi

Avec Djamel Belmadi comme sélectionneur,  l’histoire paraît tellement simple à écrire. On a limite l’impression que son équipe a tout banalisé. C’est partie de cet objectif quasi-inconcevable d’aller chercher une CAN loin des bases et ça se termine avec le record d’invincibilité suprême du continent. Des délires devenues réalités au prix du sérieux et d’une ambition affichées d’emblée et complètement assumée. Clairement, l’Algérie est devenue la référence en Afrique. Retour sur un exploit qui restera dans les annales. En attendant qu’une autre sélection viennent détrôner l’EN.

Tout a commencé le 18 novembre 2018 à Lomé. Au Togo, les Fennecs s’étaient largement imposés (1-4) avec les Benlamri, Atal et Belaïli. A ce moment là, on était loin de se douter que les Algériens ne goûteraient plus à la défaite. Surtout qu’il y avait une CAN-2019 qui se profilait.

Guérison sans transition et accomplissement

Ce tournoi était prévu loin du pays avec une coupe courtisée par 24 équipes (au lieu des 16 habituels) pour la première fois. C’est pour dire que ce test ne semblait pas tout à fait à notre portée. Cependant, ce n’était pas l’avis de Belmadi. Le driver d’El-Khadra s’était fixé un pari fou de remporter le trophée. Le tout, avec une équipe qui sortait d’une léthargie avérée.

Les mots de Belmadi résonneront à jamais. « Ce rendez-vous ne constitue nullement pour moi une étape transitoire. Personne ne nous interdit d’être ambitieux dans la vie. Il fallait bien changer de discours avec les joueurs, et ne pas se contenter de dire qu’il fallait réaliser un bon parcours ou gérer match par match. Nous avons l’ambition de remporter cette CAN », avait-il lâché. On va se le dire franchement, on n’était pas nombreux à imaginer l’Algérie trôner.

Les Eléphants pas de la trompe des Fennecs

Belmadi s’est toujours donné « le droit de viser le plus haut » en estimant que « c’est légitime ». Ce qui semblait être une folle prétention a été remarquablement assumé. La campagne égyptienne  a vu ses protégés êtres sacrés au terme de 7 tests qu’ils ont tous gagnés. Une copie limpide qui ne s’arrêtera pas là. Ni le Coronavirus, ni le statut de l’équipe à battre n’ont stoppé la série. Au total, c’est 22 succès, 7 nuls et 1 défaite, concédée au Bénin (1-0) le 16 octobre 2018, pour 65 buts maqués et 22 encaissés.

Quatorze matchs après avoir décroché la couronne continentale, les Verts n’ont toujours pas goûté à la défaite. Ils ont eu le temps d’étriller la Colombie (3-0) et résister au Mexique (2-2) finissant par égaler le record d’invincibilité dimanche dernier contre une solide équipe du Mali (1-0). Ce vendredi soir, ils ont, au prix d’un joli succès (0-2) chez la Tunisie, évincé les Ivoiriens pour s’adjuger seul la marque des matchs sans défaites en Afrique (27) et être la deuxième sélection invaincue en activité derrière l’Italie (28). Mahrez et ses compères ont voulu montrer que même les Eléphants ne sont pas de leur trompe. Mission réussie.

Aller plus haut !

Maintenant, il faudra essayer de placer la barre plus haut en Afrique pour s’assurer de rester longtemps dans l’histoire. Potentiellement, avant la CAN-2021 prévue au Cameroun du 09 janvier au 06 février, Mahrez & cie peuvent compiler 33 sorties sans défaites s’ils négocient parfaitement les 6 sorties dans les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

Se trouvant dans une poule « A » où l’on recense le Djibouti, le Niger et le Burkina Faso, il faut dire qu’il y a de la place pour garder le bilan vierge de défaite au moins jusqu’à la messe continentale. Cela permettra de se rapprocher du seuil de 35 rencontres sans revers qu’avaient alignées le Brésil et l’Espagne. On sera définitivement dans la cours des (très) grands à ce instant. Pour un groupe drivé par un homme qui ne connaît pas l’impossible tout devient plausible.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.